Les Feux de l'enfer (1968) : le test complet du Blu-ray

Hellfighters

Combo Blu-ray + DVD

Réalisé par Andrew V. McLaglen
Avec John Wayne, Katharine Ross et Jim Hutton

Édité par Elephant Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 27/07/2021
Critique

Un des meilleurs films d’Andrew V. McLaglen, aux effets spéciaux impressionnants, inspiré par des faits réels.

Les Feux de l'enfer

Chance Buckman, dont la société est basée au Texas, est spécialisé dans l’extinction des incendies de puits de pétrole et parcourt le monde avec son équipe. Alors qu’il se remet d’une grave blessure, sa fille Tish tombe amoureuse de son associé Greg et son épouse Madelyn réapparaît. Les missions sont de plus en plus périlleuses : il est appelé au Canada, en Malaisie, enfin au Vénézuela où une guérilla communiste criminelle déclenche l’incendie des puits les plus importants du pays.

Les Feux de l’enfer (Hellfighters, USA 1968) de Andrew V. McLaglen (1920-2014) est une série A luxueuse inspirée par la vie mouvementée de Red Adair et son équipe qui furent conseillers techniques sur le tournage.

Les Feux de l'enfer

Son argument reprend le thème de la série B déjà plastiquement belle qu’était Tueurs de feu à Maracaïbo (Maracaibo, USA 1958) de Cornel Wilde : la dernière partie du film de 1968 se passe d’ailleurs au Vénézuela comme dans le film de 1958 mais en 1958 il s’agissait de plates-formes marines pétrolières alors qu’en 1968 il s’agit de puits terrestres dans une zone montagneuse. Concernant le casting, John Wayne (1907-1979) se retrouve aux côtés de quelques bons acteurs (le vétéran Bruce Cabot, le jeune Jim Hutton) qu’il venait d’embaucher sur Les Bérets verts (USA 1968) de John Wayne et Ray Kellog. Sur le plan thématique comme esthétique, la présence de John Wayne flanqué d’une Katharine Ross novice mais dynamique animant un groupe soudé d’individualistes de toutes générations, fait assez penser à la peinture du groupe africain dans le beau Hatari (USA 1962) de Howard Hawks. S’y ajoutent les effets spéciaux signés Albert Whitlock, les cascades dirigées par Hal Needham et un très gros budget qui permet des séquences impressionnantes, annonçant les amples films-catastrophes des années 1970-1980.

La filmographie cinéma de Andrew V. McLaglen comporte quelques beaux titres durant une période comprise, pour l’essentiel, entre 1965 et 1978 : Les Feux de l’enfer en est un, filmé en Panavision Technicolor 2.35 avec une aisance souveraine. Andrew V. McLaglen, fils de l’acteur fordien Victor McLaglen, aura certes signé une oeuvre inégale mais, lorsque le scénario est bon, cet honorable artisan peut devenir un cinéaste rigoureux et inspiré : c’est ici le cas.

Les Feux de l'enfer

Généralités - 2,0 / 5

Edition Eléphant Films, combo 1 Blu-ray BD 50 multi-régions ABC + 1 DVD-9 Pal zone 2, édité le 06 juillet 2021. Durée du film : 121 min. sur Blu-ray, 116 min. sur DVD. Image Full HD 1080p sur Blu-ray, au format respecté 2.35 couleurs, compatible 16/9. Son DTS-HD Master Audio 2.0 mono en VOSTF + VF d’époque. Possibilité de changer de piste son à la volée. Suppléments : présentation par Julien Comeli (21 min.), bande-annonce originale (2 min. 47 sec.), bandes-annonces d’autres films de la collection. Pas d’audiodescription, pas de sous-titrage sourds et malentendants. Boîtier Blu-ray avec fourreau, jaquette réversible.

Bonus - 1,5 / 5

Les anciennes éditions françaises DVD sorties dans la collection Universal Classiques étaient dénuées de tout supplément : il n’était pas difficile de faire mieux et cette nouvelle édition Eléphant Films accède sans difficulté au rang d’édition spéciale.

Présentation par Julien Comeli (21 min. environ) : une curieuse référence au Krakatoa à l’Est de Java (USA 1967) de Bernard Kowalski puis une autre beaucoup plus justifiée au Hatari (USA 1962) d’Howard Hawks ouvrent le bal. Le choix de l’actrice Katharine Ross est critiqué à tort car elle s’avère excellente dans ce rôle. Quelques anecdotes (quel liquide fut utilisé pour figurer le pétrole) et remarques filmographiques suivent mais on apprend peu de choses et l’élocution demeure pénible à écouter. Propos iIlustrés par quelques affiches et extraits.

Bande-annonce originale : en très mauvais état et recadrée 1.37 plein cadre, ce qui délave ses couleurs.

Bandes-annonces d’autres films : état argentique et vidéo variable selon les titres.

Les Feux de l'enfer

Image - 5,0 / 5

Format respecté 2.35 compatible 16/9, nouveau master restauré en Full HD 1080p AVC sur Blu-ray. Direction photo William H. Clothier jouant remarquablement avec la profondeur de champ sur certains plans, aux effets spéciaux signés par Albert Whitlock, l’un des grands magiciens de la Universal Pictures (au catalogue duquel le titre appartient) durant la période 1960-1990. Excellent état argentique, couleurs vives, haute définition des séquences nocturnes : c’est à présent l’édition de référence.

Son - 4,0 / 5

Son mono DTS-HD Master Audio 2.0 Mono en VOSTF + VF d’époque soignée : offre nécessaire et suffisante pour le cinéphile francophone. Musique signée Leonard Rosenman. Quelques variations de niveau d’enregistrement selon les séquences (par exemple le niveau sonore de la discussion entre la mère et la fille à l’hôtel de Caracas, un cran inférieur à celui de la séquence antérieure) mais les deux pistes sont en bon état. Importante dynamique des effets sonores durant les incendies.

Crédits images : © Universal Pictures

Configuration de test
  • Téléviseur 4K LG Oled C7T 65" Dolby Vision
  • Panasonic BD60
  • Ampli Sony
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
francis moury
Le 28 juillet 2021
Un des meilleurs films du cinéaste Andrew V. McLaglen, aux effets spéciaux impressionnants, inspiré par des faits réels.

Lire les avis »

Multimédia
Les Feux de l'enfer
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus