Game Change (2012) : le test complet du DVD

Réalisé par Jay Roach
Avec Julianne Moore, Woody Harrelson et Ed Harris

Édité par HBO

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 24/06/2013
Critique

En 2008, pendant la course à la présidentielle américaine, le candidat républicain John McCain est choisi pour représenter son camp mais se maintient difficilement derrière Barack Obama. Cherchant à rallier une partie de l’électorat féminin et conservateur, son conseiller stratégique, Steve Schmidt, lui soumet la candidature de Sarah Palin en tant que colistière…

Game Change porte un regard sans concessions sur les coulisses de la campagne présidentielle de John McCain en 2008, du choix du gouverneur de l’Alaska, Sarah Palin, comme colistière de McCain, en passant par l’unique débat vice-présidentiel jusqu’à la défaite du ticket républicain soixante jours plus tard face à Barack Obama.

Excellemment mis en scène par Jay Roach (la trilogie Austin Powers, les deux premiers Mon beau-père), produit par Tom Hanks et surtout interprété par des comédiens de génie transformés physiquement pour l’occasion et multi-récompensés à travers le monde, Julianne Moore (magnifique comme toujours), Woody Harrelson (génial dans le rôle de Steve Schmidt, le conseiller en chef de la campagne de McCain) et Ed Harris (parfait dans la peau du Sénateur de l’Arizona) en tête, Game Change lève le voile sur le drame, toujours teinté d’humour ici tant la situation devient grotesque quand elle leur échappe, qui se joue dans l’équipe de McCain.

Les décisions cruciales prises à huis clos révèlent minutieusement comment le choix du candidat à la vice-présidence s’est porté sur Sarah Palin, illustre inconnue qui se voit catapulter malgré elle dans ce tourbillon médiatique sans précédent qui fera d’elle une star du jour au lendemain.

Outre le caractère didactique de cette histoire, le côté humoristique de ce portrait burlesque et néanmoins réaliste, drôle et même émouvant de Sarah Palin a sans nul doute attiré Jay Roach, récompensé par le Director’s Guild du meilleur réalisateur, qui devait alors rester dans le domaine de la course à l’élection présidentielle avec tout autant de verve et d’inspiration pour Moi, député.

Généralités - 3,0 / 5

Ne vous fiez pas à l’horrible jaquette sur laquelle les comédiens semblent dessinés. Game Change est indispensable dans votre DVDthèque ! Le menu principal est animé et musical.

Bonus - 2,0 / 5

Produit pour la télévision, Game Change est illustré par deux modules (12 minutes au total) détaillant brièvement l’histoire de la campagne présidentielle américaine de 2008. Plusieurs analystes, politiques, journalistes ainsi que les auteurs du roman transposé par Jay Roach interviennent pour replacer l’intégration de Sarah Palin dans l’équipe de John McCain dans son contexte.

Image - 4,0 / 5

Mixant différentes sources de prises de vue puisque de véritables images d’archives viennent s’immiscer durant l’histoire ou par montage comme lors du débat vice-présidentiel, la photo de Game Change est admirablement restituée à travers cette édition DVD. Le chef opérateur privilégie les gammes de couleurs chaudes, des blancs lumineux et des teintes joliment nuancées lors des discours électoraux. Le grain léger est habilement respecté, tout comme la richesse des contrastes, les noirs sont denses, le piqué vif et les séquences diurnes d’une clarté irréprochable. Si tout n’est pas non plus optimal, on note quelques pertes de la définition sur les scènes sombres ainsi que divers moirages, ce master SD de Game Change en met souvent plein les yeux.

Son - 4,0 / 5

Game Change est certes une production télévisée mais servie en DVD par un excellent mixage 5.1 en version originale comme en français. Les dialogues demeurent actifs sur la centrale dans les deux cas même si la piste anglaise est évidemment plus homogène, percutante, fluide et naturelle que son homologue française, plus aiguë et trop axée sur les voix.

La spatialisation est souvent enivrante et profite à la musique. Quelques ambiances latérales parviennent facilement à tirer leur épingle du jeu tout comme le caisson de basses qui distille quelques effets inattendus et saisissants.

Crédits images : © HBO

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus