xXx

xXx (2002) : le test complet du DVD

XXX

Réalisé par Rob Cohen
Avec Vin Diesel, Asia Argento et Marton Csokas

Édité par Sony Pictures

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 15/05/2003
Critique

C’est la deuxième association entre Rob Cohen et Vin Diesel. Après le succès incontesté au box office américain de Fast and Furious, une nouvelle rencontre ne pouvait qu’être rentable.

Seulement voilà, si « xXx » est une oeuvre strictement commerciale au premier abord, il faut se rendre à l’évidence, ce film nous scotche au fauteuil car même si le scénario tient sur une feuille de papier à cigarettes (mais d’autres films mettant en scène un autre agent secret ne peuvent pas non plus légitimer plus de profondeur…), Rob Cohen a donné tout son sens au mot « divertissement ». En clair, on en prend plein les yeux et les oreilles et cette édition DVD, malgré quelques petites lacunes, sert le film.

Pour l’histoire, Xander Cage est un délinquant passionné par l’extrême. Il n’a jamais peur et ose tout ce qu’il y a de plus risqué. Il assouvit sa passion sans se soucier des règles : il enfreint la loi ouvertement et les jeunes sont fans de ses « exploits » à travers le monde…

Cet énergumène a également rayé le mot « patriotisme » de son vocabulaire depuis longtemps. Wow !, on se demande ce que va donner la suite après un si mauvais démarrage…

N’oublions pas que nous sommes en Amérique et que tout est possible. On peut même devenir agent de terrain à la NSA en buvant son café et devenir patriote en moins d’une semaine… C’est gros, non ? On s’en fiche ! On est dans « xXx » et on veut s’éclater rapidement !!! Car là est le but du film : s’éclater pendant deux heures !. Bienvenue dans un univers high-tech où cascades ultra stylisées cotoient un dépaysement total dans un Prague magnifique.

Beaucoup de films suscitent la controverse et si il fallait en citer un, ce serait bien « xXx ».

Certains diront que c’est niais et que ça n’apporte rien au développement de l’esprit, d’autres diront que ça fait longtemps qu’il fallait dépoussiérer le costume de l’agent secret et d’autres encore se régaleront d’autant d’action non stop filmée avec classe… Tout le monde a raison en fait ! Rob Cohen ne se cache pas d’avoir pris la série des 007 comme source principale d’inspiration (c’est même plus que de l’inspiration à ce stade…).

Avoir mis en vedette un personnage ayant l’habitude de conduire en dehors des clous était très malin… la polémique s’est chargée de rendre le film célèbre, le public a fait son choix et « xXx » a gagné sa place parmi les meilleurs films d’action de ces dernières années! !

Généralités - 5,0 / 5

Le disque joliement sérigraphié est présenté dans un digipack magnifique aux tons rouge/orange qui s’ouvre sur 5 (!!!) volets. Il faut être clair sur un point, c’est une des plus belles éditions Zone 2 pour un film présenté sur un seul disque (l’édition Zone 1 n’a eu droit qu’à un boîtier Amaray).

Cerise sur le gâteau : l’affiche du film à l’intérieur. Les menus animés et sonorisés dans les tons du film sont magnifiques et ne souffrent d’aucune lenteur de navigation, un bon point.

Bonus - 4,0 / 5

Les suppléments sont nombreux mais le manque de vrai making of se fait sentir. Les documentaires présents sur le disque sont intéressants mais la partie derrière les coulisses est clarement baclée.

Commentaire audio du film : on peut d’entrée de jeu regretter l’absence de Vin Diesel sur le commentaire audio. Par contre Rob Cohen décortique fièrement son film de A à Z, très intéressant pour ceux qui auront la patience de rester jusqu’au bout…

Carnet de production 1ère partie (15’23” en VOST) : document sur la pré-production du film aux Etats-Unis. On y voit le tournage de certaines scènes impressionantes du film (en particulier le saut de la Corvette sur le pont) mais le manque d’explications est assez frustrant. On assiste également à une sorte de prière au début du tournage où techniciens, acteurs et réalisateur se tiennent la main. A must see !

Carnet de production 2ème partie (25’24” en VOST) : comme la première partie, on assiste à l’installation de l’équipe de tournage à Prague et on aux repérages ainsi qu’au tournage de certaines scènes clefs du film. Rob Cohen s’explique également sur ses choix d’acteurs. Là encore, on reste sur sa faim.

Documentaires :
- Des véhicules xXx rapides : (6’55” en VOST) : partie consacrée à la présentation des véhicules du film. De la GTO relookée au Ahab où son fonctionnement est expliqué et les astuces utilisées pour le faire avancer !
- xXx Style : (14’35” en VOST) : Rob Cohen et son équipe reviennent sur tout ce qui fait « xXx ». La psychologie des personnages, leur look, leur humeurs, l’ambiance visuelle du film, les différents environnements, les gadgets tout y passe pour nous expliquer ce qu’est l’univers xXx.
- Super Diesel : (6’50” en VOST): C’est la partie « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil ». Eloge de Vin Diesel par toute l’équipe du film.

Effets visuels :
- L’avalanche (1’09”),
- Au coeur de l’avalanche (1’17”),
- L’explosion de la cabane (0’36”)
Séquences successives pour comprendre l’évolution de la conception de l’avalanche par ordinateur avec commentaire optionnel. Malheureusement cette partie est trop courte.

10 Scènes supplémentaires

Clip musical : Gavin Rossdale « Adrenaline » (4’18” en Dolby Digital 2.0)

Filmographies

Films annonces Columbia/Tristar : « xXx » (0’55” en 4/3, VF), « National Security » (1’48” en 16/9, VOST) et « Espion et demi » (2’15” en 16/9, VOST).

Liens Internet (nécessite un lecteur de DVDRom et une connexion Internet).

Image - 5,0 / 5

Parfaites ! les couleurs sont superbes et la compression est d’une rare précision. Les arrière plans sont nets et les noirs profonds, c’est magnifique.

Son - 4,5 / 5

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on ne fait pas dans la dentelle !

Ce tape fort et c’est très bien mais ça manque parfois de finesse. Ce sont essentiellement les musiques qui en souffrent. Il est clair qu’une piste DTS aurait à coup sûr réparé ce petit défaut. Les éditeurs sont encore frileux avec ce format sonore, dommage. Cela dit, c’est tout de même impressionnant sur les scènes d’action et en particulier la scène en Colombie (chapitre 7) ainsi que la scène de l’avalanche (chapitre 22).

VF et VO font jeu égal.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur NEC VT45
  • Sony 535
  • Sony STRDB-830
  • Enceintes frontales, centrale et arrières Bose Acoustimass 10, Caisson de basse Energy XL-S10
Note du disque
Avis

Moyenne

4,3
5
2
4
4
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
ouioui
Le 26 mars 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Réal
Le 5 août 2012
Pas de commentaire.
Avatar
[melkior]
Le 14 juin 2003
il y a d'entree de l'action ainsi le spectateur sait qu'il est en face d'une bombe,cascades assez magnifiques surtout celle du pont et de la descente de la montagne.
il est vrai que ce film est assez brute c'est surment ce qu'a voulu le realisateur cependant je ne lui ai po mis 10 a cause de quelques defauts , un mechant pas veritablement convainquant , un scenario un peu brute (manque de complexite sur le coi du comment)ce qui rend quelques scenes invraissemblables mais bon c'est pas vrement un prob vu que c un film d'action , et enfin pour ce qui est du dvd un peu faiblar coté bonus j'aurai bien voulu un double dvd collector a ce prix la en somme un jaes bond relooke. a voir si vous faites partie des personnes acro a ladrenaline et moins de 30 ans sinon choisissez plutot james bond pour le scenar et l'ambiance british.
achat raisonnable pour 150 frs sinon laissez tomber.

Lire tous les avis »

Multimédia
xXx
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus