ACTUALITÉ

Miyazaki + Moebius : une exposition de rêve

Par Stéphane Leblanc, Eric Nicolas | Publié le
Miyazaki + Moebius : une exposition de rêve

Les parisiens peuvent profiter en ce moment d’une exposition de rêve à l’Hotêl de la Monnaie de Paris. A l’affiche : rien moins que Miyazaki et Moebius réunis pour mieux montrer les influences réciproques et les qualités complémentaires.



Alors que le nouveau film de Hayao Miyazaki « Le château ambulant » sort au cinéma, accueuilli par une couverture médiatique et critique sans précédent pour un film d’animation (ce qui est mérité pour ce véritable bijou), une magnifique exposition associe des dessins originaux (storyboards, esquisses, décors, celluloïdes…) de Miyazaki et Moebius.

L'affiche de l'exposition

Au fil des images, on peut ainsi apprécier les influences réciproques entre le dessin d’influence « manga » (Miyazaki s’étant, sous l’influence de Takahata et dès la création du Studio Ghibli, rapidement démarqué du véritable style Manga avec les grands yeux ou les animations à peu d’images) et celui d’influence européenne. Pourtant, le bénéfice de cette formidable collection reste pour les visiteurs non initiés à l’état de potentiel tant on peut reprocher à cette présentation unique en Europe de profondément manquer d’explications et d’esprit didactique (quasiment aucun texte explicatif ne vient accompagner les dessins, épaulés des deux seuls documentaires montrant soit le travail du maître japonais, soit un entretien entre les deux artistes).

Les deux maîtres

C’est également l’occasion de (re)découvrir à quel point Moebius a influencé notre façon de perçevoir la science-fiction moderne. On y retrouve en effet des esquisses réalisées pour les prestigieux Alien, Abyss, Willow, Le Cinquième Elément, TRON, Blade Runner (liste ô combien impressionante !) ou encore pour le projet inachevé d’un Dune sous hallucinogènes scénarisé par son compère Jodorowski.

On redécouvre aussi les dessins de ses nombreux projets animés, des Maîtres du temps qui a bercé notre enfance à « Little Nemo » ou « Arzak Rhapsody ». Plus récemment, ses esquisses abstraites psychédéliques sans titres nous ramènent aux scènes de rève de la version cinéma de Blueberry, l’expérience secrète.

Pour revenir à Miyazaki (mais peut-on vraiment se passer de lui…) sachez également que 2 attentes prendront fin le 24 mars prochain avec la sortie de Kiki la petite sorciere (et sa déclinaison prestige incluant un morceau de pellicule) et du Voyage de Chihiro Collector dans son coffret en bois laqué noir maintes fois repoussés tous les deux.





Filmographie sélective de Hayao Miyazaki
- 1968, Horus, prince du soleil (avec Isao Takahata)
- 1984, Nausicaä de la vallée du vent
- 1986, Le Château dans le ciel
- 1988, Mon voisin Totoro
- 1989, Kiki la petite sorcière
- 1992, Porco Rosso
- 1997, Princesse Mononoké
- 2001, Le Voyage de Chihiro
- 2003, Le Château ambulant


Liens
- http://www.miyazaki-moebius.com/
- http://www.linternaute.com/sortir/sorties/exposition/diaporama-miyazaki-moebius/1.shtml
- http://www.arkepix.com/kinok/MOEBIUS/moebius_filmo.html
- http://j.knoertzer.free.fr/Hayao%20Miyasaki%20filmo.htm

Reportage , .
Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus