Lulu femme nue (2013) : le test complet du DVD

Réalisé par Sólveig Anspach
Avec Karin Viard, Bouli Lanners et Claude Gensac

Édité par France Télévisions Distribution

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 01/07/2014
Critique

Lulu, mariée à un garagiste, trois enfants, a décidé de trouver un emploi. Après un premier entretien d’embauche qui tourne court, à Saint Gilles Croix de Vie, elle rate le train qui doit la ramener à Angers. Pourquoi ne pas rester là quelques jours, pour voir ? Elle n’a pas un sou, mais sera accueillie par Charles, un marginal qui vit dans un camping, et par Marthe, une vieille femme qui s’ennuie…

Lulu femme nue, écrit et réalisé par Sólveig Anspach, est à peu près de la même veine que son premier long métrage, beaucoup plus dramatique, Haut les coeurs !, également avec Karine Viard en tête d’affiche. Une idée commune à ces deux films : le personnage principal, une femme, poussée par les circonstances du moment, choisit de prendre le contrôle de son destin.

Comment Lulu, sage au point d’avoir repoussé la tentation d’une chambre d’hôtel avec baignoire pour économiser quelques euros, en arrive-t-elle à planter ses proches ? Un enchaînement de petits événements sans importance et quelques aperçus furtifs de son environnement familial ne feront qu’esquisser une réponse à cette question.

Lulu femme nue, dont le scénario est l’adaptation d’une bande dessinée d’Étienne Davodeau, passe en effet sous silence l’essentiel, laissant à notre imagination le soin de trouver les raisons profondes de la surprenante réaction de l’héroïne.

Doit-on continuer à subir sa condition, inexorablement ? Ou peut-on, un jour ou l’autre, saisir au vol l’opportunité de réagir ? C’est la question posée, avec simplicité et délicatesse, par ce touchant petit film en demi-teintes, un peu naïf, éclairé par la présence et l’aura de Karin Viard.

Technique - 6,5 / 10

Le test a été effectué sur un check disc. Pour l’édition vendue, la jaquette du boîtier keep case reprend l’affiche du film. Le menu animé et musical offre le choix, pour le film d’une durée de 86’, entre deux versions audio : Dolby Digital 5.1 ou 2.0 stéréo et l’accès à un sous-titrage pour malentendants.

Une petite vingtaine de minutes de bonus : un court documentaire sur le film (5’) qui donne la parole à des figurants recrutés sur les lieux de tournage et à Claude Gensac qui fut l’épouse de Louis de Funès dans une dizaine de films. Puis des scènes coupées (8’), un entretien avec Étienne Davodeau (4’), l’auteur de la bande dessinée ayant inspiré le film, venu faire un tour sur le plateau (il figure en caméo dans le film, le temps de commander un café), la couverture de la BD en quatre langues et une bande-annonce de 2’.

L’image est douce, plutôt agréable, mais assez moyennement définie et contrastée, avec des noirs légèrement poreux.

Le son DD 5.1 concentre l’image sonore sur les enceintes frontales, ce qui ne surprendra pas dans un film fait surtout de dialogues.

Crédits images : © France TV Distribution

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
6,5 / 10
Avis

Moyenne

3,5
5
0
4
1
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 1 juillet 2014
Pas de commentaire.
Avatar
Franck Brissard
Le 1 juillet 2014
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus