La Piscine (1969) : le test complet du 4K UHD

Édition collector - 4K Ultra HD + Blu-ray + DVD

Réalisé par Jacques Deray
Avec Alain Delon, Romy Schneider et Maurice Ronet

Édité par M6 Vidéo

Voir la fiche technique

Critique

Un thriller moite et sournois qui n’a pas pris une ride, servi par un quatuor d’acteurs épatants.

La Piscine

Jean-Paul et Marianne séjournent dans une superbe villa des hauteurs de Saint-Tropez, où ils sont rejoints par Harry et sa ravissante fille Pénélope. Par son attitude provocante, Harry, ex-amant de Marianne, crée vite le malaise et c’est alors une lutte de pouvoir entre quatre personnes prises au piège de leur passé qui va s’installer autour de la piscine des vacances…

L’ARME LIQUIDE

À quoi reconnait-on un classique indémodable ? Au fait qu’en le revoyant 50 ans après sa sortie, son efficacité est toujours intacte. Dès les premières minutes de La Piscine, un ton tout à fait unique est donné : un mélange de moiteur, de chaleur, de sensualité, de sexualité et de tension qui ne quittera pas le spectateur jusqu’à la dernière seconde du film.

Sans un goutte de sang, à la seule force de dialogues aussi rares qu’acérés et surtout grace aux regards de quatre acteurs époustouflants de présence, ce huis-clos humide et son montage à la serpe, reste confondant de noirceur et porteur d’une angoisse viscérale.

Le couple Delon/Schneider, dès la fin du générique, projette à l’écran une sensualité détonnante, nimbée d’une nonchalance qui installe déjà un premier trouble. Le second couple, père/fille (bien que les premiers instants en leur présence pourrait laisser penser à une combinaison moins honnête), incarné par Birkin et Ronet, jette l’huile la plus inflammable sur le feu de personnages à fleur de peau.

Jalousie, manipulation, amitié/haine, amour/haine, meurtre froid, vont terminer de de parfaire l’implacable récit d’un scénario finalement classique, mais qui trouve ici, non seulement par son cadre, mais surtout par ses acteurs, une interprétation et une incarnation qui imprègnent l’esprit et installe un malaise qui aura du mal à s’effacer.

Une maestria dans le palmarès remarquable de Jacques Deray, impossible à oublier, que ce soit 50 ans après ou encore 50 ans plus tard…

La Piscine

Généralités - 4,5 / 5

M6 Vidéo met les petits plats dans les grands pour cette édition 50ème anniversaire de La Piscine, avec nouveau master 4K sur disques UHD et Blu-ray (et DVD), bonus inédits, le tout dans un boîtier MediaBook à l’illustration inédite signée Laurent Durieux, à qui l’on doit récemment le visuel des éditions 4K d’Apocalypse Now, et dont on retrouve des zooms sur les sérigraphies des 3 disques.

Le livret de 32 pages, solidaire du boîtier, est rédigé par Marion Laporte, spécialiste de la mode et du design et de leur influence sur les modes de vie. Elle y explore le contexte du film (la toute fin des années 60) en s’arrêtant sur les aspects sociologiques et créatifs de l’époque, comme la libération sexuelle ou la révolution du design et de la mode féminine.

La Piscine

Bonus - 4,0 / 5

La ventilation des bonus de cette édition met franchement le disque Ultra HD à l’honneur en lui faisant porter la majorité des suppléments et même un élément que l’on ne trouvera que sur le disque 4K.

L’Ultra HD Blu-ray donc, accueille le documentaire 50 ans plus tard réalisé par Agnès Vincent-Deray (veuve du réalisateur), qui est partie à la rencontre de Alain Delon, Jane Birkin, Jean-Claude Carrière et Jean-Emmanuel Conil (alias Alain Page). C’est l’occasion d’un voyage de 50 ans en arrière pour y trouver des anecdotes plus ou moins connus, comme celle notamment de Romy Schneider qui a été propulsée au casting par son ex-compagnon Alain Delon. Cette proposition, accueillie froidement par la production, s’avèrera parfaite et lancera même la seconde carrière de Romy Schneider, qui avait fait une grosse pause après la série des Sissi. Le disque 4K accueille également une archive promotionnelle du film, muette, présente uniquement sur ce disque, où l’on assiste à une compétition de natation pour s’amuser, entre Alain Delon et Maurice Ronet d’un côté et le duo de champions Christine Caron et Alain Mosconi de l’autre, au cours de laquelle Alain Delon triche astucieusement… on termine la section bonus de l’UHD par la fin alternative (4K) dite espagnole (elle est dite espagnole car certains pays, dont l’Espagne, qui avaient jugé la fin originale peu morale, ont profité de cette fin spécifique), et enfin les bandes-annonces françaises et anglaises du film, toutes deux en 4K.

Le Blu-ray, lui, ne propose qu’un seul supplément, la version anglaise du film dans son master HD de 2008. Il faut savoir que le film avait été tourné de façon chronologique et dédoublée en français et en anglais. Il ne s’agit donc pas d’un doublage, mais bien d’un jeu alternatif en anglais des acteurs. Le film ne propose pas tout à fait le même montage et est lui-même équipé de la fameuse fin alternative.

Le DVD quant à lui, en plus du documentaire des 50 ans, reprend la fin alternative et les deux bandes-annonces.

De la double édition DVD prestige de 2008, on a perdu une archive INA des retrouvailles de Delon et Schneider, ainsi qu’un interview avec Jean-Claude Carrière.

La Piscine

Image - 4,5 / 5

La toute récente restauration 4K accouche d’un master d’une stabilité exemplaire et d’une grande propreté (pas de salissure ou de griffure). En 4K, le grain est bien plus présent et frémissant qu’en HD, surtout sur les longues focales et certains plans de nuit, mais le tout est inhérent à la prise de vue. La colorimétrie de ce nouveau master est remarquable, très chaude au début, puis plus froide au fur et à mesure que le drame s’installe et que l’été s’éloigne. Côté luminosité, l’HDR (Dolby Vision ou HDR 10) du disque 4K fait plonger les noirs nocturnes dans des abysses encore plus inquiétants tandis que les contrastes très prononcés transforment certains plans en théâtre d’ombres chinoises.

Son - 4,5 / 5

Une seule piste en DTS-HD Master Audio 2.0mono d’origine. Les très rares effets sonores (clapotis d’eau) sonnent vraiment comme à l’époque et ne sont pas très réalistes, tandis que les dialogues sont portés à merveille, en laissant entendre le moindre soupir. Côté musique, les rares percées signées Michel Legrand, sont toujours claires et surtout portées sur les aiguës. La même piste est utilisée sur le disque Blu-ray.

Crédits images : © 1968 SNC (Groupe M6) - 2019 SND/M6 Vidéo

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Philips Screeneo S6
  • Panasonic DP-UB450
  • Ampli Onkyo TX-RZ730
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1.2)
Note du disque
Avis

Moyenne

4,5
5
1
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 5 novembre 2019
Une maestria dans le palmarès remarquable de Jacques Deray, impossible à oublier, que ce soit 50 ans après ou encore 50 ans plus tard…
Avatar
Sabrina Piazzi
Le 29 mai 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
La Piscine
Teaser 1 VF
La Piscine
Teaser 2 VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus