ACTUALITÉ

Le mal être au travail

Par Giuseppe Salza | Publié le
Le mal être au travail

Stress, harcèlement, précarité, dépression, suicide : le documentaire « J’ai très mal au travail » des Éditions Montparnasse dresse l’état des lieux d’une vérité qui dérange



Travailler tue. Le Japon a été le premier pays au monde à inventer un mot dédié, karoshi, pour décrire les décès occasionnés par le surmenage et le stress.

Le mal être au travail

Dans le monde occidental, le travail (ou l’absence de travail) est devenu la première cause de stress. L’automatisation des tâches et la mondialisation des marchés, au lieu d’alléger les charges, ont introduit de nouvelles formes de management qui prêchent la productivité à tout prix et la précarité du poste. On se bat pour trouver un job, et ensuite on sacrifie son équilibre intérieur pour le conserver.

Pour accompagner le contexte d’incertitude de la nouvelle année, les Éditions Montparnasse sortent le 4 février J’ai très mal au travail du documentariste Jean-Michel Carré, qui dresse un état des lieux des nouvelles formes de stress et de harcèlement.

J'ai très mal au travail - DVD

Programmé initialement sur Canal+, le documentaire est accompagné par un riche choix de témoignages et interviews (ouvriers, psychologues du travail, politologues) illustrés par des images d’actualité. Plus de 4 heures de suppléments dans ce double DVD.

J’ai très mal au travail sera en vente au prix de 22,46 euros (prix minimum), et bénéficiera du soutien des instituts de prévention des accidents du travail et des discriminations.

Info , .
Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
Plus d'infos

Accès aux fiches DVDFR citées dans l'article :

(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus