X-Men (2000) : le test complet du DVD

Réalisé par Bryan Singer
Avec Patrick Stewart, Hugh Jackman et Ian McKellen

Édité par 20th Century Fox

Voir la fiche technique

Critique

Un futur pas si lointain. Les mutations génétiques ne sont plus un secret pour personne. Si bien qu’une chasse aux sorcières lancée par le sénateur Kelly va décider Magneto (un mutant qui croie en la supériorité de sa « race ») à mettre à exécution son plan visant à faire grandir le nombre de mutants pour ne plus faire partie d’une minorité. Mais face à lui, bien décidé à défendre les intérêts des hommes qui le craignent pourtant, se trouve le professeur X et son école pour mutants. C’est le début d’un conflit dont l’issue est encore incertaine.
C’est d’ailleurs pour ça que l’on aura droit à au moins deux suites ! Et fort heureusement, car on s’ennui un peu pendant ce film qui s’attache surtout à mettre en place les nombreux personnages. L’action est loin d’être omniprésente et on reste un peu sur sa fin quand arrive la fin du film. On retiendra par contre l’éclosion d’une future star en la personne de Hugh Jackman qui campe un Wolverine plus vrai que nature. Vivement les suites !

Généralités - 4,0 / 5

Ca c’est du packaging ! Un triptique irrisé qui abrite le DVD placé sur un support très design que l’on peut voir au travers de l’orifice en forme de X. Les menus en images de synthèse sont un peu triste et surtout un peu long au niveau des transitions. D’ailleurs, en dehors des transitions, tout ça est un peu trop statique. X-Men fait également partie des ces DVD où les sous-titres sont beaucoup trop haut dans l’image.

Bonus - 5,0 / 5

Cette section va bientôt demander une page à part entière !
Avec X-Men, on tient encore un DVD sur lequel passer une heure ou deux rien que dans ce menu !
6 scènes supplémentaires : certaines d’entre elles sont plutôt des versions alternatives. D’ailleurs cela gâche un peu le plaisir de pouvoir intégrer ces scènes au film grâce à l’option adéquate. Car dans ce cas, on se retrouve à deux aoccasions avec la même scène deux fois à la suite.
Interview de Bryan Singer : plutôt instructif en ce qui concerne les motivations du réalisateur. Mais pourquoi découper cette interview en 5 morceaux accessibles seulement séparément ?
Bandes-annonces : 3 bandes-annonces cinéma, 3 spots TV américains et la bande-annonce de Titan A.E..
Et un premier bonus caché se trouve dans ce menu. Placez-vous sur la première bande-annonce et cliquez à gauche. La pièce d’échiquier représentant le cavalier se met alors en surbrillance. Validez par Enter ou OK et admirez l’apparition gag de Spiderman pendant le tournage.
La promotion du CD de la BOF est sans intérêt et on se demande très franchement ce que ça fait là.
La surveillance des mutants est un making of d’un genre un peu particulier, puisque les différentes interventions et images en coulisses sont introduites par un faux procès mené par le personnage du sénateur Kelly. Très original.
Le « court métrage » n’est autre qu’une featurette pur jus. Une bande-annonce enrichie aux miettes d’interviews. Evitable.
Le casting de Hugh Jackman ou la naissance d’un grand acteur. Une fois les différentes suites de X-Men misent en boîte, il y a fort à parier que cet acteur (dont certains voient en lui un nouveau Clint Eastwood) fera parler de lui.
Maquettes des animations : deux storyboards de la nouvelle génération. Adieu vignettes crayonnées, bonjour animations en images de synthèse. Amusez-vous à les comparer avec les scènes définitives, le résultat est étonnant.
2 galeries de photos qui contiennent 167 planches de photos ou croquis sur les personnages et les décors.
C’est ici que vous trouverez le deuxième bonus caché sous la forme d’une galerie de 6 planches de croquis concernant deux mutants qui ne seront finalement utilisés que dans l’une des prochaines suites. Pour y accéder, placez-vous sur « menu principal », cliquez vers le haut, la plaque militaire de Wolverine se met en surbrillance, validez avec Enter ou OK.

Image - 5,0 / 5

C’est propre, c’est net, bien défini et sans histoire.
Que dire de plus ? Rien.

Son - 5,0 / 5

Version française et version originale font jeu égal. Tout y est dynamique et très bien dosé (pas d’effets arrières outranciers). La scène de la gare (chap. 9) vous donnera de quoi régler votre installation et testera la résistance de vos voisins face au caisson de basses.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony 16/9 70 cm
  • Pioneer 626
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300
Note du disque
Avis

Moyenne

4,4
5
5
4
4
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Réal
Le 27 mars 2008
Pas de commentaire.
Avatar
Timna
Le 31 décembre 2005
Pas de commentaire.
Avatar
[natlover81]
Le 12 novembre 2003
Pas de commentaire.

Lire tous les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus