L'Incinérateur de cadavres (1968) : le test complet du DVD

Spalovac mrtvol

Édition Collector

Réalisé par Juraj Herz
Avec Rudolf Hrusinsky, Vlasta Chramostava et Milos Vognic

Édité par Malavida Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 12/07/2022
Critique

Un inoubliable essai d’humour macabre, aussitôt interdit après la répression du Printemps de Prague par les troupes russes.

L'Incinérateur de cadavres

Constatant que l’Allemagne se prépare à envahir la Tchécoslovaquie et persuadé d’avoir du sang germanique, Karl Kopfrkingl, un employé modèle du four crématoire de Prague, se hâte de mettre en application la théorie raciale des nazis, en commençant par sa femme et ses enfants qu’il soupçonne d’avoir du sang juif…

L’Incinérateur de cadavres (Spalovac mrtvol), l’adaptation d’un roman de Ladislav Fuks publié en 1967, un inoubliable essai d’humour macabre, est centré sur le personnage de Karl Kopfrkingl, un responsable zélé d’un centre funéraire de Prague. Son attitude cauteleuse cache une personnalité inquiétante : il se rêve en successeur du Dalaï-Lama, avec la mission d’incinérer les humains pour leur permettre d’accéder plus vite à la réincarnation en les délivrant de leur enveloppe charnelle. Antisémite, homophobe, il sent du sang aryen couler dans ses veines.

L’Incinérateur de cadavres est un des trop rares films de Juraj Herz édités en vidéo en France, avec deux épisodes de Maigret incarné par Bruno Cremer, Maigret et la tête d’un homme (1995) et Maigret tend un piège (1996), et La Belle et la Bête (Panna a netvor, 1978), une belle adaptation d’un des contes du recueil intitulé La Jeune Américaine et les contes marins, écrit et publié anonymement par Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, en 1740. Jeanne-Marie Leprince de Beaumont en inséra une version édulcorée, en 1756, dans son manuel d’éducation Le Magasin des enfants.

L’Incinérateur de cadavres surprend, à chaque visionnage, pour l’inventivité de sa réalisation, de sa photographie avec de nombreux très gros plans, l’originalité de son montage et ses décalages entre l’image et le son.

Le film a un autre atout, sa distribution. Rudolf Hrusínský, célèbre en Tchécoslovaquie pour plus de 200 rôles au cinéma et à la télévision, communique avec une remarquable sobriété l’hypocrisie de Karl Kopfrkingl : une performance saluée par le Prix d’interprétation masculine à Sitges en 1972. Les personnages secondaires sont bien servis : Vlasta Chramostová tient le double-rôle de l’épouse de Kopfrkingl et d’une prostituée et celui de Dvorák, une nouvelle recrue du crématorium, a été attribué à Jirí Menzel qui venait de réaliser Trains étroitement surveillés (Ostre sledované vlaky, 1966).

On espère l’édition prochaine d’autres films de Juraj Herz, notamment de trois oeuvres majeures, Morgiana (1972), la surprenante histoire des relations délétères entre deux soeurs, Le Neuvième coeur (Deváté srdce, 1979), un conte de fées diffusé sur une des chaines câblées en 2006, et Habermann (2010), sur l’invasion des territoires sudètes en 1938, son avant-dernière réalisation.

L’Incinérateur de cadavres vient, avec cette réédition, s’ajouter à la longue liste de films d’Europe de l’Est édités dans la Collection Malavida Collector qui fut récompensée en 2020 par le Prix de la meilleure collection décerné par le jury Blu-ray/DVD du Syndicat Français de la Critique de Cinéma et des films de télévision. Il prélude aussi à l’enrichissement, annoncé pour le 24 août 2022, de la collection tchèque : s’ajouteront aux 30 films des années 60 et 70 déjà parus, trois titres encore inédits, Ecce homo Homolka (Jaroslav Papousek, 1970), Fin août à l’hôtel Ozone (Konec srpna v Hotelu Ozon, Jan Schmidt, 1967) et Happy End (Stastny konec, Oldrich Lipský, 1967).

L'Incinérateur de cadavres

Généralités - 3,5 / 5

L’Incinérateur de cadavres (100 minutes) et ses suppléments (70 minutes) tiennent sur un DVD-9, logé, comme les autres disques de la collection, dans un digipack.

Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale, en tchèque, au format audio MPEG 2.0 mono, avec sous-titres incrustés dans l’image, placés trop haut sur le cadre.

À l’intérieur du digipack, un livret de 20 pages s’ouvre sur Autopsie (dissection d’un réalisateur) extrait de l’autobiographie publiée par Juraj Herz en 2015, trois ans avant sa mort. Le réalisateur rappelle son intérêt pour le roman, la contribution de Ladislav Fuks à l’écriture du scénario, son entêtement à choisir Rudolf Hrusínský pour le rôle-titre, les relations difficiles de l’acteur avec Vlasta Chramostová, le tournage dans un vrai crématorium avec ses odeurs en plein été, la caméra réquisitionnée par son chef-opérateur Stanislav Milota pour filmer l’arrivée des troupes russes dépêchées pour réprimer le Printemps de Prague, la musique originale composée par Zdenek Liska, la nouvelle fin influencée par l’invasion russe, l’accueil du film en Tchécoslovaquie et à l’étranger. Le livret se referme sur deux notices sur les acteurs Vlasta Chramostová et Rudolf Hrusínský et sur une critique du film par Adam Shofield.

L'Incinérateur de cadavres

Bonus - 3,5 / 5

Brutalités récupérées (Sberné surovosti, 32’, 1965). Ce premier film de Juraj Herz, restauré en 2020, très librement adapté de Baron Prásil, un roman de Bohumil Hrabal, assemble une suite de saynètes surréalistes autour d’un récupérateur de vieux papiers.

This Way to the Cooling Chamber (22’, 2017). Daniel Bird, auteur de plusieurs documentaires sur le cinéma et de l’ouvrage en quatre volumes Boro, Walerian Borowczyk (Le Chineur, 2017), a rencontré Juraj Herz. Après lui avoir montré le scénario original, soigneusement caché derrière une plinthe, le cinéaste l’emmène, 43 ans après le tournage, visiter les décors réels du film, notamment le crématorium de Prague, restauré, toujours en activité.

Interview de Juraj Herz, Stanislav Milota et Vlasta Chramostová (16’, 2008). Le réalisateur, interpellé par le titre du roman, a travaillé pendant deux ans avec Ladislav Fuks à l’écriture du scénario et fini par convaincre Rudolf Hrusínský, d’abord réticent, d’interpréter Karl Kopfrkingl. Vlasta Chramostová a immédiatement accepté le double rôle d’épouse et de prostituée. Le chef-opérateur Stanislav Milota a privilégié les courtes focales pour donner du relief aux nombreuses prises dans l’exiguïté des crématoriums. Le film, interdit quelques jours après sa sortie, n’a pas été détruit : le pouvoir a choisi de le conserver comme preuve de l’anticommunisme de ses auteurs. Cette mise à l’écart a contrarié le projet de Juraj Herz d’adapter trois autres romans de Fuks et l’a contraint à s’exiler en Allemagne pour poursuivre sa carrière.

L'Incinérateur de cadavres

Image - 5,0 / 5

Une notice (qui aurait dû être sous-titrée) indique que le film a été restauré en 2019 après numérisation du négatif original et d’un positif.

L’image, au ratio d’origine de 1.66:1, débarrassée de toute trace de dégradation de la pellicule, bien définie, stable, lumineuse, offre un agréable dégradé de gris, bien contrasté, avec des noirs denses. La résolution est exemplaire sans qu’un lissage du grain n’ait altéré la texture originale du 35 mm.

Son - 4,0 / 5

Compressé au format MPEG-2, le son 2.0 mono, lui aussi très propre, pratiquement sans souffle, assure la clarté des dialogues, avec quelques saturations occasionnelles dans les passages forte de l’accompagnement musical.

Crédits images : © Malavida

Configuration de test
  • Vidéo projecteur SONY VPL-VW790ES
  • Sony UBP-X800M2
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 12 juillet 2022
L’Incinérateur de cadavres surprend, à chaque visionnage, pour l’étrangeté de son thème, l’inventivité de sa réalisation et de sa photographie, l’originalité de son montage, ses décalages entre l’image et le son et l’extraordinaire performance de d’acteur Rudolf Hrusinsky. Il prélude aussi à l’enrichissement, annoncé pour le 24 août 2022, de la collection tchèque lancée par Malavida Films.

Lire les avis »

Multimédia
L'Incinérateur de cadavres
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)