Maigret et l'affaire Saint-Fiacre (1959) : le test complet du Blu-ray

Digibook - Blu-ray + DVD + Livret

Réalisé par Jean Delannoy
Avec Jean Gabin, Michel Auclair et Valentine Tessier

Édité par Coin de Mire Cinéma

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 13/11/2020
Critique

Maigret, incarné par Jean Gabin, revient sur les lieux de son enfance : la mort, apparemment naturelle, d’une comtesse éveille ses doutes…

Maigret et l'affaire Saint-Fiacre

La veille du mercredi des cendres, le commissaire Maigret revient dans le hameau de son enfance, dans l’Allier, où son père était régisseur du comte de Saint-Fiacre dont la veuve, maintenant au bord de la ruine, vient de recevoir une lettre anonyme menaçante : « L’heure du châtiment a sonné… Tu mourras avant l’office des cendres ». Le lendemain matin, pendant l’office religieux, la comtesse s’effondre. Elle est morte d’un arrêt cardiaque, conclut le médecin. Maigret subodore pourtant un assassinat…

Maigret et l’affaire Saint-Fiacre, l’adaptation du roman L’Affaire Saint-Fiacre publié en 1932 par Georges Simenon, auteur prolifique de 500 romans, à l’origine de presque autant d’adaptations pour le cinéma et, surtout, pour la télévision, où Maigret a été incarné outre-Manche par Rupert Davies, dans la série Maigret (1960-1963, 52 épisodes), puis par Michael Gambon dans Maigret (1992-1993, 12 épisodes) et par Rowan Atkinson dans quatre téléfilms (édités en France sous les titres Maigret - Saison 1 et Maigret - Saison 2), aux Pays-Bas et en Belgique par Jan Teulings, dans Maigret (1964-1968, 12 épisodes), en Italie par Gino Cervi dans Le Inchieste del commissario Maigret (1954-1972, 16 épisodes), en France par Jean Richard dans Les Enquêtes du commissaire Maigret (1957-1990, 88 épisodes), puis par Bruno Cremer dans Maigret (1991-2005, 54 épisodes). Gérard Depardieu va s’y coller : on va bientôt le voir dans le rôle-titre de Maigret et la jeune morte de Patrice Leconte.

Maigret et l'affaire Saint-Fiacre

Maigret et l’affaire Saint-Fiacre, avec une mise en scène un peu trop sage, met en avant les acteurs. Jean Gabin a mâchouillé à deux autres reprises la pipe de Jules Maigret, déjà en compagnie de Jean Delannoy, en 1958, dans Maigret tend un piège, puis dans Maigret voit rouge, réalisé par Gilles Grangier en 1963. Il est entouré par des acteurs chevronnés. Jean Gabin, égal à lui-même, endosse bien le pardessus du commissaire, servi par les dialogues de Michel Audiard au diapason de la gouaille naturelle de l’acteur.

Dans le rôle du jeune comte, Michel Auclair que Jean Cocteau avait découvert en 1946 pour La Belle et la bête, Paul Frankeur, dans le rôle du médecin et deux acteurs avec une solide expérience des planches, Michel Vitold, sous la soutane du curé et Robert Hirsch, dans le rôle du secrétaire de la comtesse.

Les lieux de tournage ont été bien choisis : l’essentiel du métrage se situe dans un étrange château au décor très tarabiscoté et quelques scènes sont tournées dans le Grand Café de Moulins, un beau témoin de l’Art nouveau. Parmi les accessoires, une magnifique Hispano Suiza J12.

Maigret et l’affaire Saint-Fiacre se termine à la manière d’un roman d’Agatha Christie : tous les possibles suspects sont réunis par Maigret qui va désigner le coupable qu’il a pu identifier grâce à un piège ingénieux.

Cette édition vient enrichir la Collection La Séance. Lancée par Coin de Mire Cinéma en 2018, elle va proposer une soixantaine de films français réalisés de la fin des années 40 au début des années 80, dont une moitié est sortie à l’heure où nous écrivons ces lignes. À l’intérieur de livres respectant la même charte graphique, en noir et blanc avec des titres en lettres d’or, on trouve deux disques, un Blu-ray et un DVD, une reproduction de l’affiche, de photos d’exploitation et du livret publicitaire. En bonus vidéo, la bande-annonce du film et, pour reconstituer une séance d’époque, les actualités Pathé Journal de la semaine de sortie du film et les « réclames », autrement dit, les publicités de l’entracte.

Maigret et l'affaire Saint-Fiacre

Généralités - 4,0 / 5

Maigret et l’affaire Saint-Fiacre (101 minutes) et ses suppléments (23’) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé, en compagnie d’un DVD-9, avec le même contenu, dans les couvertures d’un digibook.

Le menu fixe et musical propose le film au format audio DTS-HD Master Audio 1.0.

Sous-titres pour malentendants.

À l’intérieur du digibook, un livret de 24 pages contient la filmographie de Jean Delannoy, le synopsis, des photos du film et un facsimile du Manuel de publicité proposant une notice sur Jean Gabin, le scénario, des articles sur le réalisateur et les interprètes et des échos de presse.

Glissées dans une pochette, dix photos d’exploitation au format carte postale et une reproduction de l’affiche au format 29x20,5 cm.

Bonus - 1,5 / 5

Ils visent à reconstituer une séance de cinéma à l’époque de la sortie du film.

Actualités de la 36ème semaine de 1959 (9’) diffusées par Pathé Journal. Ski nautique sur le Lac Léman, la traversée de la Manche à la nage, ravages causés par un typhon au Japon, un voyage du général De Gaulle en Algérie, le tour d’Europe du président Eisenhower et sa réception à Paris, la collection d’automne de Lucile Manguin…

Les « réclames » de 1959 (10’). Publicités Jean Mineur (BALzac 0001) : bonbons, caramels, esquimaux, chocolats… dents blanches, haleine fraîche, etc.

Bandes-annonces de Maigret et l’affaire Saint-Fiacre (4’) et de cinq films de la collection La Séance : Le Diable et les 10 commandements (Julien Duvivier, 1962), Maigret tend un piège (Jean Delannoy, 1958), Maigret voit rouge (Gilles Grangier, 1963), Les Évadés (Jean-Paul Le Chanois, 1955) et Maxime (Henri Verneuil, 1958).

Maigret et l'affaire Saint-Fiacre

Image - 4,0 / 5

L’image (1.66:1, 1080p, AVC), après une restauration par TF1, offre des blancs lumineux, des noirs denses, et un agréable dégradé de gris, soigneusement étalonné. L’image est d’une propreté immaculée : difficile de déceler la moindre tache ou rayure, mais une réduction du bruit trop zélée a été jusqu’à effacer le grain argentique.

Son - 4,5 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 1.0 (et non 2.0, comme indiqué au dos du livre), très propre, pratiquement sans souffle, avec une assez bonne dynamique et une bande passante nécessairement étroite, restitue clairement les dialogues dans un bon équilibre avec l’accompagnement musical de Jean Prodromidès.

Crédits images : © Coin de Mire Cinéma - TF1 Droits Audiovisuels

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 13 novembre 2020
La Collection La Séance, lancée par Coin de Mire Cinéma en 2018, vient de s’enrichir des deux films où Jean Gabin incarnait le commissaire Maigret (l’autre étant Maigret tend un piège), pour la première fois disponibles en haute définition, après une soigneuse restauration. Il est, ici, bien entouré, notamment par Michel Auclair.

Lire les avis »

Multimédia
Maigret et l'affaire Saint-Fiacre
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus