The Party : le test complet du DVD

2017. Réalisé par Sally Potter
Avec Patricia Clarkson, Bruno Ganz et Cherry Jones

Édité par Eurozoom

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 09/03/2018
Critique

The Party

Janet, mariée depuis une trentaine d’années à Bill, un universitaire, a invité dans leur maison de Londres trois couples pour célébrer sa nomination au poste de ministre de la santé du shadow cabinet, un miroir du gouvernement réel du Royaume Uni constitué par l’opposition. Une série de révélations inattendues ne vont pas tarder à perturber la réunion…

The Party, le neuvième long métrage de fiction de Sally Potter, après son exubérante adaptation du roman de Virginia Wolf, Orlando, en 1987, et Ginger & Rosa, en 2012, avec une seule action, la célébration au champagne de la promotion de Janet, en un seul lieu, dans un court espace de temps, se conforme à la règle des trois unités gouvernant le théâtre classique. Mais elle nous invite sur la scène, au milieu des personnages, souvent photographiés en gros plan, dans une proximité avec eux, génératrice d’une intimité qui nous permet de ressentir leurs émotions.

The Party, sur un thème voisin de celui retenu en 2011 par Roman Polanski pour Carnage, est emblématique de l’humour noir britannique, mélange de tendresse et de méchanceté, de légèreté et d’horreur, rythmé par un scénario construit comme un mécanisme d’horlogerie jusqu’au twist final qui fournira l’explication, longtemps attendue, de la première séquence. Les piques que se lancent les protagonistes et des dialogues inventifs font mouche sans faillir.

The Party

Chaque annonce faite par les sept personnages (le huitième, Marianne, a fait dire qu’elle arriverait en retard) crée un rebondissement destructeur. C’est Jinny, mariée à Martha, qui ouvre le feu, en révélant qu’elle n’attend pas moins de… trois enfants ! « Miracle de la conception ! », commente Bill. Martha, prise au dépourvu par cette annonce, ajoute : « Presque une équipe de football, si ce sont des garçons ! »

L’originalité du scénario tient aussi à l’étrangeté des personnages, emberlificotés dans d’absurdes contradictions. Martha est professeur de fac spécialisée dans « la répartition genrée des tâches domestiques dans l’utopie américaine », Gottfried, un gourou aromathérapeute. Le plus bizarre de toute la compagnie est Bill qu’on voit, avant l’arrivée des premiers convives, boire seul une bouteille de vin rouge, prostré dans un fauteuil, le regard vide. Il y a aussi Tom, un trader de la City, shooté à la poudre blanche, venu à la réunion armé d’un revolver…

The Party réunit une distribution brillante : Kristin Scott Thomas, dans le rôle de Janet, Timothy Small, dans celui de Bill, Patricia Clarkson dans celui d’April et Bruno Ganz dans celui de son mari Gottfried. Cherry Jones est Martha et Emily Mortimer, Jinny. Cillian Murphy est Tom, mariée à Marianne, personnage-clef du drame… qu’on ne verra pourtant jamais.

Ce petit film d’une intelligence raffinée, délicatement épicé, surprenant, tourné en seulement deux semaines, se distingue brillamment par une utilisation inspirée de l’espace, par un excellent montage et par un accompagnement musical diégétique, diffusé par les vinyles posés sur le tourne-disque du salon, hétéroclite, mais toujours en contrepoint humoristique avec l’image.

The Party

Généralités - 3,0 / 5

The Party (68 minutes) et ses suppléments (61 minutes) tiennent sur un DVD-9 logé dans un fin digipack.

Un original menu animé et musical propose le film dans sa version originale, avec des sous-titres qui auraient pu être placés légèrement plus bas dans la bande noire, ou dans un doublage en français, chacun sous deux formats, Dolby Digital 5.1 et 2.0 stéréo.

Bonus - 3,0 / 5

Making of The Party (18’). Carlos Conti, chef décorateur, Rebecca Alleyway, directrice artistique, et Sally Potter ont décidé, trois semaines avant le premier tour de manivelle, de ne pas tourner dans une vraie maison, mais en studio. On assiste à l’assemblage des cloisons de bois, au chinage des meubles et accessoires, à l’habillage des murs et des planchers, au vieillissement du tout, aux essais d’éclairage, à la création du jardin…

Interview de l’équipe du film (39’). Les acteurs, seuls ou en couple, parlent de leur personnage, et commentent le scénario qui traite de la vie, de la mort, du rire, de la passion, de l’infidélité, de la politique, de la vengeance, de la jalousie, de la maladie. Les producteurs expliquent que le choix d’un tournage en studio a été arrêté pour faciliter les éclairages, notamment pour simuler l’arrivée progressive de l’obscurité en toute fin d’après-midi. Sally Potter confie que le succès de son film précédent, Ginger & Rosa, l’a incitée à reprendre le thème de la confrontation entre les personnages entraînant la disparition de leurs illusions. Elle a, d’autre part, visionné pendant des mois de nombreux films pour guider son choix des acteurs.

Ça tourne ! (4’) montre les préparations et répétitions avant tournage de deux scènes.

Image - 5,0 / 5

À un parfait noir et blanc, au format 2.35:1, allant de blanc lumineux à des noirs intenses, avec un fin dégradé de gris, s’ajoute une fine texture.

Son - 4,0 / 5

Le format Dolby Digital 5.1 de la version originale et du doublage sollicite à peine les voies latérales. La séparation des voies frontales est également très faible dans la version stéréo. Ce qui aboutit pratiquement à un son mono assez compatible avec une succession de dialogues, mais limite l’ampleur de l’accompagnement musical tirant cependant parti d’une bonne dynamique.

The Party

Crédits images : © 2018 ADVENTURE PICTURES

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 9 mars 2018
The Party, un huis clos entre d’étranges personnages, brille par l’intelligence de son scénario, par ses dialogues percutants, par ses rebondissements subtilement amenés, par une excellente distribution et par son humour noir… so British !

Lire les avis »

Multimédia
The Party
Bande-annonce VOST
The Party
Extrait VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus