Une vie secrète (2019) : le test complet du DVD

La trinchera infinita

Réalisé par Aitor Arregi
Avec Antonio de la Torre, Belén Cuesta et Vicente Vergara

Édité par Epicentre Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 19/08/2021
Critique

De nombreux Espagnols ont dû se terrer comme des taupes pendant trois décennies pour échapper à la terrible répression franquiste.

Une vie secrète

Espagne, 1936. Higinio, partisan républicain, voit sa vie menacée par l’arrivée des troupes franquistes. Avec l’aide de sa femme Rosa, il décide de se cacher dans leur propre maison. La crainte des représailles et l’amour qu’ils éprouvent l’un pour l’autre condamnent le couple à la captivité.

Une vie secrète (La Trinchera infinita), sorti en octobre 2019 (dans nos salles en octobre 2020), salué par de nombreux prix en Espagne, dont le Prix FIPRESCI au festival de Donostia / San Sebastián, est le troisième long métrage écrit et réalisé par le trio Aitor Arregi, Jon Garaño et Jose Mari Goenaga, et le deuxième édité en vidéo en France après 80 jours (80 egunean, 2010).

L’idée du scénario, coécrit avec Luiso Berdejo, est venue à Jose Mari Goenaga après le visionnage à San Sebastián du documentaire 30 años de oscuridad (Manuel H. Martín, 2012). Le « nettoyage » systématique entrepris par le général Franco après le coup d’état militaire de juillet 1936 a obligé les républicains qui n’avaient pas choisi de s’exiler à se cacher jusqu’à l’amnistie de 1969, pour échapper à l’arrestation, à la torture, à l’emprisonnement ou à l’exécution.

Une vie secrète

Une vie secrète, un austère huis clos, raconte l’histoire, incroyable mais vraie, de l’un de ces hommes, les taupes (topos), restés enfermés pendant des décennies. Le scénario, bien construit, rythmé par des rebondissements entretenant la crainte qu’Higinio soit découvert dans sa « tranchée » (trinchera), l’espace étroit entre deux cloisons de sa maison d’où il ne peut observer les clairs-obscurs de la pièce principale qu’au travers d’une fissure dans le meuble masquant l’entrée de la cache.

Une vie secrète doit beaucoup à Antonio de la Torre, dont le talent est confirmé film après film, notamment par La Isla mínima (Alberto Rodríguez, 2014), El reino (Rodrigo Sorogoyen, 2018) et Compañeros (La Noche de 12 años, Álvaro Brechner, 2018), un autre documentaire-fiction sur la résistance à la dictature et l’enfermement. Lui donne la réplique, dans le rôle de sa femme, Belén Cuesta, moins connue hors d’Espagne, mais vue récemment dans la série La Casa de papel.

Une vie secrète

Généralités - 3,0 / 5

Une vie secrète (141 minutes) et ses maigres suppléments (5 minutes) tiennent sur un DVD-9 logé dans un fin digipack.

Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale, en espagnol, avec sous-titres optionnels, et le choix entre deux formats audio, Dolby Digital 5.1 ou 2.0 stéréo.

Sous-titres anglais disponibles.

Bonus - 1,5 / 5

Entretien avec les trois réalisateurs et les deux acteurs principaux (4’), interrogés en 2019 au festival de San Sebastián. Outre un rappel des faits qui ont inspiré le film, les réalisateurs insistent sur leur soin à veiller à l’authenticité de l’accent et des expressions des années 30 dans l’Andalousie profonde.

Biofilmographie des trois réalisateurs, Aitor Arregi, Jon Garaño, Jose Mari Goenaga, en une petite dizaine de lignes.

Bandes-annonces d’Une vie secrète, de Pig (Khook, Mani Haghighi, 2018), de Beyond Flamenco (Jota) (Jota de Saura, Carlos Saura, 2016) et de Les Etendues imaginaires (Huan tu, Siew Hua Yeo, 2018).

La portion congrue !

Une vie secrète

Image - 4,0 / 5

L’image (2.39:1), en dépit de noirs manquant de densité qui adoucissent les contrastes, assure la lisibilité de tous les plans, y compris ceux des nombreuses scènes filmées dans l’obscurité de la cachette.

Son - 4,5 / 5

Le son Dolby Digital 5.1 (avec une alternative 2.0 stéréo) restitue clairement les dialogues, dans un bon équilibre avec l’ambiance et le bel accompagnement musical de Pascal Gaigne. Pas de grandes différences entre les deux formats.

Crédits images : © La Claqueta, Entertainment One, Irusoin, Manny Films, Moriarti Produkzioak, Trinchera Film

Configuration de test
  • Vidéo projecteur SONY VPL-VW790ES
  • Sony UBP-X800M2
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,7
5
2
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 20 août 2021
Antonio de la Torre, dont le talent est confirmé film après film, dans ce huis-clos poignant, fait revivre l’histoire, incroyable mais vraie, de l’un de ces hommes, les taupes (topos), restés enfermés pendant des décennies pour échapper à la répression franquiste.
Avatar
Jerem92
Le 12 août 2021
Sublime, magnifique, grandiose. je vous invite à regarder ce film.
Avatar
Brady20
Le 23 mars 2021
Un scénario incroyable mené tambour battant par un casting étonnant ! Un film que je recommande vivement !

Lire les avis »

Multimédia
Une vie secrète
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus