Call the Midwife - Saison 4 : le test complet du DVD

Call the Midwife

2015. Réalisé par Thaddeus O'Sullivan
Avec Jessica Raine, Miranda Hart et Laura Main

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 06/04/2018
Critique

Call the Midwife - Saison 4

Jenny Lee, sage-femme à la retraite, se souvient de l’exercice de sa profession dans le quartier pauvre de Poplar, dans l’East End de Londres, à Nonnatus House, le siège d’une petite communauté de soeurs et d’infirmières. En 1959, au moment des fêtes de fin d’année, une nouvelle sage-femme expérimentée, Phyllis Crane, fait son entrée avec la ferme intention de bousculer la routine…

Call the Midwife (« appelez la sage-femme ») est une adaptation des mémoires de Jennifer Lee Worth, infirmière sage-femme dans l’East End au long des années 50 et 60. Disparue en 2011, elle a rassemblé ses souvenirs dans trois volumes, Call the Midwife, publié en 2002 et traduit en français, Shadows of the Workhouse, publié en 2005, et Farewell to the East End, paru en 2009, une trilogie vendue à près d’un million d’exemplaires au Royaume Uni. Dans les deux premières saisons, Jenny Worth était interprétée par Jessica Raine qui a quitté la série au cours de la saison 3. La présence du personnage est, depuis, assurée par Vanessa Redgrave qui prête sa voix à la narratrice.

Call the Midwife, créée par Heidi Thomas, à qui l’on doit aussi Lilies, une belle minisérie sortie en 2007, inédite en France, et de Upstairs Downstairs (version 2010), coscénariste de Cranford (2007, 2 saisons) et la minisérie Little Women, la énième adaptation, sortie en 2017, de l’histoire des quatre filles du docteur March.

Call the Midwife - Saison 4

Call the Midwife accueille dans la saison 4 deux nouveaux personnages récurrents, Phyllis Crane, une sage-femme à poigne qui veut imposer dès son arrivée ses vues sur tout, particulièrement sur l’organisation, en remplaçant le bon vieux registre sur lequel sont notés le nom et l’adresse des patients et les soins prodigués par un outil révolutionnaire, le Rolodex ! L’autre est Barbara Gilbert, maladroite et prête à quelques entorses aux règles pour mieux servir les patients. La première est interprétée par Linda Bassett, un visage familier des séries britanniques (vue, notamment, dans la saga De Lark Rise à Candleford, 2008-2011), la seconde par Charlotte Ritchie qui s’était fait connaître dans deux séries inédites en France, Fresh Meat (2011, 4 saisons) et Siblings (2014, 2 saisons), recommandées aux amateurs anglophones.

Call the Midwife, en toile de fond des heurs et malheurs des principaux personnages, reconstitue avec des décors d’un remarquable réalisme, la vie des quartiers populaires de l’East End, fait renaître ce qu’on n’y voit plus, une corderie, une mercerie, du linge étendu sur des cordes traversant la rue, l’élection de la rosière du quartier…

Cette saison rappelle aussi les moeurs d’alors, par exemple l’ostracisme dont pouvait souffrir les Irlandais, le mépris envers la misère, les violences conjugales ou, encore, le regard porté sur l’homosexualité dont toute manifestation publique pouvait entraîner une condamnation pénale, assortie d’une obligation de soins : électrochocs, injections d’oestrogènes ou internement dans un asile psychiatrique…

Call the Midwife, une série à gros budget qui aura employé plus d’une trentaine d’acteurs récurrents, près de 500 figurants et investi dans les décors, costumes et accessoires et s’est hissée au niveau de qualité des meilleures séries historiques de la BBC pour séduire un public fidèle puisqu’elle vogue vers une neuvième saison dont la diffusion est annoncée pour Noël 2019.

Call the Midwife - Saison 4

Technique - 7 / 10

Call the Midwife, saison 4 (Christmas special de 87 minutes, plus 8 x 52 minutes), coéditée par Koba Films et Showshank Films, tient sur trois DVD-9 logés dans un boîtier de 14 mm. Le menu animé et musical propose le choix entre version originale, avec sous-titres optionnels, et doublage en français, les deux au format Dolby Digital 2.0 stéréo.

La série est sortie en édition Blu-ray aux USA et au Canada, pas en Europe.

Pas de bonus vidéo, juste L’Espace découverte Koba Films avec le teaser de quatre séries : La Folle aventure des Durrell, Happy Valley, Brokenwood et Madame Bovary (2000, Showshank Films).

L’image (1.78:1), comme celle des saisons précédentes, offre des couleurs finement saturées, de bons contrastes avec des noirs denses, une texture délicate, le tout assurant une bonne lisibilité dans toutes les conditions d’éclairage.

Le son Dolby Digital 2.0 stéréo est propre, avec une assez bonne dynamique, mais une faible séparation des deux voies. Le doublage en français est peu convaincant.

Call the Midwife - Saison 4

Crédits images : © Neal Street Productions 2014

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 6 avril 2018
Cette nouvelle saison de Call the Midwife nous ramène en 1959, dans les quartiers populaires de l’East End de Londres. En suivant les sages-femmes dans l’exercice de leur métier, la série explore la misère dans les taudis, parfois le théâtre de violences conjugales, les préjugés à l’encontre de l’homosexualité, le regard accusateur porté sur les "filles-mères"… Passionnant !

Lire les avis »

Multimédia
Call the Midwife - Saison 4
Bande-annonce 1 VO
Call the Midwife - Saison 4
Bande-annonce 2 VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus