La Légende des Kray : L'ascension des Kray + La chute des Kray (2016) : le test complet du DVD

The Rise of the Krays + The Fall of the Krays

Réalisé par Zackary Adler
Avec Simon Cotton, Kevin Leslie et Matt Vael

Édité par Factoris Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 23/06/2016
Critique

La Légende des Kray

Dans l’East End de Londres, les deux vrais jumeaux Reginald et Ronald Kray, après un petit début de carrière dans la boxe, se reconvertissent dans le crime. Le racket, l’exploitation de bars et des forfaits en tout genre ont font d’eux les gangsters les plus en vue dans le Royaume Uni des années 50 et 60.

Sous le titre La Légende des Kray, cette édition réunit deux films dirigés par Zackary Adler et sortis en salles au Royaume-Uni, The Rise of the Krays, en 2015, et The Fall of the Krays, en 2016 (L’ascension et la chute des Kray). Le scénario a été coécrit par Ken et Sebastian Brown, deux frères qui ont, eux aussi, habité Hackney, le quartier dans lequel ont grandi les jumeaux Kray.

La Légende des Kray sort en même temps que Legend, un autre biopic sur ces gangsters réalisé par Brian Helgeland. Deux approches du même sujet, toutes les deux réussies, dans un genre qui a aujourd’hui le vent en poupe si l’on en juge par le succès parallèle de la saga Peaky Blinders et de la remarquable fresque dessinée par la série Boardwalk Empire.

Legend, doté d’un budget de 30 millions de dollars, a fait plus de bruit que La Légende des Kray, grâce notamment à la performance de Tom Hardy, tenant à lui seul les rôles de Ronnie et Reggie, et à une belle distribution des seconds rôles avec Christopher Eccleston, Juno Temple Tara Fitzgerald…

La Légende des Kray s’en sort remarquablement bien, à un coût six fois moindre pour les deux films réunis. Probablement parce que le scénario, plus détaillé (95 minutes supplémentaires), plus fidèle à la vérité historique, permet aussi de mieux cerner la personnalité des deux frères. Peut-être aussi parce que la réalisation, plus rugueuse, porte un regard moins hollywoodien, mais plus réaliste, sur les lieux et les personnages.

On peut toutefois être un peu gêné par l’absence de ressemblance entre les deux acteurs, Kevin Leslie, dans la peau de Reggie, et Simon Cotton, dans celle de Ronnie, reproche auquel échappait évidement Legend. Mais l’écueil avait aussi été évité par une troisième relation des mêmes faits, The Krays, réalisée par Peter Medak en 1990, également réussie, avec les frères Martin et Gary Kemp dans les deux rôles principaux (disponible outre-Manche, il mériterait une sortie sur disque en France).

Dans La Légende des Kray, le manque de ressemblance est racheté par l’interprétation de Simon Cotton dans son incarnation de Ronnie Kray, souffrant d’une schizophrénie paranoïde qui le conduira vite de la prison à l’asile psychiatrique. Une interprétation d’une intensité glaçante, surtout dans les gros plans du visage !

La Légende des Kray et Legend (la similitude des titres et la simultanéité des sorties sont-elles le seul fruit du hasard ?) donnent deux visions différentes intéressantes et complémentaires des faits et gestes des fameux gangsters qui défrayèrent la chronique et mirent Scotland Yard sur le sentier de la guerre pendant une bonne quinzaine d’années.

La Légende des Kray

Technique - 7 / 10

Les deux films qui constituent La Légende des Kray (111 + 115 minutes) tiennent sur deux DVD-9, logés dans un boîtier keep case de 14 mm. Sur la couverture et sur les disques, un montage photographique en rouge et noir, dans la tonalité de la saga. Le menu animé et musical propose trois versions audio : la version originale sous deux formats, DTS 5.1 ou Dolby Digital 5.1, avec sous-titres optionnels, et un doublage en français Dolby Digital 5.1.

Aucun supplément vidéo.

L’image (1.78:1), délibérément granuleuse, offre une palette de couleurs délavées, assez sombres, où dominent le rouge et le noir. Ce traitement donne au film un aspect original, quasi-documentaire. Les contrastes sont un peu faibles dans les scènes en basse lumière.

Le son DTS 5.1 de la version originale restitue clairement les dialogues et procure une raisonnable sensation d’immersion dans l’ambiance. Il offre une meilleure dynamique que les formats Dolby Digital 5.1 de la version en anglaise et du doublage en français, assez moyen.

La Légende des Kray

Crédits images : © M6 Vidéo

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

4,5
5
1
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 23 juin 2016
La Légende des Kray, tourné à peu près en même temps que Legend (avec Tom Hardy), mais pour un coût six fois moindre, rend également compte des méfaits et gestes de Ronnie et Reggie Kray qui réussirent, dans les années 50 et 60, à ériger le plus important empire du crime organisé à Londres. Un autre regard sur les jumeaux criminels, plus détaillé, plus réaliste.
Avatar
tilouv
Le 30 mai 2016
Super que ce DTV sur les jumeaux Kray. Le film dégage cette atmosphère underground British qui colle parfaitement au sujet. Les acteurs ont un charisme fou et tiennent tous leur rôle à merveille. Si vous aimez les films style mafieux, grand banditisme vous allez adorer cette version des Kray qui n'a rien à envier avec la sortie ciné avec tom hardy.

Lire les avis »

Multimédia
La Légende des Kray : L'ascension des Kray + La chute des Kray
Bande-annonce 1 VO
La Légende des Kray : L'ascension des Kray + La chute des Kray
Bande-annonce VF
La Légende des Kray : L'ascension des Kray + La chute des Kray
Bande-annonce 2 VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus