Les Enquêtes du Département V : L'Effet papillon (2021) : le test complet du Blu-ray

Marco effekten

Réalisé par Martin Zandvliet
Avec Ulrich Thomsen, Zaki Youssef et Sofie Torp

Édité par Wild Side Video

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/07/2022
Critique

Avec de nouveaux acteurs, voici le cinquième opus, toujours aussi sombre, de cette série noire venue du Danemark.

Les Enquêtes du Département V : L'Effet papillon

Lorsque Marco, un jeune Rom de 14 ans sans domicile, est arrêté à la frontière danoise en possession du passeport d’un homme disparu, l’inspecteur Carl Mørck et son équipe du Département V sont chargés de l’affaire. En parallèle, une autre enquête révèle que l’homme sur le passeport avait été accusé de pédophilie peu avant sa disparition et que son dossier avait été rapidement classé… Marco, silencieux et traumatisé, refuse de leur parler et ne tardera pas à fuir ceux qui ont l’intention de le tuer à cause de ce qu’il sait.

Les Enquêtes du Département V - L’Effet papillon (Marco effekten) est le cinquième film adapté d’une série de policiers du romancier danois Jussi Adler-Olsen portant sur les enquêtes menées par une division de la police de Copenhague chargée de la conservation des dossiers des vieilles affaires non résolues, les « cold cases ». L’inspecteur Carl Mørck, mis là au placard après une bavure qui a coûté la vie d’un de ses collègues, bien qu’il ait pour seule mission de mettre de l’ordre dans les dossiers, fait fi des limites imposées et rouvre les enquêtes.

Les Enquêtes du Département V, initialement envisagées pour la télévision, furent dotées d’un budget plus confortable pour une distribution en salles. Une réussite, non seulement au Danemark, mais aussi dans la plus grande partie de l’Europe, ainsi qu’au Japon et en Corée.

Le premier chapitre, Les Enquêtes du Département V : Miséricorde (Kvinden i buret, 2013) portait sur la disparition, depuis cinq ans, d’une jeune politicienne. Le second, Les Enquêtes du Département V : Profanation (Fasandræberne, 2014), sur la remise en cause de l’aveu d’un double meurtre commis vingt ans plus tôt. La troisième enquête, Les Enquêtes du Département V : Délivrance (Flaskepost fra P, 2016) partait d’un message trouvé dans une bouteille jetée à la mer, oublié pendant de longues années sur les étagères du Département V. La quatrième, Les Enquêtes du Département V : Dossier 64 (Journal 64), sortie en 2018, rappelait une sombre page de l’histoire suédoise, l’internement à Sprogø, entre 1923 et 1961, à la requête de leurs parents, de plus de cinq cents jeunes filles cataloguées « moralement déficientes ».

Les Enquêtes du Département V : L'Effet papillon

Les Enquêtes du Département V - L’Effet papillon, après la reprise par Nordisk Films des droits d’adaptation précédemment détenus par Zentropa Entertainments et Film i Väst, subit des changements majeurs dans la distribution des rôles. Celui de l’inspecteur Carl Mørck, tenu depuis l’origine par Nikolaj Lie Kaas, est repris par Ulrich Thomsen, célèbre en Scandinavie, mais aussi bien connu en dehors, avec son nom en tête de l’affiche de Festen (Thomas Vinterberg, 1998), de A Second Chance (En chance til, Susanne Bier, 2014) et l’interprétation de personnages récurrents dans deux inoubliables séries, Banshee (2013-2018, 38 épisodes) et The New Pope (2019-2020, 9 épisodes). L’acteur d’origine libanaise Fares Fares est remplacé, pour incarner Hafez El-Assad, le second de Carl Mørck, par Zaki Youssef, connu au Danemark pour une douzaine de séries.

Les Enquêtes du Département V - L’Effet papillon, réalisé avec soin par Martin Zandvliet, auteur de l’inoubliable documentaire-fiction sur les jeunes Allemands réquisitionnés pour déminer les plages à la fin de la seconde guerre mondiale Les Oubliés (Under Sandet), salué par de nombreux prix en 2015, met en avant, plus que ne le faisaient les films précédents, Carl Mørck, déprimé, d’humeur suicidaire, maladroit dans les interrogatoires, au détriment d’Assad, plus en retrait, dans une position de faire-valoir.

Ce cinquième film rouvre une vieille affaire de pédophilie, vite classée par la hiérarchie qui avait invité les enquêteurs « à se concentrer sur leurs priorités ». Le rythme assez lent entraîne quelques baisses de tension et quelques longueurs, donc une relative déception, même si cette nouvelle adaptation préserve l’ambiance glauque, très Nordic noir, des précédents volets de l’anthologie, que renforce encore l’étalonnage des couleurs dans une palette résolument froide et désaturée.

Quatre autres romans sont, à ce jour, sortis dans la série Les Enquêtes du département V. Le plus récent, Sel (Natrium Chlorid), vient d’être édité en France (Albin Michel, 35 mai 2022). On imagine aisément que Nordisk Films va poursuivre l’adaptation cinématographique de la série, faite jusqu’ici dans l’ordre d’écriture des romans. Aucune date n’a encore été annoncée pour le sixième opus, Promesse (Den Grænseløse), sorti en 2014.

Est également sortie, le 1er juin, Les Enquêtes du Département V : Miséricorde + Profanation + Délivrance + Dossier 64 + L’Effet papillon, complète avec ses cinq films dans un coffret de cinq disques, Blu-ray ou DVD.

Les Enquêtes du Département V : L'Effet papillon

Généralités - 3,0 / 5

Les Enquêtes du Département V - L’Effet papillon (125 minutes) tient sur un Blu-ray BD-50, logé dans un boîtier non fourni pour le test, effectué sur check disc.

Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale, en danois, avec sous-titres imposés, idéalement placés sur la bande noire, sous l’image, et dans un doublage en français, les deux au format audio DTS-HD Master Audio 5.1.

Piste d’audiodescription DTS 2.0 et sous-titres pour malentendants.

Une édition DVD est disponible.

Bonus - 0,5 / 5

La bande-annonce, rien d’autre.

Image - 4,5 / 5

L’image numérique (2.39:1, 1080p, AVC), bien définie, exploite une palette de couleurs délibérément glauques, dans le ton du récit. Souvent sombre, sous éclairage naturel, l’image reste toujours suffisamment contrastée pour être aisément lisible, même dans les scènes en basse lumière. Un léger grain rappelle délicatement la texture du 35 mm.

Les Enquêtes du Département V : L'Effet papillon

Son - 4,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale garantit la clarté des dialogues, au timbre légèrement étouffé. Dynamique et ouverture de la bande passante, combinées à une répartition équilibrée du signal sur les cinq canaux, créent une impression d’immersion dans l’action, discrète, mais cohérente.

Le doublage en français met un peu trop en avant les dialogues, au timbre plus sec, mais pas toujours convaincants.

Crédits images : © 2021 Nordisk Film Production A/S. Tous droits réservés.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur SONY VPL-VW790ES
  • Sony UBP-X800M2
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 5 juillet 2022
Avec un renouvellement de la distribution, cette cinquième adaptation des romans policiers de du Danois Jussi Adler-Olsen, en dépit de quelques baisses de tension, réussit à préserver l’ambiance glauque, très Nordic noir, des précédents volets de l’anthologie.

Lire les avis »

Multimédia
Les Enquêtes du Département V : L'Effet papillon
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)