Equalizer (2014) : le test complet du DVD

The Equalizer

DVD + Copie digitale

Réalisé par Antoine Fuqua
Avec Denzel Washington, Marton Csokas et Chloë Grace Moretz

Édité par Sony Pictures

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 16/04/2015
Critique

Equalizer

Robert McCall mène une vie bien tranquille, employé dans un magasin de bricolage le jour, il dévore des livres le soir. Tout bascule quand il est le témoin des violences exercées par des proxénètes russes à l’encontre de Teri, une jeune prostituée…

Equalizer, celui qui rétablit l’équilibre, c’est Denzel Washington, une cinquantaine de films au compteur et quelques séries, dont celle qui assura sa notoriété à partir de 1982, St. Elsewhere (diffusée en France sous le titre Hôpital St. Elsewhere), un excellent drame médical, jamais tombé dans nos bacs, dont les codes seront repris par Urgences (ER).

On a souvent dû vous dire qu’il faut aller plus souvent au cinéma. Si les mafieux russes avaient suivi ce sage conseil, ils se seraient bien gardés de se frotter à Denzel Washington, sachant que s’opposer à un acteur abonné aux rôles de redresseur de torts aux manières musclées, ne pouvait que leur porter la poisse.

Equalizer, inspiré de la série éponyme de 1985 (dont l’édition sur DVD en France a commencé à la fin de 2014), ne fait pas dans la subtilité : il a suffi d’une vingtaine de minutes pour présenter, vite fait, bien fait, les personnages. Commençons par les bons, McCall en tête, dont on nous dit assez vite qu’il a exercé dans une vie antérieure une activité moins paisible, dans les forces spéciales. Il y a aussi Teri/Alina, la jeune prostituée incarnée par Chloë Grace Moretz. Puis, pour finir, Ralphie, manutentionnaire du magasin de bricolage que McCall aide à réaliser son rêve : devenir agent de sécurité.

Equalizer

Du côté des méchants : Slavi, aux très mauvaises manières, interprété par David Meunier, un Américain d’origine française qui fait une belle carrière. Vu, notamment, dans trois bonnes séries récentes, Jericho, Justified et Revolution. Mais le super-hyper-vilain, c’est Teddy, interprété par Marton Csokas.

Une fois les présentations faites, ajoutez une dizaine de minutes pour laisser monter la pression, avant que la cocote minute n’explose, au plus grand dam des ruffians venus de l’est, dans un déchaînement de violence justifiant l’interdiction du film aux moins de 12 ans.

Trop, c’est trop ! Voilà qui peut s’appliquer à Equalizer, qui manque terriblement de mesure et de crédibilité.

Et pourtant, il faut bien admettre que l’action est soigneusement filmée et mise en scène par Antoine Fuqua (Training Day, déjà avec Denzel Washington), avec des mouvements de caméra et des angles de prises bien amenés et un montage efficace, particulièrement dans le long affrontement final.

Equalizer

Technique - 7 / 10

Logé dans un boîtier de 14 mm inséré dans un fourreau, le DVD, au menu fixe et musical, propose le choix entre la version originale et deux doublages, en français et en italien au format Dolby Digital 5.1. et des sous-titres (un peu envahissants) dans quatre langues, dont le français et l’anglais.

Le film est également disponible dans une édition Blu-ray et une édition combo Blu-ray + DVD sorties un mois plus tôt.

En supplément, le DVD propose, pour une addition allégée, un menu nettement plus frugal que celui du Blu-ray.

Les enfants de la nuit, une présentation peu utile du personnage de Teri (5’) par les auteurs et les acteurs se termine par l’invitation faite par Chloë Grace Moretz à signaler toute exploitation sexuelle de mineurs à l’association Children of the Night.

Suit Home Mart : régler ses affaires une par une (2’), sur l’usage détourné d’articles de quincaillerie tels que marteaux, cisailles, fil de fer barbelé, perceuses et autres pistolets à clous !

Equalizer

L’image (2.40:1) est proche de la perfection avec des contrastes affirmés assurant une bonne lisibilité dans les nombreuses scènes de nuit, des couleurs bien étalonnées avec des tons de peau irréprochables, une bonne résolution sur toute la profondeur du champ.

Le son, profitant d’une excellente dynamique et d’un spectre largement ouvert, utilise toutes les voies pour assurer une bonne immersion dans l’ambiance. Les dialogues sont clairs, dans la version originale comme dans le doublage en français.

Equalizer

Crédits images : © Sony Pictures

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

3,3
5
0
4
1
3
3
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
domuk789
Le 17 octobre 2017
un film d'action moyen
Avatar
ouioui
Le 11 mars 2017
Pas de commentaire.
Avatar
Philippe Gautreau
Le 16 avril 2015
Ce film d’action musclé, efficacement filmé, pèche par un scénario qui manque terriblement de subtilité et de crédibilité.

Lire tous les avis »

Multimédia
Equalizer
Bande-annonce VF
Equalizer
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus