ACTUALITÉ

Les frissons de l'été

Par Giuseppe Salza | Publié le
Les frissons de l'été

Cinq « horror » purs et durs des années 80 (Phenomena, Creepshow) chez TF1 Vidéo. Autopsie complète des spécifications, et brouette de captures



Douche froide d’hémoglobine au coeur de l’été. A l’instar de ses confrères, TF1 Vidéo choisit le mois de juillet (le 18, pour être exact), pour lancer une nouvelle série de films d’épouvante. Cinq titres sont dans les starting-blocks :

- Creepshow (qui devait initialement sortir… pour Halloween)
- Creepshow 2
- Hellraiser II : Les écorchés (le 4 sort chez StudioCanal)
- House II - La deuxième histoire
- Phenomena

Phenomena - DVD
 
Creepshow - DVD

Cette bande des 5 appartient aux années 80, lorsque la vue du sang n’était pas encore politically incorrect. On ne présente plus Phenomena de Dario Argento, ni son interprète principale, Jennifer Connelly. Creepshow, qui rend honneur aux EC Comics, reste une des meilleures collaborations entre Stephen King et Romero. Hellraiser II : Les écorchés est une suite très gory du film de Clive Barker. Quant à House II - La deuxième histoire et Creepshow 2, hum, puisque TF1 a de toute façon sorti les premiers…

Sans être aussi « flashy » que les Dentistes, les DVD récidivent avec des interfaces « horroludiques », les bonus en prime (captures complètes dans les fiches).

Hellraiser II : Les écorchés - DVD
 
House II - La deuxième histoire - DVD

Chaque DVD est accompagné d’une dotation plus ou moins importante de suppléments. Au rayon des réussites, on trouve la galerie des Cénobites sur Hellraiser II : Les écorchés, ou une interview sur les EC Comics (réalisée dans une boutique parisienne) pour Creepshow 2. Phenomena n’a pas la quantité de bonus de l’édition Z1 d’Anchor Bay, mais il offre en revanche une vieille interview de Dario Argento d’une vingtaine de minutes. Une demi-douzaine de bandes-annonces est présent dans chaque DVD.

Creepshow 2 - DVD

Au rayon des spécifications, TF1 a repris les sources d’origine, c’est à dire mono sur tous les fronts. On se console avec le fait que tous les films sont en 16/9 anamorphique (à première vue, la qualité de l’image semble globalement plutôt bonne). La suite dans les tests à venir des DVD.

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
Plus d'infos
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus