Happy! - Saison 1 (2017) : le test complet du Blu-ray

Happy!

Réalisé par Brian Taylor
Avec Christopher Meloni, Lili Mirojnick et Patton Oswalt

Édité par Elephant Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 02/04/2019
Critique

Happy! - Saison 1

Nick Sax, ancien flic déchu, alcoolique, drogué et violent devient un tueur à gages respecté et craint. Après un règlement de comptes, il est gravement blessé et laissé pour mort. Soigné, il se réveille avec une drôle de surprise : une petite licorne très agaçante nommée Happy le suit et lui parle sans arrêt. Happy est l’amie imaginaire d’une petite fille, Hailey, kidnappée par un père Noël sadique. Elle supplie Sax de lui venir en aide quand il lui apprend que la petite Hailey n’est autre que sa fille…

Happy! créée par Grant Morrison et Brian Taylor est une adaptation de la bande dessinée éponyme de Grant Morrison, publiée en 2012 et dessinée par Darick Robertson, également coscénariste de la série diffusée par SyFy.

Nick Sax, une ancienne gloire du NYPD, reconverti en tueur à gages pour se payer l’alcool et la drogue qu’il consomme sans modération, vit aujourd’hui comme un clochard. C’est l’anti-héros de ce conte de Noël qui doit rester, malgré les apparences trompeuses données par les peluches animées en 3D, réservé aux adultes. En tête, celle de Happy, une licorne bleue volante aux oreilles d’âne et à la corne rose apparaît à Nick à sa sortie du coma pour lui dire que sa fille Hailey, dont il ignorait l’existence, a été enlevée. Il est le seul à voir Happy, qui n’est autre que l’ami imaginaire de Hailey.

Happy! - Saison 1

Happy rencontre bien d’autres petits personnages en peluche dans des séances de thérapie, des groupes de parole façon alcooliques anonymes : un chien à trois têtes très différentes les unes des autres, un crapaud cousin de Kermit the Frog, la chaussette dépressive de Very Bad Santa, le Père Noël psychopathe, etc.

Happy! déploie une galerie encore plus variée de « vrais gens » hauts en couleurs. À lui tout seul, Nick vaut son pesant de moutarde. Crasseux, malodorant, il a la gâchette facile, dont il se sert avant de réfléchir, au cas où… À court de munitions, il n’est jamais à court d’idées : un Chinois, la tête plongée dans bassine à friture, ne pourra malheureusement plus en témoigner ! Quant au Père Noël, une vraie ordure, attiré par les jeunes enfants qu’il enferme dans des caisses en bois pour en faire après on ne sait trop quoi, en prenant toutefois la peine de percer quelques trous pour qu’ils puissent respirer.

Les autres ne sont pas plus recommandables : ni Sonny Shine, un très louche animateur de programmes de télévision pour enfants, ni Smoothie, un inquiétant sadique, ni Mr. Blue, alias Francisco Scaramucci, capo d’une famille mafieuse, filmée non-stop par une équipe de téléréalité…

Happy! - Saison 1

La série joue avec les codes de l’horreur, sans jamais se prendre au sérieux, mais sans jamais éviter la surenchère qui peut atteindre des sommets, comme à l’épisode 3 avec un bébé explosé dans un four à micro-ondes !

Happy! permet de découvrir de nouvelles facettes du talent de Christopher Meloni dans un registre étonnamment différent que celui du personnage qui l’a fait connaître du grand public, l’austère Elliot Stabler, un des policiers de la série New York, unité spéciale (Law & Order: Special Victims Unit), l’un des nombreux dérivés de la franchise Law & Order créée par Dick Wolf.

Cette faune, aussi hétéroclite qu’improbable, anime une surprenante comédie très trash et très réjouissante, débordante de trouvailles et de clins d’oeil au cinéma, où l’étalage de la violence le dispute à celui, moins graphique, mais tout aussi explicite, du sexe. Tout ça avec, pour leitmotiv, une illustration musicale rose bonbon, très décalée de l’ambiance, par la Valse de la fée Dragée du Casse-Noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski.

Happy! - Saison 1

Généralités - 4,0 / 5

Happy!, saison 1 (8 x 42 minutes) et son supplément (25 minutes) tiennent sur deux Blu-ray BD-50 logés dans un boîtier, non remis pour le test.

Le menu animé et musical propose la série dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, et dans un doublage en français, les deux aux formats DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0 stéréo.

À l’intérieur du coffret, un livret de 48 pages, illustré de quatre dessins du comic book et de nombreuses photos de la série, intitulé Suiviez la licorne !, écrit par Xavier Fournier, journaliste, essayiste et conférencier, spécialiste de la bande-dessinée américaine, auteur de Super-héros, l’envers du costume. Il présente l’enquête de « l’improbable tandem » formé par Nick et Happy comme « la version hardcore de Qui veut la peau de Roger Rabbit » (Who Framed Roger Rabbit, Robert Zemeckis, 1988), avant de passer en revue l’oeuvre du scénariste écossais Grant Morrison, obsédé depuis l’enfance par l’idée d’un « ami imaginaire », pour qui « l’imagination et la perception comptent peut-être autant que la réalité », fasciné par un « véritable jeu de poupées russes (consistant à) injecter dans une histoire fictive un personnage qui devient conscient qu’il est une fiction, tandis que les autres protagonistes sont convaincus d’être « réels »« . L’article évoque sa rencontre avec le Californien Darick Robertson, le dessinateur du Punisher et de Wolverine… Suivent la liste des épisodes avec un aperçu des synopsis et une biographie résumée de Grant Morrison, Darick Robertson, Brian Taylor et Christopher Meloni.

Happy! - Saison 1

Bonus - 3,5 / 5

Happy, une adaptation coup de poing (2019, 25’, une exclusivité Elephant Films) par Thierry Mornet, responsable Éditorial Comics aux Éditions Delcourt, et Nicolas Prat, journaliste. Grant Morrison, représentant de la « British invasion », avait travaillé chez EC Comics sur Superman, sur X-Men… Darick Robertson a été un des piliers du catalogue Vertigo. Le thème de l’ami imaginaire, récurrent dans l’oeuvre noire, « grim and gritty », de Grant Morrison, est probablement la personnification des névroses des personnages. Brian Taylor a ajouté beaucoup de scènes et de personnages à la bande dessinée pour étoffer le scénario des huit épisodes de la série, notamment la famille de la mafia. Il mène la série à un rythme frénétique en restant cependant fidèle à l’esprit de la bande dessinée, avec des références au cinéma, notamment à celui de Quentin Tarantino. Suit un vibrant éloge de Christopher Meloni.

Bandes-annonces de Happy! et des séries Miami Vice (Deux flics à Miami) (Série) (Miami Vice), L’Incroyable Hulk, Channel Zero et Equalizer.

Happy! - Saison 1

Image - 4,5 / 5

L’image (1.78:1, 1080p, AVC), précise, lumineuse, fermement contrastée avec des noirs denses, assure une parfaite lisibilité de tous les plans, y compris ceux, nombreux, de scènes nocturnes. La palette de couleurs, au diapason de l’esprit de la série, ne fait pas toujours dans la délicatesse : elle offre des ambiances glauques en alternance avec des explosions de taches vives comme des boules de Noël, sous des éclairages délirants.

Happy! - Saison 1

Son - 4,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale (avec une alternative 2.0 stéréo), bénéficiant d’une excellente dynamique et d’une généreuse ouverture de la bande passante, restitue clairement tous les dialogues et donne une belle présence à l’ironique accompagnement musical. Une répartition efficace sur les cinq voies crée une discrète, mais convaincante, impression d’immersion dans l’ambiance.

Ce constat vaut pour le doublage en français, plutôt réussi.

Crédits images : © 2017 Syfy Media, LLC

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

5,0
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 3 avril 2019
Une surprenante comédie très trash, débordante de trouvailles et de clins d’oeil au cinéma, où l’étalage de la violence le dispute à celui, moins graphique, mais tout aussi explicite, du sexe. Réjouissant !

Lire les avis »

Multimédia
Happy! - Saison 1
Bande-annonce VF
Happy! - Saison 1
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus