Marie Stuart Reine d'Écosse

Marie Stuart Reine d'Écosse (2018) : le test complet du Blu-ray

Mary Queen of Scots

Réalisé par Josie Rourke
Avec Saoirse Ronan, Margot Robbie et Jack Lowden

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 11/09/2019
Critique

Un regard féministe sur la rivalité entre Mary Stuart et Elizabeth I, convoitant toutes deux la couronne des royaumes d’Angleterre et d’Écosse.

Marie Stuart Reine d'Écosse

Mary Stuart, épouse du roi de France François II à 16 ans, se retrouve veuve à 18 ans et rejoint son Écosse natale pour s’asseoir sur le trône qui lui revient de droit. Mais la reine d’Angleterre Elizabeth I, fille de Henry VIII et d’Anne Boleyn, veut rattacher l’Écosse à son royaume. Les deux cousines se battent pour la couronne d’Angleterre dans un monde régenté par des hommes. Elizabeth finira par emprisonner, puis exécuter Mary.

Marie Stuart Reine d’Écosse (Mary Queen of Scots), l’adaptation du livre du biographe John Alexander Guy, Queen of Scots: The True Life of Mary Stuart, publié en 2004, est le premier film de Josie Rourke, directrice artistique, jusqu’en juin 2019, du Donmar Warehouse, un petit théâtre réputé de Covent Garden.

Le destin tragique de Mary Stuart a inspiré le cinéma dès sa naissance : un kinétographe de 1894, une invention de Thomas Edison, reconstitue, en boucle pendant une dizaine de secondes, sa décapitation. Dans une filmographie fournie, on retiendra surtout Marie Stuart (Mary of Scotland, John Ford, 1936) avec Katharine Hepburn, Marie Stuart, Reine d’Écosse (Mary, Queen of Scots, Charles Jarrott, 1971) avec Vanessa Redgrave et Elizabeth, l’âge d’or (Elizabeth: The Golden Age, Shekhar Kapur, 2007) avec Samantha Morton. La télévision s’intéressa aussi au personnage avec, notamment, Gunpowder, Treason & Plot (2004), une bonne minisérie de Gillies MacKinnon (2004, encore disponible au Royaume Uni) avec Clémence Poésy, et la remarquable série américaine Reign, créée par Laurie McCarthy et Stephanie Sengupta (2013-2017, 78 épisodes), avec Adelaide Kane (également disponible au Royaume Uni).

Marie Stuart Reine d'Écosse

Marie Stuart Reine d’Écosse, avec une mise en scène un peu théâtrale et une réalisation conventionnelle, a l’originalité de mettre en avant les relations contradictoires entre les deux cousines rivales, Elizabeth I et Mary Stuart : un antagonisme teinté d’une réelle admiration dans une société où l’exercice du pouvoir par les femmes allait contre l’ordre naturel.

Au soutien de ces rapports dramatiques, deux solides actrices : Margot Robbie, inquiétante derrière le maquillage blanc d’Elizabeth I pour effacer les stigmates de la variole, un masque qui ne l’empêche pas de faire passer ses émotions, et Saoirse Ronan, totalement investie dans son personnage dont elle sait communiquer l’ambiguïté, une fragilité contrastant avec une forte détermination.

Le casting masculin n’a pas été négligé, avec David Tennant qu’on a bien du mal à reconnaître sous la longue barbe de John Knox, le réformateur de l’église d’Écosse, et Guy Pearce, dans le rôle de William Cecil, le « premier ministre » d’Elizabeth I.

Marie Stuart Reine d’Écosse vaut aussi pour la beauté de la photo de John Mathieson, le chef opérateur de Gladiator (Ridley Scott, 2000) et de Le Fantôme de l’opéra (Joel Schumacher 2004) et de la partition originale de Max Richter (Valse avec Bachir d’Ari Folman, 2008, et Lore de Cate Shortland, 2012).

Marie Stuart Reine d'Écosse

Généralités - 4,0 / 5

Marie Stuart Reine d’Écosse (124 minutes) et ses suppléments (10 minutes, sans compter le commentaire audio) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier non fourni pour le test, effectué sur check disc.

Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale au format Dolby Atmos, compatible avec l’encodage Dolby TrueHD 7.1, et dans un doublage en français, italien et castillan au format Dolby Digital Plus 7.1.

Sous-titres en treize langues, dont l’anglais pour malentendants.

Piste d’audiodescription en anglais, au format Dolby Digital 2.0.

Une édition DVD est sortie simultanément, avec le même contenu.

Marie Stuart Reine d'Écosse

Bonus - 2,5 / 5

Une confrontation épique (4’, VOST), celle entre les deux cousines, le ressort dramatique essentiel du scénario.

Le féminisme des Tudor (4’, VOST). L’opposition féroce entre Elizabeth I et Mary Stuart ne les empêche pas d’éprouver une sorte d’admiration réciproque pour leur résistance à l’hégémonie des hommes.

Quelque chose chez Marie (2’, VOST). Un court défilé des jeunes femmes qui composent la suite de Mary Stuart.

Commentaire audio de Josie Rourke et Max Richter (Dolby Digital 2.0). La réalisatrice et le compositeur rappellent certains faits historiques, parlent des personnages et, on pouvait s’y attendre, de l’association de la mise en scène et de l’accompagnement musical. Assez superficiel et réservé aux anglophones, faute de sous-titres.

Ces bonus, plutôt légers, sont intégralement repris de l’édition Universal sortie en février 2019 aux USA.

Marie Stuart Reine d'Écosse

Image - 4,5 / 5

L’image (2.39:1, 1080p, AVC), finement défini, propose une palette de couleurs légèrement désaturées et des contrastes assez doux dans les scènes d’intérieur, des couleurs et des contrastes plus marqués dans les scènes en extérieur, un choix esthétique au résultat plutôt plaisant.

Marie Stuart Reine d'Écosse

Son - 5,0 / 5

Le son Dolby Atmos de la version originale, testé sous le format compatible Dolby TrueHD 7.1, associe finesse à une excellente dynamique et à une large ouverture de la bande passante, d’aigus cristallins à des basses fermes qui sollicitent à bon escient le caisson de basses. Une généreuse utilisation des canaux latéraux et arrière procure une forte sensation d’immersion dans l’action. Les dialogues sont clairement restitués.

Ce constat vaut pour le doublage en français, plutôt réussi, en dépit d’une certaine monotonie.

Crédits images : © 2018 FOCUS FEATURES LLC. ALL RIGHTS RESERVED.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 11 septembre 2019
Avec une mise en scène un peu théâtrale, cette relation féministe du tragique destin de Marie Stuart et de sa rivalité avec la reine d’Angleterre Elizabeth I, vaut pour l’interprétation subtile des personnages par Saoirse Ronan et Margot Robbie.

Lire les avis »

Multimédia
Marie Stuart Reine d'Écosse
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus