Romeo et Juliette (1996) : le test complet du DVD

Romeo + Juliet

Édition Collector

Réalisé par Baz Luhrmann
Avec Leonardo DiCaprio, Claire Danes et Brian Dennehy

Édité par 20th Century Studios

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/05/2002
Critique

La célèbre tragédie de William Shakespeare dans une version moderne, légèrement trash, bi-fluorée et speedée…

Cela aurait pu en dérouter beaucoup. Baz Luhrmann (« Ballroom Dancing », Moulin Rouge !), cinéaste que certains trouvent génial et lyrique et d’autres complètement pompeux et agaçant, ose le pari ! Il conserve le texte original et transpose l’ensemble de l’action dans un Vérone fictif qui évoque davantage une ville comme Miami.

Leonardo DiCaprio, Claire Danes… un casting bien dans l’air du temps. Avec leur mine post-pubère, les deux jeunes acteurs sont des interprètes vibrants et convaincants du texte de William Shakespeare. Le pari est gagné : plus de 150 millions de dollars de recette au Box Office US. Le film est un succès et, avec le temps - la folie autour du phénomène DiCaprio s’est un peu calmée - ce Roméo + Juliette revisité est une belle réussite, audacieuse certes, mais très jubilatoire.

Généralités - 4,5 / 5

Un superbe packaging cartonné qui n’est pas sans rappeler celui de Moulin Rouge !. Des menus et sous-menus sonorisés et hyper-stylisés. Vingt-neuf chapitres découpent le film. Pour le reste, on remarquera la disparition de la piste italienne DD 5.1 présente sur la précédente édition. Demeurent, bien sûr, les pistes française et anglaise, toutes deux en DD 5.1. Les sous-titres, au nombre de quatre, ne sont pas imposés sur la VO mais, tout comme pour les langues, il est impossible de les zapper à la volée.

Enfin, l’image est en 16/9 anamorphique.

Bonus - 5,0 / 5

Ils sont légion et entièrement conçus par Baz Luhrmann ! Par leur conception et leur contenu, ils justifient à eux seuls le label collector attribué à cette nouvelle édition.

Le commentaire audio (VOST) : Un modèle du genre. Epaulé par Catherine Main, Donald Mc Alpine et Craig Pearce, Baz Luhrmann nous offre un commentaire vivant, très riche en anecdotes. Une vraie complicité s’est installée entre les quatre protagonistes  ; ils savent nous faire partager leur enthousiasme créatif.

Galerie du réalisateur (VOST) : Un morceau de choix…
Impact : en préambule, un professeur, spécialiste de William Shakespeare, revient sur la nécessité de recentrer une pièce comme Roméo et Juliette dans un contexte contemporain. Vient ensuite Baz Luhrmann qui, bien sûr, corrobore cette idée. Enfin, on peut découvrir quelques titres d’articles de journaux et des extraits de promo TV de l’époque.
Pourquoi Shakespeare ? : Deux ans après la sortie de Roméo + Juliette, Baz Luhrmann s’explique avec enthousiasme sur les raisons précises qui l’ont poussé à monter un tel projet.
Promouvoir Shakespeare : Le réalisateur australien nous décrit comment il a vendu l’idée d’un Shakespeare moderne à Hollywood. Son intervention est très drôle. Baz Luhrmann aurait fait un très bon artiste de One Man Show…
La station service : cette scène du début du film est soigneusement décortiquée. On découvre les répétitions, le tournage et le résultat final.
La scène de la piscine : une des scènes d’amour du film. La décortication est identique à celle faite pour la scène de la station service.
L’exécution de Tybalt : idem aux scènes de la station service et de la piscine avec en plus des images de repérages faites par Baz Luhrmann et par son équipe.

Galerie du directeur de la photographie (avec commentaires en VOST) :
Il ne s’agit pas d’une suite de photos comme le proposent certains DVD. Après un petit texte d’introduction explicatif, on accède à un sous-menu qui indexe par chapitres chacun des travaux importants effectués par le directeur de la photographie. Ainsi, il est possible de visionner quelques minutes filmées pendant le tournage.

Galerie d’accessoires :
Si l’on active le titre « galerie d’accessoires », on obtient, en préambule, une interview (VOST, 2’20) de Catherine Martin, « Production Designer ».
Notre visite se poursuit en choisissant d’activer un des chapitres suivants :
Les livres : un joli storyboard en couleur, stylisé et musical.
Les armes : une présentation toujours aussi stylisée des différents pistolets utilisés par les Capulet et les Montaigu.
Les voitures : idem que précédemment… avec des magnifiques bolides…
Conception artistique : une balade parmi les principaux décors du film. La navigation se fait grâce à un plan indexé de Verona Beach. Une voix off anglo-saxonne commente chaque image. Dommage que ce commentaire ne soit pas sous-titré.
La mode de Verona Beach : on peut admirer, au choix, la garde-robe des Montaigu ou celle des Capulet… le tout toujours en VO…
Les marques de Verona Beach : une galerie de vraies « fausses marques » - alcools, cigarettes, nourriture, armes, magazines, journaux - évoquées tout au long du film.

Galerie d’interviews (VOST) : De brefs entretiens promotionnels de facture assez classique. On peut y entendre, au choix, le co-scénariste, le monteur, le chorégraphe, le créateur des costumes, Leonardo DiCaprio, Claire Danes et John Leguizamo.

Deux Clips Musicaux (16/9) : « Kissing you » par Des’ree et « Young hearts ».

Marketing de Roméo et Juliette : Deux spots TV (VO), une bande-annonce (VO) et une galerie consacrée aux différentes affiches du film.

Image - 4,5 / 5

Un bel hommage au travail effectué sur la photographie du film. Un master très correct et légèrement supérieur à celui qui servait la précédente édition. Le confort visuel est au rendez-vous.

On peut pinailler, bien sûr, sur le léger manque de netteté des arrière-plans et également sur les contours qui auraient pu être plus fins. Au final, ne boudons pas notre plaisir devant cette belle copie.

Son - 4,0 / 5

VO et VF jouissent d’un remixage en DD 5.1. La VO s’avère supérieure à la VF en termes de dynamique et d’effets. En outre, la VF manque de clarté et de puissance au niveau du doublage.

On appréciera une très bonne localisation des effets sur les cinq enceintes. La répartition de la musique sur ces mêmes canaux est très appréciable. L’équilibre basses /aigus est bien maintenu.

Dommage que la différence avec la VF soit un peu trop marquée. Mais Shakespeare s’apprécie dans le texte original, isn’t it ?

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M
Note du disque
Avis

Moyenne

5,0
5
2
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
pat_06
Le 25 juin 2014
Image et son au top pour ce film culte qui a marqué toute une génération, et lancé Leo Dicaprio parmi les plus grands acteurs contemporains.
Redécouvrir ce film en HD est un vrai régal. Un spectacle de tous les instants.
Niveau bonus, c'est une véritable orgie, avec une multitude bonus inédits par rapport au double dvd collector déjà existant. On y apprend notamment tout le travail fait sur la bande originale, démentiel. ++++
Avatar
Maëva
Le 26 février 2004
Etonnant!
Un mélange très réussi entre la langue de Shakespeare et la "réalité".
La musique est très bien choisie.

Un petit bémol quand meme, les bonus sont très attractifs mais on regrette la présence de sous-titres (ne serai-ce en anglais) pour les comprendre à 100%.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)