Les Orages de la guerre - Partie 1 : le test complet du DVD

War and Remembrance

1988. Réalisé par Dan Curtis
Avec Robert Mitchum, Jane Seymour et Victoria Tennant

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 06/04/2018
Critique

Les Orages de la guerre - Partie 1

Les Orages de la guerre, la suite de la série Le Souffle de la guerre, est l’adaptation de la saga sur la seconde guerre mondiale de Herman Wouk, deux romans d’un millier de pages chacun, publiés dans les années 70. La série fut récompensée par trois Emmy Awards et trois Golden Globes.

Les Orages de la guerre (War and Remembrance) prolonge le récit de la série Le Souffle de la guerre (The Winds of War, rééditée par Koba Films en janvier 2017) qui commençait en mars 1939 avec l’arrivée du Captain Victor ‘Pug’ Henry à Berlin, en qualité d’attaché naval des USA, et se terminait le 7 décembre 1941 par l’attaque surprise de la base navale de Pearl Harbor par le Japon, en plein milieu de la négociation d’un traité de paix entre les deux nations. Les Orages de la guerre s’ouvre au lendemain de l’attaque, quand Pug vient prendre le commandement du cuirassé California.

L’ensemble constitué par Le Souffle de la guerre et Les Orages de la guerre est une série de 41 heures, 14 heures pour le premier volet de sept épisodes, et 13h30, en 7 épisodes, pour le premier volume du second volet de Les Orages de la guerre qui se termine pendant l’hiver 1943, avec le fiasco de l’opération Citadelle, la seconde tentative d’invasion de la Russie lancée par Hitler après l’opération Barbarossa. Le second volume, dont la sortie est annoncée pour le 6 juin 2018, fait de cinq épisodes d’une durée cumulée de 13h30, mènera la saga jusqu’à la capitulation du Japon en août 1945.

La saga réunit toute une galerie de personnages récurrents avec une impressionnante distribution. En premier lieu, les membres de la famille de Pug Henry (Robert Mitchum), son épouse Rhoda (Polly Bergen), ses deux fils Warren, le pilote (Michael Woods), et Byron, l’officier de marine (Hart Bochner), l’épouse juive de Byron, Natalie (Jane Seymour), et l’oncle de celle-ci, le professeur américain Aaron Jastrow (John Gielgud), leur ami Avram Rabinovitz, un militant sioniste (Sami Frey), Janice Henry, l’épouse de Warren (Sharon Stone). Les autres, des amis, dont Alistair Tudsbury, journaliste de la BBC (Robert Morley) et sa fille Pamela (Victoria Tennant).

Les Orages de la guerre - Partie 1

À côté de ses personnages fictifs, ceux qui ont existé, Frank Delano Roosevelt (Ralph Bellamy), Winston Churchill (Robert Hardy), Le général Rommel (Hardy Krüger) et bien d’autres encore, sans oublier, Adolf Hitler, incarné par Steven Berkoff auquel certains ont reproché son jeu hystérique, alors qu’il mime à la perfection les simagrées du modèle.

Les Orages de la guerre et Le Souffle de la guerre combinent deux genres, le soap opera, le drame vécu par la famille et les proches de Pug Henry, touchés par la guerre, à un titre ou à un autre, et le documentaire, tous les faits majeurs du conflit étant fidèlement remis en scène, avec l’insertion occasionnelle de quelques archives filmées.

Les Orages de la guerre contient des scènes spectaculaires, telles celles de la bataille de Midway, la première grande riposte de la US Navy à l’attaque de Pearl Harbor, avec des effets spéciaux assez convaincants pour l’époque. Et aussi des scènes effrayantes, comme la démonstration à Auschwitz, devant un aréopage d’officiers allemands, de l’efficacité d’un insecticide, le Zyklon B, pour une mise en oeuvre rapide de la « solution finale ». Plus horrible encore est la reconstitution du massacre de Babi Yar, près de Kiev, où 33 000 Juifs furent fusillés en deux jours par les Einsatzgruppen.

Une leçon d’histoire, en quelque sorte, qui cherche à impliquer émotionnellement le spectateur en stimulant son empathie pour les personnages fictifs pris dans la tourmente. Un énorme travail dont le principal artisan est Dan Curtis, réalisateur de tous les épisodes, coproducteur (avec l’actrice Barbara Steele qui apparaît brièvement dans un épisode) et coscénariste avec Herman Wouk, dont un autre roman, The Caine Mutiny a inspiré le scénario d’Ouragan sur le Caine (Edward Dmytryk, 1954).

Les Orages de la guerre - Partie 1

Technique - 6,5 / 10

Les Orages de la guerre, partie 1 (7 épisodes d’une durée cumulée de 13h30) tient sur quatre DVD-9 et un DVD-5 logés dans un boîtier non fourni pour le test, effectué sur check discs. Le menu animé et musical propose la série dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, et un doublage en français, les deux au format audio Dolby Digital 2.0 mono.

Aucun bonus.

L’image (1.33:1), dans l’ensemble propre, très peu bruitée, est très douce, ce qui entraîne un manque de netteté dans les arrière-plans et les plans larges. Les contrastes sont faibles dans les séquences filmées en basse lumière, avec des noirs légèrement poreux, tendant à se boucher dans les scènes les plus sombres. Les couleurs sont légèrement délavées avec une dominante ocre. Quelques scènes s’en sortent mieux que d’autres, en particulier celle de la soirée à l’Opéra de Paris, au début de l’épisode 7. On est assez loin de la qualité de l’image du premier volet de la saga, Le Souffle de la guerre qui proposait des couleurs plus vives et de meilleurs contrastes.

Le son Dolby Digital 2.0 mono, dans l’ensemble assez propre, avec un faible souffle, d’un niveau toutefois variable, restitue les dialogues avec clarté, bien qu’ils puissent être occasionnellement légèrement étouffés dans la version originale. Ils sont plus nets et plus en avant dans le doublage qui souffre parfois de saturations dans l’accompagnement musical.

Les Orages de la guerre - Partie 1

Crédits images : © Koba Films

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
6,5 / 10
Avis

Moyenne

5,0
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 6 avril 2018
Les Orages de la guerre, vol. 1, bientôt suivi du vol. 2, prolonge la série Le Souffle de la guerre, pour constituer une ambitieuse saga de plus de quarante heures sur la seconde guerre mondiale, telle que l’ont vécue les membres d’une famille américaine. Une vivante leçon d’histoire couronnée par trois Golden Globes.

Lire les avis »

Multimédia
Les Orages de la guerre - Partie 1
Bande-annonce 1 VO
Les Orages de la guerre - Partie 1
Bande-annonce 2 VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus