ACTUALITÉ

Le Mac sait enfin lire les Blu-ray...

Par Stéphane Leblanc | Publié le
Le Mac sait enfin lire les Blu-ray...

Pour les Windowsiens, voilà de quoi se moquer de la Pomme. Pour les Applemaniaques, c’est par contre une bonne nouvelle qui vient contourner une décision handicapante de Steve Jobs, celle de ne pas pouvoir regarder un film Blu-ray sur Mac… La révolte est en marche !

Un peu d’Histoire.

Au moment de la conception du Blu-ray, plusieurs bonnes fées technologiques se sont penchées sur le berceau, dont la firme de Cupertino. Mais au moment de la mise sur le marché, un grain de sable appelé AACS (le système anti-copie) est venu enrayer la belle entente de tout ce petit monde et Steve Jobs n’a guère apprécié toutes les contraintes techniques et surtout financières (adhérer au programme de protection est obligatoire et coûte cher) de ce qui est devenu pour lui (excusez le terme) « un sac d’emmerdes ».

D’autres analystes estiment (plutôt à raion) que Steve Jobs a déclaré la guerre aux supports optiques. En effet, la dernière version du Mac Mini n’a plus de lecteur optique et le nouvel OS X « Lion » n’est accessible qu’au téléchargement.

Voilà pourquoi, depuis 5 ans que le Blu-ray existe, OS X, le système d’exploitation des Mac est incapable de lire un film sur Blu-ray, bien que l’on puisse tout de même utiliser un lecteur-graveur de Blu-ray sur Mac pour tout ce qui est données informatiques.

Mais alors ? Comment fait l’utilisateur Apple qui veut partir en vacances avec ses films HD sans repasser par la caisse d’iTunes ?

Jusque là, la seule « astuce » consistait à ripper (copier) le Blu-ray en un fichier transportable… mais ce n’est évidemment pas légal.

On pouvait également, lire le flux vidéo d’un Blu-ray, mais au prix d’une manipulation totalement invraisemblable.

La résistance s’organise.

Depuis quelques mois, la société Macgo Inc. édite un logiciel qui peut se targuer d’être le premier (et seul) lecteur de Blu-ray pour Mac.

Le 30 mai 2011, Macgo annonçait donc Mac Blu-ray Player qui fut accueilli à bras ouverts. Bras qui se sont vite refermés devant les erreurs et bugs de jeunesse de cette première version.

Mais depuis, cette équipe d’irréductibles n’a pas chômé et a déjà mis à disposition 4 mises à jour.

La version 1.4 est donc téléchargeable (gratuitement pour le moment, en attendant que le logiciel se stabilise) et propose désormais une lecture fluide des films sur Blu-ray (en plus de tous les autres formats vidéo existants) et ce même sur OS X Lion.

Et la protection alors ?

Car il a bien fallu la contourner…

C’est là où le logiciel perd un peu de sa mobilité car il faut qu’une connexion internet soit active pour qu’il puisse récupérer clés et dernières informations sur cette protection afin de la faire sauter à la volée.

Cette méthode a fait penser à certains que le logiciel était du coup aux limites de la légalité… Cependant, il ne permet pas de copier les Blu-ray mais juste d’en profiter sur un appareil qui n’est pas préparé pour cela.

Work in progress…

C’est donc fait, il est possible d’insérer un Blu-ray dans un Mac (équipé du lecteur adéquat, cela va sans dire) et de profiter du film qui y réside. Le choix des langues et des sous-titres est possible.

Cependant, en l’état, le logiciel ne permet pas d’accéder aux menus des Blu-ray et se contente de mettre à disposition les vidéos contenues par la galette par ordre de durée.

Il faudra alors y aller à tatons si l’on veut accéder aux bonus par exemple.

L’équipe Macgo travaille actuellement sur ce chantier qui est apparamment énorme puisqu’il s’agit tout de même d’écrire un interprète des fonctions HDMV et autre BD-Java qui composent lesdits menus.

On leur souhaite bon courage !

Reportage , , .
Commentaires
Avatar

Ludo_88
Le 4 août 2011 à 16:48

"...Steve Jobs a déclaré la guerre aux supports optiques", "...sans repasser par la caisse d’iTunes"
Apple & Cro$oft = même combat, la dématérialisation. Supprimer tous les supports, par tous les moyens. Le soutiens de Microsoft au HD-DVD allait en ce sens, créer un conflit entre deux support avec l'espoir qu'aucun ne gagne.
Mais tant qu'il y aura des passionné qui tiennent à leur galette (ou autre, pourquoi pas sur ROM ou autre mémoires), pouvoir voir leur film dans de bonnes condition comme avec un Blu-Ray à l'heure actuelle, et surtout, tant que les débits ADSL seront ce qu'ils sont (quand on a la chance d'avoir l'ADSL, car en 2011, il y a encore du 56k, même dans de grandes villes !), la VOD ne s'imposera pas de si tôt... Sans oublier toutes les contraintes de la VOD officielle :roll: ;)

Avatar

jean-marc
Le 4 août 2011 à 16:59

Le plus marrant c'est que ces gens sont tous très VOD, mais surtout pas la VOD façon NetFlix qui proposent une solution à bas coût (je sais plus le prix mais bien moins cher qu'un abonnement à Canal+), pour voir TOUS les films (du catalogue) sans limite, sans avoir à payer un prix de 5 € pour une VOD en SD à voir dans les 24 H, avec un catalogue qui contient séries, films (en même temps que la sortie vidéo je crois), concert etc.
Bien entendu ce n'est qu'en Amérique du nord pour l'instant... et pour la France c'est pas gagné, on a bien des gens pro-VOD qui freinent des 4 fers (TF1, Canal+, Pascal Nègre...).
Parce que le petit business de NetFlix, ben il marche super bien...

Avatar

jean-marc
Le 4 août 2011 à 17:01

En fait c'est un peu comme l'idée de la "licence global", ben ouais... on y perd :D

Avatar

kube
Le 4 août 2011 à 20:21

moi j'm'en cogne !
pour lire mes blu-ray j'ai mon lecteur de salon, mon mac ne me set qu'à venir surfer sur le web !
et bien sur lire les articles de dvdfr.com et y laisser des messages comme en ce moment même ! :-D

1 personne sur 1 aime ça.
J'aime J'aime pas Signaler un abus Modifier

Avatar

jean-marc
Le 5 août 2011 à 14:13

En même temps c'est pas faux.

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus