Harlots - Saison 2 (2018) : le test complet du Blu-ray

Harlots

Réalisé par Coky Giedroyc
Avec Samantha Morton, Lesley Manville et Jessica Brown Findlay

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 26/06/2019
Critique

La lutte sans merci entre deux tenancières de maisons closes de Londres à l’époque géorgienne, fastueusement reconstituée…

Harlots - Saison 2

À Londres, en 1764, deux maisons de rendez-vous se font concurrence. Celle tenue par Lydia Quigley attire la clientèle la plus huppée. Celle de Margaret Wells, ancienne « pensionnaire » de Lydia, qui rêve de s’implanter, elle aussi, à Covent Garden. Chacune est maintenant déterminée à éliminer l’autre par tous les moyens. Un nouveau juge de paix s’acharne à ordonner la fermeture des deux maisons…

Harlots est une création de la scénariste Moira Buffini (Tamara Drewe en 2010, Jane Eyre en 2011, Le Dernier Vice-Roi des Indes / Viceroy’s House en 2017…) et de l’actrice Alison Newman (vue dans de nombreuses séries dont Femmes de footballeurs). Le scénario est librement inspiré de l’ouvrage historique de Hallie Rubenhold, The Covent Garden Ladies: Pimp General Jack and the Extraordinary Story of Harris’s List, publié en 2005. La Harris’s List était un guide de poche, en quelque sorte l’équivalent pour les maisons closes de Londres de notre Guide Michelin pour les restaurants, avec les adresses, les spécialités, les prix et les notations.

Harlots, à l’instar des séries britanniques, se distingue par la qualité de sa reconstitution des décors et costumes d’époque, ici celle de l’Angleterre géorgienne. À signaler, dans la saison 2 une impressionnante extension du décor labyrinthique de Convent Garden.

Harlots - Saison 2

Avec une centaine d’acteurs, une foule de figurants, une débauche de costumes destinés à toutes les couches de la société, une grande variété d’attelages…, cette coproduction anglo-américaine par ITV, Monumental et Hulu, a manifestement bénéficié d’importants moyens, et les a bien utilisés.

En tête de distribution, on retrouve Samantha Morton, une des meilleures actrices britanniques, vue notamment dans Accords & désaccords (Sweet and Lowdown, Woody Allen, 1999), The Messenger (Oren Moverman, 2009) et, récemment, dans Rillington Place, une minisérie sur les méfaits de Reginald Christie qu’avait si bien mis en scène Richard Fleischer en 1971 dans L’Étrangleur de Rillington Place (10 Rillington Place). Elle est confrontée à sa vénéneuse rivale Lydia Quigley, brillamment interprétée par Lesley Manville, impressionnante de méchanceté, qu’on avait vue dans Maléfique (Maleficent, Robert Stromberg, 2014), dans la minisérie River, et, récemment, dans Phantom Thread (Paul Thomas Anderson, 2017).

Harlots - Saison 2

Trois nouveaux personnages récurrents entrent dans cette nouvelle saison, Justice Hunt, un jeune juge de paix déterminé à veiller au respect des bonnes moeurs, interprété par Sebastian Armesto (Poldark (BBC 2015), saison 2, Broadchurch, saison 3), Lady Isabella Fitzwilliam, interprétée par Liv Tyler, et son frère, Marquess of Blayne, incarné par Julian Rhind-Tutt (The Hour, la remarquable série créée en 2011 par Abi Morgan).

Harlots, bien que n’exposant que très peu de nudité, aborde frontalement les choses du sexe, toutes les formes de relations sexuelles, avec le vocabulaire adéquat. Sans fausses pudeurs, on y appelle un chat, un chat !

La tension dramatique, relancée par de nombreux rebondissements, ne se relâche jamais dans cette saison 2. Plus sombre et violente encore que la première, elle nous offre un aperçu glaçant du Bethlem Royal Hospital, communément appelé « Bedlam », un asile psychiatrique de sinistre mémoire, alors situé à Moorfields. On assiste à une flagellation en place publique et à une pendaison. La vilenie des personnages outrepasse encore celle révélée par la saison 1. La palme de la méchanceté restant à Lydia Quigley qui devance d’une tête l’infâme marquis de Blayne, le frère (et plus, si affinités) d’Isabella Fitzwilliam.

Pour notre plus grand plaisir, Harlots repart pour un tour : la diffusion des huit épisodes de la saison 3 débute le 10 juillet sur les écrans d’ITV au Royaume Uni et de Hulu aux USA.

Harlots - Saison 2

Généralités - 3,5 / 5

Harlots, saison 2 (395 minutes) et ses suppléments (20 minutes) tiennent sur deux Blu-ray BD-50 logés dans un boîtier bleu de 11 mm, glissé dans un fourreau.

Le menu animé et musical propose la série dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, ou dans un doublage en français, les deux au format audio DTS-HD Master Audio 5.1.

Bonus - 2,5 / 5

Entretien avec Liv Tyler (10’). Elle évoque le personnage de « Lady Fitz », ses relations compliquées avec son frère, dans un environnement régi par les hommes, et aussi son entraînement soutenu à l’accent anglais, qu’elle avait déjà suivi pour tenir le rôle d’Arwen dans la trilogie Le Seigneur des Anneaux

Secrets de tournage (10’). Ce complément fait l’inventaire de la riche garde-robe de Charlotte Wells, permet de découvrir les nouveaux décors du quartier de Covent Garden, nous fait assister au maquillage et à la coiffure de Jessica Brown Findlay. Ce document se referme sur la réponse de quatre actrices à la question « quel autre personnage auriez-vous aimé jouer ? »

Espace découverte Koba Films avec les bandes-annonces de Happy Birthday (All I Wish, Susan Walter, 2017) et de trois séries : Miniaturiste, Lucky Man, et Patrick Melrose.

Harlots - Saison 2

Image - 4,0 / 5

L’image (1.78:1, 1080i, AVC) est bien résolue, agréablement contrastée, avec des couleurs chaudes, mais avec des noirs manquant de densité et ayant tendance à se boucher dans les scènes les plus sombres.

Son - 5,0 / 5

Nous regrettions l’absence de son multicanal pour la saison 1 : cette nouvelle saison bénéficie du format DTS-HD Master Audio 5.1. Les dialogues restent aussi bien priorisés sur l’ambiance et sur l’accompagnement musical (toujours aussi quelconque). Mais une répartition cohérente de l’image sonore sur les cinq voies assure maintenant une réelle sensation d’immersion dans l’action.

Ce constat vaut pour le doublage en français, au même format.

Crédits images : © Koba Films

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 26 juin 2019
Avec une centaine d’acteurs, une foule de figurants, une débauche de costumes pour toutes les couches de la société... cette coproduction anglo-américaine a manifestement bénéficié d’importants moyens qu’elle a su bien utiliser.

Lire les avis »

Multimédia
Harlots - Saison 2
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus