Chicago Fire - Saison 4 (2016) : le test complet du DVD

Chicago Fire

Réalisé par Joe Chappelle
Avec Jesse Spencer, Taylor Kinney et Monica Raymund

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 24/08/2017
Critique

Chicago Fire - Saison 4

L’arrivée d’un capitaine et la rétrogradation du lieutenant Kelly Severide créent des tensions dans la caserne 51. De plus, la découverte par les pompiers d’une série d’incendies criminels impliquant des personnes en vue va mettre le commandant Wallace Boden dans une situation très délicate…

Chicago Fire est l’une des dernières productions de Dick Wolf, créateur et producteur de la franchise Law & Order, déclinée en France sous les titres New York District, New York, section criminelle, New York, unité spéciale, avant qu’il ne largue ses amarres et prenne le large pour naviguer sous d’autres cieux en produisant Los Angeles police judiciaire (diffusée depuis 2010, mais encore attendue sur DVD en Europe), puis Londres, Police Judiciaire et Paris.

Dick Wolf est désormais ancré à Chicago, devenu le théâtre de Chicago Fire, de Chicago Med et de Chicago Police Department, qui braquent leurs projecteurs sur une caserne de pompiers, sur le personnel d’un hôpital et d’un commissariat de police, avec de fréquents empiètements (crossovers) des séries l’une sur l’autre.

Alors que la franchise Law & Order accorde relativement peu de place à la vie des personnages récurrents, policiers et magistrats, Chicago Fire prend l’allure d’un feuilleton en nous faisant entrer dans l’intimité des membres de la caserne Chicago Firehouse 51, où vivent des personnages assez complexes, cachant derrière leur courage de soldats du feu de grandes fragilités, voire de gros défauts.

« Truck 81, squad 3, ambulance 61… »

Cet appel par haut-parleurs qui résonne dans la caserne donne, une fois ou deux par épisode, le signal du départ de l’équipe pour une nouvelle mission dans un hurlement de sirènes et nous invite à assister, aux premières loges, là où les badauds sont refoulés, aux interventions de la brigade 51, le plus souvent dans leur lutte contre le feu ou au secours de victimes d’accidents de la circulation, mais parfois dans des opérations plus insolites : le sauvetage d’otages des griffes de terroristes ou des survivants d’une tornade qui a rasé un quartier de Chicago.

Chicago Fire - Saison 4

Chicago Fire, dans sa quatrième saison, renforce encore sa nature de feuilleton avec l’enchaînement de difficultés que doit affronter le commandant Boden à la suite de la dénonciation d’incendies criminels. Un autre arc narratif important prend le relais avec la candidature du lieutenant Casey au poste d’alderman, un représentant élu pour représenter le quartier auprès du conseil municipal.

Ces deux affaires fournissent à la série l’occasion de prendre une dimension sociale (la caserne 51 est située dans des quartiers pauvres) et d’exposer les vilains dessous de la politique : détournement de fonds publics, corruption, chantage…

Chicago Fire bénéficie d’une solide distribution, avec Eamonn Walker, un des principaux personnages de la fameuse série carcérale Oz, Jesse Spencer, le docteur Chase de Dr. House, Taylor Kinney (Trauma - L’intégrale, Vampire Diaries), Monica Raymund (Lie to Me, The Good Wife), sans oublier les deux jolies ambulancières, Kara Killmer et Dora Madison (Friday Night Lights, Dexter) dans le rôle de la troublante (et troublée) « Chili ».

Chicago Fire ne bouleverse pas le genre, déjà exploité par New York 911 (Third Watch) et par Rescue me (qui reste en tête du peloton), mais vaut pour sa réalisation soignée et le rythme qu’elle réussit à maintenir, avec quelques moments de fort suspense.

Si certains de ses personnages principaux sont un peu trop vertueux pour être vrais, Chicago Fire se rachète par l’image réaliste qu’elle donne de la société sans chercher à cacher ses vicissitudes, une des marques des séries produites par le prolifique Dick Wolf.

Chicago Fire - Saison 4

Généralités - 2,0 / 5

Chicago Fire, saison 4 (23 x 40 minutes) et ses bonus (145 minutes) tiennent sur six DVD-9 logés dans un coffret, non fourni pour le test, effectué sur check discs. Un menu fixe et muet propose le choix entre la version originale ou de doublage dans deux langues, le français et l’allemand, les trois versions au format Dolby Digital 5.1.

Sous-titres en six langues, dont le français (et l’anglais pour malentendants).

Voici venu le moment de ronchonner : une fois de plus, nous avons été privés, depuis la saison 2, d’une édition Blu-ray, pourtant disponible au Royaume Uni et en Allemagne.

Bonus - 3,5 / 5

En supplément, nous pouvons entrer dans les coulisses du tournage (66’, en anglais, avec sous-titres optionnels). Une façon nouvelle de découvrir la série, épisode après épisode, par une suite de sketches comiques (certains parodiques) interprétés par les acteurs. Plutôt amusant, bien qu’on reste sur sa faim : on aurait aimé, par exemple, en savoir beaucoup plus sur la réalisation des effets spéciaux.

Sur le disque 3, deux épisodes d’autres séries produites par Dick Wolf, l’épisode 5 de la saison 1 de Chicago Med (40’) et l’épisode 10 de la saison 3 de Chicago P.D. (41’). Dans ce deuxième épisode, le croisement avec Chicago Fire est particulièrement ténu.

Image - 4,5 / 5

L’image (1.78) ramène au diagnostic établi pour la saison 1 : des couleurs chaudes, bien étalonnées, une bonne définition (bien sûr moins pointue que celle qu’aurait donné un Blu-ray) et de solides contrastes.

Son - 4,0 / 5

Le son Dolby Digital 5.1 de la version originale exploite toute la largeur du spectre, avec des basses fermes, mais une dynamique qui aurait pu être plus forte. L’utilisation des voies latérales est un peu trop discrète en dehors des scènes d’action. Les dialogues sont occasionnellement étouffés dans certaines scènes d’intérieur. Ce défaut épargne le doublage en français qui place les voix beaucoup trop en avant.

Chicago Fire - Saison 4

Crédits images : © 2015 NBCUniversal Media, LLC

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 24 août 2017
Chicago Fire, une série-feuilleton prenante, si elle ne bouleverse pas le genre, vaut pour sa réalisation soignée et le rythme qu’elle réussit à maintenir, avec quelques moments de fort suspense.

Lire les avis »

Multimédia
Chicago Fire - Saison 4
Teaser VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus