ACTUALITÉ

Lucioles étincelantes

Par Giuseppe Salza | Publié le
Lucioles étincelantes

La troisième fois sera la bonne. Kaze sort une nouvelle édition de Le Tombeau des Lucioles, avec une agrémentation et un packaging « ultimate ». Décryptage complet de la bête, avec tous les visuels et les captures



Les Lucioles sont plus étincelantes que jamais. Après deux éditions « numérotées » et épuisées depuis quelque temps, Le Tombeau des Lucioles d’Isao Takahata vient de ressortir en France dans une édition ultimate dans le vrai sens du mot. Son éditeur, Kaze, signe ici le DVD le plus beau et le plus ambitieux de sa carrière.

Le Tombeau des Lucioles (Édition Collector) - DVD


Le prix conseillé (40 € environ) est un peu élevé, mais la qualité des contenus et du packaging donne au DVD le rang d’un vrai produit de collection. A noter que le coffret a été tiré uniquement à 10.000 exemplaires.


La découverte des contenus est un délice. Le Tombeau des Lucioles arrive sur le marché dans un coffret assez épais. La consistance du support cartonné est celle des packagings grand luxe.


Le boîtier révèle un autre surétui cartonné, qui hébergé le contenu de l’édition :
- d’abord le digipack des 2 DVD (un pour le film, l’autre pour les bonus),
- un livret très illustré de 42 pages,
- et pour finir un livre de presque 150 pages, « La tombe des Lucioles » de Nosaka Akiyuki, la source d’inspiration du film.


La troisième fois sera la bonne

Il aura donc fallu trois éditions aux Lucioles pour atteindre son statut ultimate. Rappel des faits :

- Décembre 2000 : Kaze et Arte Vidéo joignent leurs forces pour co-éditer la première édition du film de Takahata. Le DVD, qui comprend notamment une interview du réalisateur, est distribué par Film Office en tirage numéroté.

- Novembre 2001 : Film Office Distribution n’est plus. Arte, qui sait que sa fenêtre des droits vidéo s’approche de l’expiration, réédite le DVD du coté de GCTHV. La galette est identique à l’édition précédente - seul la jaquette et les réf commerciales changent. Cette fois aussi, le tirage est numéroté (plus d’informations dans cet article).

- Janvier 2002 : Ca y est, Kaze a récupéré l’exclusivité des droits, et en profite pour lancer le chantier le plus ambitieux de son histoire, ou du moins en ex aequo avec celui des Lodoss. La copie du film est remasterisée, et l’éditeur produit des documentaires-maison très appuyés.

 


Regard rapproché

Parlons justement des contenus des deux DVD (2 DVD-5). Kaze a visiblement produit la galette en synergie avec l’Allemagne, comme l’attestent les langues et sous-titres présents (le français et le japonais sont garantis dans toutes les sauces).

La pièce de résistance du disque de bonus est un documentaire-maison de 90’, ou plutôt un patchwork d’interviews et propos de moult professionnels autour de l’oeuvre culte. Si l’interview de Takahata semble être la même déjà présente sur les deux DVD précédents, on trouve aussi le making of original.

Trois galeries animées d’images et une bonne demi douzaine de bandes-annonces Kaze bouclent le tout. Pour l’intégralité des détails et des captures d’écran, direction la fiche.

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus