ACTUALITÉ

TEST : Le Royaume de Ga'Hoole : La légende des gardiens - Blu-ray Disc

Par Stéphane Leblanc | Publié le
TEST : Le Royaume de Ga'Hoole : La légende des gardiens - Blu-ray Disc

On peut se frotter à la bataille des Thermopyles (300) et aux supers héros les plus complexes qui soient (Watchmen - Les gardiens) et garder une âme d’enfant. Mais quand Zack Snyder s’attaque au monde du film d’animation, comptez sur lui pour rendre le tout épique !…

Une chouette vole dans le ciel et fonce vers le logo Warner… non ce n’est pas le nouveau Harry Potter mais la première incursion de Zack Snyder dans le monde du film d’animation en images de synthèse. Et si le réalisateur a déjà prouvé qu’il était à l’aise en live pour pondre des images à couper le souffle, imaginez ce que la liberté absolue d’une mise en scène virtuelle peut lui apporter…

Le résultat est tout simplement superbe même si les esprits chagrins pourront le taxer de clip géant. Il n’empêche que le spectacle est au rendez-vous et que pour une fois les enfants ont face à eux un véritable film d’action épique…


cliquez sur l’image pour en voir plus…

Le Royaume de Ga'Hoole - La légende des gardiens (Family Edition : Combo Blu-ray + DVD + Copie digitale) - Blu-ray
Le Royaume de Ga’Hoole : La légende des gardiens
Blu-ray Disc
Editeur : Warner Bros. - Distributeur : WHV France
Sortie : le 2 mars 2011 (24,99 €)
Note : 8 / 10

Accéder à la critique du Blu-ray Disc

À NOTER : une version double Blu-ray Disc 3D active + 2D est prévue pour le 4 mai 2011 (29,99 €).

Critique , , .
Commentaires
Avatar

jean-marc
Le 24 février 2011 à 12:32

Mouais, j'hésite...

Avatar

JCL83
Le 25 février 2011 à 09:44

Je suis deja beaucoup plus en accord avec la critique de Stephane de cette édition BR à la mode Warner. Film à destination d'un public d'enfants, qui devront se contenter d'un spectacle moindre, à moins de savoir lire parfaitement et rapidement (les sous titres!!!). Dans ce cas la magie pour les enfants se trouve peut être dans les bonus? NOTE SON POUR MOI 2.5

Avatar

Stéphane Leblanc
Le 25 février 2011 à 10:28

Je vais encore passer pour l'emmerdeur de service, mais :

- les enfants se foutent pas mal de savoir si le son est en mono ou DTS qui déchire en 12.3...
- mon petit de 3 ans regarde tous les Pixar en VO depuis qu'il tient 1h30 devant un écran... il se régale et en complément de sa nounou qui lui parle anglais il est quasiment bilingue maintenant...
- j'ai fait la démonstration par A+B à mon grand de 12 ans que la VO est toujours bien meilleure que le meilleur des doublages... résultat, il fait des efforts pour lire les sous-titres et il se régale, même sur des films japonais genre Vexille ou Appleseed...

Tout est question d'éducation aussi... ;-)

Avatar

JCL83
Le 25 février 2011 à 11:12

Houlà Stéphane, ne trouves-tu pas ton argumentation un tout petit peu élitiste ?
Ton cas personnel, bien que très respectable, n’est pas généralité, tout comme le mien.
Je n’ai effectivement pas de nounou qui parle anglais à mon fils de 6 ans, qui lui préfère voir les films sur le vidéoprojecteur et en français, mon fils de 14 ans qui se débrouille très bien en anglais préfère lors de visionnage familiaux voir le film en français. Quand je parle d’un spectacle moindre c’est ce que tu défini comme « un classique Dolby Digital 5.1 qui n’est pas capable de la moitié des effets et de la profondeur procurés par la VO. »
De la à parler de question d’éducation, je trouve cela limite..
En aucun cas dans mon post je n’ai attaqué les préférences des aficionados de la VOST, j’ai défendu ma position de l’absence de VF en HD, c’est très différent !!

Avatar

Stéphane Leblanc
Le 25 février 2011 à 11:28

J'ai été volontairement provocateur :-)

Je voulais juste souligner que la VOST est, avant une histoire de goût, une histoire d'habitude.

Mais je comprends aussi qu'on n'est pas envie de faire cet "effort" et que dans un pays donné on ait envie de profiter des films dans sa langue maternelle.

Pour en revenir à la notation, je ne peux décemment pas couper la note son en deux si la VF ne profite pas de la HD. Je comprends votre frustration, mais si on en revient à l'oeuvre d'origine (image + VO) est elle tout de même présentée dans les meilleures conditions. En revanche, je ne donnerais effectivement jamais un 5/5 en son à un Blu-ray qui ne fait pas l'effort d'offrir une VF en HD.

Avatar

Giuseppe Salza
Le 25 février 2011 à 11:52

Nos notes techniques varient de 1 à 5, et tiennent compte à la fois de la globalité du contenu et du contexte de l'oeuvre.

3,5 sur 5, qui signifie "un peu plus que la moyenne", me semble une évaluation correcte car elle exprime la richesse de la VOST et la déception pour la VF en déca. Une note négative serait excessive car, malgré ses limites, la VF est tout de même une DD 5.1 et offre un service minimum.

Nous nous efforçons aussi de donner une évaluation objective applicable au plus grand nombre des consommateurs. L'écart VF/VO est minime chez les foyers qui disposent juste d'une install 2.1, est plus significatif pour ceux qui ont un ensemble 5.1 de base, et devient très important pour ceux qui lisent nativement le DTS-HD MA. Chacun fera ensuite sa médiation selon son matos et ses sensibilités culturelles, mais dans l'ensemble une note son de 3,5 me semble juste.

J'ajoute aussi que nous tenons toujours compte du contexte d'origine de l'oeuvre. Un film de Buñuel ou Fellini, avec des pistes mono d'origine, pourrait avoir une note son de 5 / 5, si le travail de restauration est impeccable.

Avatar

JCL83
Le 25 février 2011 à 13:01

J’ai bien écrit « Note son pour moi 2.5 » cette note tien compte de mes positions ou critères de qualité sur le support Blu Ray, un DD5.1 n’est « Pour moi » pas acceptable sur un support HD. Mais j’ai écrit aussi « Je suis déjà beaucoup plus en accord avec la critique de Stéphane de cette édition BR à la mode Warner » ce n’est en aucun cas une critique de la critique. Vous tenez compte de l’origine de l’œuvre et c’est tout à fait louable, moi je tiens compte plus de la destination ou marché, en l’occurrence la France. Aujourd’hui la plupart des films « à grand spectacle », qui sont dopés aux effets sonores, qui sont des films populaires (dans le sens grand public), qui nous permettraient de profiter pleinement de nos installations sont trop souvent dotés d’une simple piste DD 5.1. Un 5.1 DTS HDMA est moins indispensable sur certains films (social Network par exemple) que sur des Matrix, Avatar, Le choc des Titans, Spiderman, Iron man etc... Je prône deux pistes HD, cela rassemblerait au lieu de diviser les Home cinéphile. Qu’en serait-il si la piste française était en HD et la piste anglaise en DD 5.1 ? Quelle serait votre position ou la teneur de vos posts?

Avatar

Giuseppe Salza
Le 25 février 2011 à 13:57

C'est déjà arrivé :) Il y a quelques années quelques éditeurs (Fox et Seven 7/Métro en tête) privilégiaient le choix de la VF en DTS sur leurs DVD phares (un exemple parmi d'autres : --> http://www.dvdfr.com/dvd/f21399-daredevil.html).

Logiquement, la même règle est applicable : on avantage les uns tout en désavantageant les autres, quoique avec des écarts parfois plus nuancés car les pistes DTS des DVD étaient - dans 99% des cas - à mi-débit.

Nous allons essayer de revenir en profondeur sur ce sujet chaud. Les mauvaises ventes des Home Cinema en France, ne plaident pas en sa faveur auprès des maisons mères hollywoodiennes "reticentes". Mais je pense que la responsabilité est partagée avec les fabricants audio/video - et de certains vendeurs aussi - qui devraient secouer la mauvaise image de l'Home Cinema (élitiste, cher, complexe, anti-esthétique...) et proposer des gammes plus en synchro avec les goûts et les besoins d'aujourd'hui.

Avatar

JCL83
Le 25 février 2011 à 15:10

@ Giuseppe
Tu me donne un exemple sur un DVD, et c’est vrai que c’était souvent le cas à l’époque (c’est peut être ce qui a favoriser l’expansion du DVD d’ailleurs !), mais il n’y a aucun post ou avis pour voir la réaction des spectateurs qui préféraient les VOST.
Tu écris : "Logiquement, la même règle est applicable : on avantage les uns tout en désavantageant les autres" c'est la situation actuelle, pas celle que je défends, j'ai écris :"Je prône deux pistes HD, cela rassemblerait au lieu de diviser les Home cinéphile."

A l’époque du DVD, le Home cinéma n’avait pas meilleure image (élitiste, cher, complexe, anti-esthétique...) ce qui n’empêchait pas les éditeurs de sortir des éditions simples, collectors, avec un bon traitement de la piste française.
Les mauvaises ventes du Home cinéma actuellement sur la HD sont plus certainement du à la rapidité de renouvellement de écrans TV, on a connu successivement et rapidement les écrans plat 720p puis HD ready, puis full HD, puis Full HD 3D. Sur les 6 dernières années combien de fois a-t-on demandé au gens de réinvestir dans leurs écrans ? Il y a eu aussi sur les 2 dernières années l’effet crise économique et la baisse consécutive de la consommation. Je suis d’accord que les prix de lecteur Blu ray n’ont pas favorisé le changement rapide du lecteur DVD. Mais au niveau des amplis, le rapport qualité prix ou performance prix n’a fait que s’améliorer. Aujourd’hui à 250 €, tu as des amplis qui décodent les formats audio HD, SD, on ne peut pas dire que ce soit élitiste. Tu trouve des kits enceinte à des prix très abordables avec de très bons rapports qualité prix.
On m’a toujours appris en technique cette phrase « qui peut le plus, peux le moins » dans cette optique une édition de très bonne qualité contentera plus de personne qu’une de mauvaise qualité. La qualité a malheureusement un coût et les maisons mères Hollywoodiennes ne veulent plus le miser pour effectuer le maximum de bénéfices, c’est la réalité de tous les marchés, le financier prime. Si l’on ne réagit pas ou plus il n’y aura pas d’amélioration, moins de vente les forceront aussi à se poser des questions. (C’est le vendeur qui doit contenter le maximum de client pas l’inverse).

Avatar

Guillaume (DVDFr)
Le 25 février 2011 à 18:36

A mon sens le vrai problème c'est que le grand public ne se rend pas vraiment compte de l'apport d'un son 5.1. Je me souviens en 1999 lors de l'achat de mon premier "kit" (un boston) mes parents pensaient que c'était inutile et que j'avais dépensé mon argent pour rien... au premier DVD lu avec le son 5.1 (Code Mercury) ils avaient changé d'avis. Si les vendeurs n'ont aucun mal à "montrer" la différence de qualité entre un écran SD et HD pour convaincre sur le son c'est nettement plus difficile.

L'autre problème c'est le choix des éditeurs. Je suis le premier a regretter l'absence de piste HD pour le français. On trouve généralement du DTS mais curieusement sur la version "DVD" du même film il n'y a pas de DTS. Faudra t'il attendre un nouveau format de disque pour avoir du DTS HDMA en français quand la VO aura de l'Ultra Audio HD ? Je crains que ça ne soit le cas.

Dans un monde idéal avoir une piste audio HD en VF et VO serait l'idéal et plus intéressant que d'avoir des disques bourrés de bonus (c'est un avis purement personnel !).

Avatar

Guillaume (DVDFr)
Le 25 février 2011 à 18:42

Et pour les amateurs de VF en DTSHDMA vous pouvez utiliser une recherche avancée pour trouver les bluray qui possèdent une telle piste audio (ou plus simplement utiliser ce lien : http://bit.ly/vf-dtshdma )

1 personne sur 1 aime ça.
J'aime J'aime pas Signaler un abus Modifier

Avatar

JCL83
Le 25 février 2011 à 21:14

Merci Guillaume...

Avatar

JCL83
Le 26 février 2011 à 10:22

Guillaume,
Tu as raison sur la difficulté à démontrer et à convaincre sur la différence de qualité de son sur des systèmes 5.1, surtout dans des grandes surfaces. Car aujourd'hui le constat est triste au niveau des commerces de matériel Hifi et Home cinéma. A part sur Paris où tu vas trouver des Hiffissimo, Cobra et Magna qui ont des auditoriums, en province, malheureusement ce sont souvent les Grandes enseignes qui vendent du matériel et les démos sont souvent approximatives et le personnels moins passionnés. Ce constat est valable aussi pour les vidéoprojecteurs, pas beaucoup de vente faute de démos aisées, car avec les prix qui ont bien baissés et les améliorations sur la facilité d’installation, un vidéoprojecteur n’est pas plus cher qu’un écran.

Maintenant, lorsque le marketing français de lancement du support Blu Ray a eu un discourt dithyrambique sur la qualité image et son, donc en flattant le consommateur qui s’équipe avec du matériel de qualité, et quelque soit sa préférence audio (anglais ou français) et qu’au final tu constate que la majorité des « Blockbusters » sont en DD 5.1 en français, il ne peut être acceptable que l’on te donne pour raison le faible équipement en Audio. Comment convaincre le consommateur de changer ou « upgrader » son installation à base de DVD et amplis « SD » au vu de la faible offre de Blu Ray en HD en Français, car le volume est bien la et pas dans la niche louable des aficionados de la VOST.

Ne constate t’on pas, selon les chiffres de Gfk, le plantage des ventes d’écrans 3D en France par rapport aux prévisions. Quand on voit l’offre effective, que se soit au niveau de galette BR ou sur l’offre des programmes sur les chaines, c’est le désert du contenu !!!
J’ose, moi, en conclure, que ce sont les consommables, comme le BR, qui favorise le développement du taux d’équipement et pas l’inverse.

Avatar

Blobby
Le 26 février 2011 à 12:44

Bonjour.
Nouvel inscrit sur ce site, je débarque un peu dans votre discussion sur l'encodage des langues et la qualité sonore des systèmes.
Je suis 100% d'accord avec Stéphane: il faut voir un film dans la langue dans laquelle il a été tourné, même si on ne comprends pas bien (ou pas du tout cette langue):
- sans même parler du niveau de compression, le mixage a généralement fait l'objet de plus de soin.
- le rythme de la langue peut très bien avoir un impact important sur l'impression que donne le film

Vous faites remarquer que le français est souvent moins bien traité que la VO sur les blurays et rappelez que c n'était pas toujours le cas en DVD, avec des VF en DTS alors que la VO restait en dolby digital (sur l'édition française). Malheureusement, cette VF moins compressée n'était pas toujours supérieure à la VO, pourtant plus compressée...

Au sujet de la qualité des systèmes audio-vidéo, il ne faut pas oublier que tout le monde n'a pas remplacé son ampli à l'arrivée du standard HDMI et se contente d'une liaison numérique "classique" entre le lecteur et l'ampli (c'est mon cas).
Mais c'est vrai que pas mal de gens se désintéressent de la qualité de leur système, à partir du moment où ils ont quelque chose qui "sort" du 5.1. C'est souvent parce qu'ils estiment qu'ils n'entendraient pas la différence (voire qu'il n'y en a pas). Et ils ne comprennent pas qu'on puisse acheter des câbles parfois coûteux alors qu'il en existe qui ne coutent pratiquement rien.

Avatar

jean-marc
Le 4 mars 2011 à 15:19

>> À NOTER : une version double Blu-ray Disc 3D active + 2D est prévue pour le 4 mai 2011

Et on se demande bien pourquoi, quand on sait que le bluray (allzone) US est sorti fin décembre 2010 en plus avec la vraie VF il semblerait (pas la VQ).
Sortir la version 3D 2 mois après la version 2D (qu'en France), c'est juste au cas où sur un malentendu quelqu'un (avec TV 3D) voulant le film de suite achète la version 2D pour le racheter en 3D 2 mois plus tard ?
Pourquoi la France a toujours un traitement "à part" où l'on a une forte impression d'être pris pour un con ?
Alice (1951) qui sort aux US (allzone) 3 mois avant la france, etc. etc. etc.
Surtout quand la sortie en France est "la même" qu'aux US (même pas une VF HD comme réclament certains) !

1 personne sur 1 aime ça.
J'aime J'aime pas Signaler un abus Modifier

Avatar

Stéphane Leblanc
Le 7 mars 2011 à 13:42

Il faut arrêter de voir le mal partout Jean-Marc :-)

La sortie 3D du Royaume de Ga'Hoole est programmée avec 4 ou 5 autres titres qui sortent en même temps. Warner se lance dans la 3D doucement et préfère monter une op multi-titres plutôt que sortir des titres isolés.

Pour les délais de certaines éditions entre USA et France, il ne faut pas oublier que tous les menus et bonus doivent être localisés (doublage ou sous-titrage).

De plus, une bonne fois pour toutes, comprenons bien que le marché USA et le marché français ne fonctionnent pas du tout sur les mêmes bases avec un potentiel d'acheteurs qui n'a rien à voir d'un territoire à l'autre. Alors en France, on marche plus sur des oeufs pour ne pas sortir certains titres à certaines dates noyés au milieu d'autres sorties. C'est un peu compliqué à comprendre pour le consommateur final, mais il y a tout de même de véritables réflexions (parfois trop) derrière toutes les politiques éditoriales.

Avatar

jean-marc
Le 7 mars 2011 à 16:08

>> Il faut arrêter de voir le mal partout Jean-Marc :-)

C'est pas mon genre :D Enfin bon si tu le dis...

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus