Sous les eaux (2008) : le test complet du DVD

Lost City Raiders

Réalisé par Jean de Segonzac
Avec Ian Somerhalder, Ben Cross et James Brolin

Édité par Rimini Editions

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 06/11/2014
Critique

2078 : Les trois quarts de la terre sont dévastés par la « Montée des Eaux ». La plupart des villes côtières sont perdues. Des grandes métropoles, il ne reste que des symboles : le signe « Hollywood » de Los Angeles, seul face à l’horizon marin, la Tour Eiffel à moitié submergée, ou encore le Corcovado de Rio de Janeiro les pieds dans l’eau. Envoyés en mission par le Vatican, nos héros doivent s’assurer que les vestiges de notre monde ne seront pas définitivement perdus. Il leur faudra prendre possession d’un sceptre contrôlant « La Montée des Eaux », mais aussi combattre des manipulateurs sans foi ni loi qui veulent asservir le monde.

Si vous avez décidé de vous détendre, autrement dit de vous vautrer dans votre canapé préféré avec une bonne bière et d’allumer la téloche, mais que vous en avez marre de voir toujours les mêmes tronches, alors prenez la galette de Sous les eaux qui traîne sur une étagère et glissez la dans votre lecteur DVD. Voici un film, un téléfilm pour être exact, qui n’a aucune autre prétention que cette de divertir et d’amuser les spectateurs. Mix improbable d’Indiana Jones, Waterworld, Benjamin Gates et du Cinquième élément, Sous les eaux, également connu sous le titre Le Secret du monde englouti embarque les spectateurs pour 1h35 d’aventures plus ou moins enjouées et bien interprété par James Brolin, vieux briscard qui arpente la Terre, ou plutôt la mer puisque seuls 10 % de la Terre (recouverte par les océans donc) sont encore habitables en 2078 suite au réchauffement climatique, mais aussi par Ian Somerhalder (Lost, Vampire Diaries), sans oublier Bettina Zimmermann et Elodie Frenck qui ravissent les mirettes.

Sur un scénario somme toute simpliste et des effets spéciaux qui reflètent le manque évident de moyens mis à disposition, Sous les eaux mélange les genres avec une naïveté touchante et parvient sans mal à nous divertir grâce à quelques rebondissements bien agencés, des comédiens énergiques, des scènes d’action sympathiques (nous sommes indulgents) emballées par le réalisateur Jean de Segonzac à qui l’on doit un Mimic 2 directement sorti dans les bacs, ainsi que divers épisodes de séries diverses et variées comme New York - Unité spéciale, New York - Section Criminelle, Unforgettable.

N’attendez pas un spectacle à la 2012 ou Le Jour d’après avec des images de monuments connus qui se prennent des grandes vagues dans la face puisque tout est résumé dans le prologue et donc déjà installé dans les deux premières minutes. Vous ne verrez que le Corcovado, la Tour Eiffel, le Vatican et même Hollywood sous les eaux.

L’essentiel est donc ailleurs, dans une quête dont l’issue pourrait permettre aux personnages de tirer la chasse et donc chasser les eaux encombrantes pour la survie de l’humanité et contrecarrer le plan machiavélique d’un promoteur immobilier véreux. Mais pour savoir s’ils iront au bout de leurs aventures il faudra voir le film…

Généralités - 3,5 / 5

Attention ! Amateurs de séries B, ne vous faites donc pas avoir sur ce coup-là ! Sous les eaux avait déjà connu une sortie en DVD sous le titre Lost City Raiders : Le secret du monde englouti. Rimini a repris exactement le même master précédemment édité chez Aquarelle en 2009. Pour cette réédition, Rimini n’a rien changé puisque le menu principal, légèrement animé et musical, est également identique à l’ancien et arbore le titre Lost City Raiders : Le secret du monde englouti. La jaquette est cependant différente : Adieu la Statue de la Liberté, c’est le Corcovado qui prend un bain cette fois alors qu’il n’apparaît que brièvement durant le prologue.

Bonus - 2,5 / 5

En ce qui concerne l’interactivité, nous sommes étonnés de trouver un bon making of de 24 minutes, bien fichu, illustré par de nombreuses interviews de toute l’équipe (acteurs, réalisateur, producteurs) et d’images de plateau. De bonne facture, ce documentaire éclaire sur les conditions de tournage, le travail de l’équipe technique (effets visuels, décors, photo), la préparation des scènes d’action et même si l’ensemble tourne parfois au concours de louanges, ce making of remplit parfaitement son contrat.

Image - 3,5 / 5

Sous les eaux, ou Lost City Raiders, ou Le Secret du monde englouti choisissez le titre qui vous plaira le plus, date de 2008. Si l’on est d’abord séduit par le rendu de la chaude colorimétrie, force est de constater que la définition chancelle à plusieurs reprises, malgré une luminosité plaisante, mais dénaturant souvent le piqué (trop doux à notre goût) et les détails, notamment au niveau des visages des comédiens. Mais bon, la qualité est largement satisfaisante pour un film de cet acabit, la stabilité est de mise, certains plans parviennent à sortir du lot, la profondeur de champ est satisfaisante et la gestion des contrastes est solide. De plus, certaines séquences possèdent un relief indéniable et la copie est très propre.

Son - 4,0 / 5

Les mixages anglais et français Dolby Digital 5.1 instaurent un réel confort acoustique et assurent le spectacle acoustique avec brio et un fracas assez jouissif. En version originale, ce mixage s’avère nettement plus percutant que son homologue, surtout en ce qui concerne l’usage des latérales et la délivrance des dialogues. Dans les deux cas, la spatialisation musicale demeure évidente, les frontales sont énergiques, les ambiances naturelles ne manquent pas tandis que le caisson de basses intervient à bon escient. Le changement de langue est impossible à la volée et les sous-titres français imposés sur la version originale.

Crédits images : © Rimini Éditions

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

2,5
5
0
4
0
3
1
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 1 octobre 2014
Pas de commentaire.
Avatar
kedkille
Le 19 mars 2010
Film poussif et des rôles sur-joués, donnant ainsi une note en dessous de la moyenne.

Lire les avis »

Multimédia
Sous les eaux
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus