L'Odyssée de Choum (2019) : le test complet du DVD

Réalisé par Julien Bisaro

Édité par Les films du préau

Voir la fiche technique

Critique

Un programme de 3 courts métrages hauts en couleurs et en sons, où la finesse rivalise avec les émotions.

L'Odyssée de Choum

Sorti le 29 janvier 2020 en salles, L’Odyssée de Choum est en fait un programme de 3 courts métrages, annoncé à partir de 3 ans, mais qui ravira tout autant les amateurs d’animation de tous poils.

Le programme s’ouvre sur Le Nid de Sonja Rohleder, interprétation musicale et minimaliste d’un rituel de séduction chez un oiseau de paradis. Musicale car toute l’expression des oiseaux est assurée par de la musique et minimaliste car les protagonistes ne sont représentés que par des touches de couleurs qui représentent yeux, plumes, pattes et autres attributs. Si l’on est familier de documentaires animaliers tels que proposés par David Attenborough, on reconnaîtra le côté extravagant et même épuisant de ce rituel plein d’humour.

L'Odyssée de Choum

Vient ensuite L’Oiseau et la baleine, une rencontre inattendue, en pleine mer, entre un baleineau perdu faute de savoir « chanter » correctement et un oiseau en cage naufragé d’un bateau en perdition. Dans une véritable danse et une volonté pour le baleineau d’aider l’oiseau, ils vont vivre tous les deux une expérience initiatique à la conclusion hautement symbolique et pleine d’émotion. La technique de la peinture sur verre a été retenue par la réalisatrice Carol Freeman où à l’instar de La Passion van Gogh, chacune des images du film est peinte à la main sur une grand plaque de verre, capturé par la caméra, puis remplacée par une nouvelle peinture. Un travail de 14 mois pour 7 minutes de pure poésie accompagné d’une partie sonore qui colle aux images puisque le dialogue entre les deux animaux ne se fait que via les instruments qui les représentent chacun.

L'Odyssée de Choum

Un autre design sonore d’une très grande richesse et d’une grande finesse accompagne le court métrage principal de ce programme, L’Odyssée de Choum, Cristal pour une production TV au dernier Festival d’Annecy. Porté par Julien Bisaro et Claire Paoletti, ce summum de « mignonnerie » nous fait suivre les premières aventures d’une chouette tout juste née pendant une terrible tempête. Poussant son frère encore à l’état d’oeuf au travers de la nature, Choum va chercher une maman et vivre une aventure pleine d’humour et de frissons. Mignon, rythmé, porteur d’un message sur la faune sauvage, ce court métrage remporte instantanément l’adhésion des petits et des grands grâce à un personnage principal indéboulonnable d’optimisme dans sa quête. Son design, tant graphique que sonore, termine de séduire les plus récalcitrants. Car, si l’on salue bien évidemment un design graphique très soigné et une animation pleine de souplesse, le design sonore saute littéralement aux oreilles de cette histoire presque sans paroles. Bruitages ou sons de nature et d’animaux, c’est un véritable travail d’orfèvre qui participe à l’immersion dans cette nature sauvage un peu fantasmée qui pourrait rappeler la Louisiane.

Un programme animé à mettre de toute urgence devant les mirettes des enfants, mais aussi des adultes !

L'Odyssée de Choum

Généralités - 4,0 / 5

Les Films du Préau soignent cette sortie avec un DVD au menu accueillant et, comme souvent avec cet éditeur, quelques petits plus sous la forme d’une planche de 11 autocollants d’animaux de L’Odyssée de Choum et surtout d’un très riche livret de 28 pages qui offre des photos des 3 courts métrages du DVD, des fiches techniques, des bio-filmographies, ainsi que des entretiens avec Julien Bisaro, Claire Paoletti et David Reyes (le compositeur). Un vrai plus pour les amateurs d’animation ou les curieux.

Bonus - 3,5 / 5

La partie bonus est toute entière consacrée à la « star » de ce DVD L’Odyssée de Choum avec un lot de 5 featurettes making of qui donnent la parole à Julien Bisaro et Claire Paoletti qui nous détaillent les phases principales de la création du film, de sa genèse et de ses messages, jusqu’à son environnement sonore hyper détaillé pour lequel on entend également le compositeur David Reyes et le monteur/créateur son Gurwal Coïc-Gallas. La seule bande-annonce est également celle de L’Odyssée de Choum.

L'Odyssée de Choum

Image - 3,5 / 5

On ne le dira jamais assez, le Blu-ray coûte encore cher à fabriquer en France, il faut pouvoir l’amortir, et bien souvent, les programmes dits « pour enfants » font les frais de cette politique. Et c’est bien dommage, car on doit alors se contenter d’une image MPEG-2, une hérésie à notre époque HD et même 4K, surtout pour des programmes qui ont justement été conçus en HD ! C’est le cas bien évidemment ici, avec des films dont les images sont magnifiques, mais qui n’offrent absolument pas tout leur potentiel sur un DVD, notamment la peinture sur verre de L’Oiseau et la baleine dont les détails méritent largement la HD. Ce n’est pas que l’encodage de ce DVD soit mauvais, mais l’oeil s’est définitivement habitué à la HD minimum, surtout sur des grandes diagonales d’écrans.

Comme le fait Folimage depuis quelques temps maintenant, il pourrait être judicieux de passer sur un DVD double couche et de proposer le programme sous forme de fichier HD en partie ROM du disque…

L'Odyssée de Choum

Son - 4,5 / 5

La quasi absence de dialogues, que ce soit sur L’Odyssée de Choum et encore plus sur Le Nid et L’Oiseau et la baleine, provoque une attention très particulière aux bandes sonores de ces trois courts métrages. L’Odyssée de Choum en tête, la richesse de ce qui est offert aux oreilles du spectateur est très étonnante. À tort ou à raison, on ne s’attend pas à un tel déferlement de détails, de finesses ou d’émotions avec la partie sonore d’un tel film. Mais la qualité du travail est bel et bien là, avec des sons portés avec soin par la piste Dolby Digital 5.1, que ce soient les bruitages, les effets, les sons d’animaux, la musique ou les dialogues, le résultat est agréable au possible et vraiment immersif. Les deux autres courts offrent également une partition sonore des plus inventives, que ce soit pour les oiseaux dans Le Nid ou pour les baleines qui vocalisent de la musique dans L’Oiseau et la baleine.

Comme pour l’absence d’images HD faute de Blu-ray, on en vient presque à regretter un DTS, voire un DTS-HD…

Crédits images : © Les Films du Préau - Picolo Pictures - Bardaf! Productions - RTBF - Ketnet

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Benq W2700
  • Panasonic DP-UB450
  • Ampli Onkyo TX-RZ730
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1.2)
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 23 octobre 2020
L’Odyssée de Choum, Cristal pour une production TV au dernier Festival d’Annecy, porté par Julien Bisaro et Claire Paoletti, est un summum de "mignonnerie" qui nous fait suivre les premières aventures d’une chouette tout juste née pendant une terrible tempête.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus