Richelieu, la pourpre et le sang : le test complet du DVD

2014. Réalisé par Henri Helman
Avec Jacques Perrin, Stéphan Guérin-Tillié et Hélène Seuzaret

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/06/2014
Critique

1640. Le Marquis de Cinq-Mars, jeune homme fier et ambitieux, arrive à Paris. Rapidement, il se fait une place à la cour où il est introduit par l’homme le plus puissant du royaume, Richelieu. Par amour pour Marie de Gonzague, Cinq-Mars va tremper dans un complot ourdi par le duc d’Orléans qui veut détrôner Louis XIII.

Le téléaste Henri Helman, réalisateur de Richelieu, la pourpre et le sang (diffusé par France 3 en mars 2014), s’est souvent intéressé à l’histoire de France, la vraie ou celle enjolivée par les écrivains. On lui doit, notamment, Charlotte Corday, Cartouche, le brigand magnifique, Lagardère et Louis XI, le pouvoir fracassé, avec Jacques Perrin dans le rôle-titre.

Le scénario, écrit aussi par Henri Helman, est centré sur le personnage de Cinq-Mars : introduit à la cour par le cardinal de Richelieu, le jeune marquis obtint vite les faveurs du roi Louis XIII qui le nomma d’abord « grand maître de la garde-robe », puis grand écuyer de France.

Faits et personnages sont assez fidèlement relatés : Cinq-Mars participa effectivement à la conspiration fomentée par le frère cadet du roi, Gaston d’Orléans, qui signa une alliance avec le « très catholique » Philippe IV, roi d’Espagne. En échange de son soutien pour l’accession au trône, il lui cédait quelques places fortes.

Rigueur historique et divertissement font bon ménage : le récit, servi par de bons dialogues, rythmé par quelques scènes d’action, n’ennuie jamais. Le soin particulier apporté aux costumes, aux décors des châteaux du Périgord et aux accessoires (particulièrement aux attelages), la belle photo de Bernard Malaisy (chef op’ attitré d’Henri Helman), les mouvements de caméra fluides, ajoutent au plaisir.

Une bonne distribution met au premier plan, dans le rôle de Cinq-Mars, Pierre Boulanger, révélé aux côtés d’Omar Sharif par Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. Jacques Perrin, à défaut de ressembler physiquement à son personnage, donne pourtant une image crédible de Richelieu. Et Stéphan Guérin-Tillié est à l’aise dans son interprétation de Louis XIII, dont il réussit à faire passer avec délicatesse les penchants pour le sexe fort (Cinq-Mars fut un de ses favoris).

Un amusant clin d’oeil nous est fait à la fin du film quand Gaston d’Orléans est arrêté par un mousquetaire dont le nom ne doit pas vous être inconnu… le capitaine d’Artagnan !

Technique - 7,5 / 10

Le DVD de Richelieu, la pourpre et le sang est proposé dans un boîtier sous jaquette « royalement » décorée. Le menu animé et musical propose en option des sous-titres pour malentendants.

En supplément, deux textes relativement détaillés : Le cardinal de Richelieu (8 pages) et Repères historiques (7 pages). Suivent les filmographies d’Henri Helman, Pierre Boulanger, Stéphan Guérin-Tillié, Jacques Perrin et Hèlène Suzaret qui incarne Marie de Gonzague, duchesse de Nevers, qui tomba amoureuse de Gaston d’Orléans, veuf de Marie de Montpensier (réincarnée par Mélanie Thierry dans le film de Bertrand Tavernier récemment critiqué, La Princesse de Montpensier). Le rang de Marie de Gonzague lui épargna la peine de mort pour sa participation au complot et lui permettra d’accéder au trône de Pologne en 1645.

L’Espace Découverte Koba Films présente quatre titres : Henri de Navarre, critiqué à sa sortie, l’intéressante minisérie de Laurent Heynemann Le Roi, l’écureuil et la couleuvre, Le Général du roi, un téléfilm de Nina Companeez et la minisérie L’Épervier.

L’image est lumineuse, avec des couleurs bien saturées aux dominantes chaudes. Elle est précise, sur la profondeur du champ, dans toutes les conditions d’éclairage et joliment contrastée.

Le son stéréo bénéficie d’un spectre très large et d’une assez bonne séparation des deux voies. Excellente dynamique, par exemple dans la scène d’orage à 14 minutes.

Crédits images : © Koba Films

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus