Petite maman (2021) : le test complet du DVD

Réalisé par Céline Sciamma
Avec Joséphine Sanz, Gabrielle Sanz et Nina Meurisse

Édité par Pyramide Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 13/05/2022
Critique

Le conte de l’étrange rencontre de deux fillettes dont les chemins ne pouvaient pourtant jamais se croiser.

Petite maman

Nelly a huit ans et vient de perdre sa grand-mère. Elle part avec ses parents vider la maison d’enfance de sa mère, Marion. Nelly est heureuse d’explorer cette maison et les bois qui l’entourent où sa mère avait construit une cabane. Un matin, la tristesse pousse sa mère à partir. C’est là que Nelly rencontre une petite fille dans les bois. Elle construit une cabane, elle a son âge et elle s’appelle Marion. C’est sa petite maman.

Petite maman, sorti dans nos salles le 2 juin 2021, est le cinquième long métrage écrit et réalisé par Céline Sciamma, son cinquième portrait de femmes, dans l’enfance, l’adolescence ou l’âge adulte, d’une série inaugurée en 2007 par Naissance des pieuvres, salué par le Prix Louis Delluc et une sélection à Cannes pour la Caméra d’or et dans la section Un certain regard. Ce fut la première étape d’un parcours sans faute, confirmé par deux films majeurs, Tomboy, primé à Berlin en 2011, et Portrait de la jeune fille en feu, Prix du meilleur scénario à Cannes en 2019. Bande de filles, sorti en 2014, ne m’a pas semblé au niveau des quatre autres films.

Petite maman, avec une mise en scène fluide, aussi épurée que celle des autres films, avec des dialogues qui sonnent juste, brosse avec délicatesse, dans une tonalité de conte fantastique, l’éclosion d’une intimité fusionnelle entre deux fillettes, leur relation avec leur mère, la douce complicité de Nelly avec son père, sa première rencontre avec la mort, celle de sa grand-mère, avec la maladie dont souffrent Marion et sa mère.

Petite maman

Petite maman bénéficie de la photographie de Claire Mathon, plusieurs fois récompensée pour Portrait de la jeune fille en feu, notamment par un César et par un New York Film Critics Circle Award.

Marion et Nelly sont interprétées par deux jumelles, Gabrielle et Joséphine Sanz, assez bien dirigées, dont la ressemblance renforce le parfum fantastique du conte, encore accusé par la troublante similitude de la maison de Marion et de celle de la grand-mère de Nelly, ainsi que par les formes étranges dessinées par l’ombre des arbres projetée par la lumière du soleil ou de la lune. Nina Meurisse, vue récemment dans l’intéressante minisérie Mixte sur l’ouverture des lycées à la mixité sexuelle, et Stéphane Varupenne, sociétaire de la Comédie Française, incarnent les parents de Nelly avec la sobriété requise.

Petite maman ajoute à ces atouts la composition originale de Jean-Baptiste de Laubier, orchestrée par Arthur Simonini, qui avaient assuré l’illustration musicale de Portrait de la jeune fille en feu. Un apport appréciable en dépit de sa discrétion : quelques mesures pendant le générique, trois minutes dans une des scènes finales et l’accompagnement des crédits.

Cette édition vidéo donne à Petite maman, après une sortie en salles en pleine crise sanitaire, une deuxième chance de rencontrer le public qu’il mérite.

Petite maman

Généralités - 4,0 / 5

Petite maman (72 minutes) tient sur un Blu-ray BD-25 logé dans un boîtier non fourni pour le test.

Le menu animé et musical propose le film avec le choix entre deux formats audio, DTS-HD Master Audio 5.1 ou stéréo.

Piste d’audio description DTS-HD MA 2.0.

Sous-titres pour malentendants.

Une édition DVD propose le même contenu, au même prix.

À l’intérieur du boîtier, un livret de 12 pages. Céline Sciamma raconte la genèse du film, l’idée de la rencontre d’une fillette avec sa mère encore enfant, venue pendant l’écriture de Portrait de la jeune fille en feu, sa volonté d’inclure des enfants qui ont connu « un flot impressionnant de crises et d’épreuves collectives ces dernières années » avec les attentats et la pandémie. « Petite maman est une nouvelle proposition de voyage dans le temps, d’un voyage intime où l’enjeu n’est ni le futur, ni le passé, mais le temps partagé. » Le studio a permis la construction d’une « maison sur mesure (…) un travail passionnant ». Imaginé aussi pour le « spectateur enfant, (…) Petite maman est rêvé comme une expérience à égalité entre les adultes et les enfants. » Le livret se referme sur le casting, sur le travail avec les deux fillettes, sur la Musique du futur, composée par Jean-Baptiste de Laubier/Para One dont elle a écrit les paroles, sur la filmographie de la réalisatrice et sur la fiche technique et artistique du film.

Petite maman

Bonus - 0,5 / 5

Bandes-annonces de Petite maman et de trois autres films de Céline Sciamma édités par Pyramide Vidéo, Portrait de la jeune fille en feu, Bande de filles et Tomboy.

Image - 4,5 / 5

L’image numérique (1.85:1, 1080p, AVC), captée avec le même matériel que celle du Portrait de la jeune fille en feu, est lumineuse et précise, avec la même texture délicate, avec des couleurs naturelles, agréablement contrastées.

Son - 4,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 (avec une alternative stéréo), lui aussi très soigné, enveloppant dans les scènes en extérieur dominées par le bruissement du vent dans la forêt, fin dans l’intimité des dialogues.

Le seul petit bémol vise l’intelligibilité des dialogues, occasionnellement compromise par un manque d’articulation, un défaut déjà relevé pour Portrait de la jeune fille en feu.

Crédits images : © Lilies Films, France 3 Cinéma

Configuration de test
  • Vidéo projecteur SONY VPL-VW790ES
  • Sony UBP-X800M2
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 11 mai 2022
Un conte sur l'enfance, tendrement raconté par Céline Sciamma, avec la mise en scène fluide et épurée de ses autres films et des dialogues qui sonnent juste.

Lire les avis »

Multimédia
Petite maman
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)