ACTUALITÉ

EXCLUSIF - Seven Collector, le packaging

Par Giuseppe Salza | Publié le
EXCLUSIF - Seven Collector, le packaging

Le coffret ultime du film de David Fincher fait peau neuve. Les visuels de la jaquette et du boîtier, et un comparatif avec l’édition précédente du DVD



Les apparences sont trompeuses. Si on fait abstraction du verso, la jaquette de Seven (voir ci-bas) ressemble comme une goutte d’eau à celle de l’édition « basic » de Seven, sortie en janvier 2000 chez le même éditeur. Seven7 en est conscient, et essaie de limiter au maximum l’exposition du visuel (certes, ils auraient pu en fabriquer une nouvelle…).

Cette jaquette sera donc la coquille intérieure du coffret. A son extérieur, Seven s’habillera en noir, avec un coffret cartonné qui met en avant le quadruple choix sonore du disque (DTS et DD en VF et VO, sans compter les commentaires).

Le 18 avril prochain, il y aura donc deux Seven en France : le nouveau à 199 francs, et l’autre à 169. Les risques de confusion sont inexistants, grâce au boîtier spécifique de Seven.

Y a t-il des différences parmi les deux, mise à part l’évidence même (remasterisation, disque de bonus, etc.) ? La nouvelle édition reprend la featurette, la bande-annonce et bien sûr les filmographies (upgradées et relookées au passage) du précédent. Il manque en revanche le petit texte de présentation des sept péchés capitaux, mais on peut vivre avec. On regrettera cependant le minuscule bonus caché sur le nom de John Doe (clic sur le point d’intérrogation, vers la fiche-mystère de Kevin Spacey, conforme au marketing original du film).

Un regret certes, mais rien de plus. A partir d’aujourd’hui, nous conseillons aux acheteurs potentiels d’attendre la sortie de Seven. L’édition basic mourra de mort naturelle au bout de quelques semaines.

Quid des possesseurs du Seven original : upgrade ou maintient de l’actuel ? Malgré sa relative vetusté, la vieille édition s’en tire encore avec les honneurs. Mais elle ne peut rien contre la démonstration de force de Seven ! Ce n’est pas qu’une simple génération successive, c’est un vrai tour de force aux sources du film. Même si les bonus ne sont pas votre tasse de thé, la remasterisation en HDTV et la richesse des pistes audio sont un argument imbattable.

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
Plus d'infos

Accès aux fiches DVDFR citées dans l'article :

(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus