Broadway Danny Rose (1984) : le test complet du DVD

Réalisé par Woody Allen
Avec Woody Allen, Mia Farrow et Nick Apollo Forte

Édité par MGM / United Artists

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 29/07/2002
Critique

Derrière le simple comique de son personnage de loser de Broadway, Woody Allen s’interroge sur la place des « petits » artistes…

Tourné en noir et blanc, mais tellement haut en couleur, de par, notamment sa fabuleuse galerie de portraits, « Broadway Danny Rose » est une des plus grandes réussites du Maître. Mia Farrow est une nouvelle fois à ces côtés, cette fois-ci dans un rôle de Vamp blonde. Force est de constater que cette actrice excelle dans tous les registres de la composition.

On pourra particulièrement souligner ce « supplément de tendresse » dans lequel baigne indéniablement le film. Regardez-bien les dernières séquences. Elles sont parmi les plus poignantes et pathétiques jamais tournées par Woody Allen.

Généralités - 3,0 / 5

Partie intégrante du second coffret 6 DVD de la Collection Woody Allen MGM, cette édition jouit comme à l’accoutumée d’un joli packaging. La jaquette reprend au verso le résumé de l’histoire, les langues proposées en mono (français, anglais, allemand, espagnol, italien) et les différents sous-titres (huit au total). Des menus 16/9 fixes et muets, d’une esthétique un peu trop « verdâtre », nous sont offerts ; on regrettera peut-être la non-utilisation d’une musique « Jazz » sur toute l’interactivité. La navigation est claire à défaut d’être très originale. L’ensemble de l’oeuvre est présenté en 16/9 anamorphique, mono et découpé en seize chapitres.

On aurait aimé davantage de suppléments que cette maigre bande-annonce. Les fans du réalisateur retrouveront avec plaisir la plus belle copie parue à ce jour de ce classique allenien.

Bonus - 1,0 / 5

Une bande-annonce non sous-titrée. C’est tout ! On aurait souhaité au moins une interview de Woody Allen !

Image - 4,0 / 5

Il est toujours délicat de critiquer un noir et blanc, d’autant plus qu’ici il s’agit d’un choix délibéré d’Allen.

Un peu comme pour Manhattan, l’image en cinémascope ne souffre d’aucun défaut majeur de compression et elle souligne la magnifique photographie du film.

Netteté et finesse sont au rendez-vous. Assurément la meilleure copie disponible à ce jour.

Son - 3,5 / 5

Tout fan de Woody Allen se doit obligatoirement de voir le film dans sa version originale. Ici, on est satisfait par l’exploitation globale de la VO. La clarté est au rendez-vous.

Les pistes mono française, espagnole et allemande sont claires. Elles feraient presque chacune jeu égal avec la VO si elles ne souffraient pas d’un environnement sonore plus étouffé.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus