ACTUALITÉ

2015 : l'année de la 4K et de l'Ultra HD Blu-ray ?

Par Giuseppe Salza | Publié le | Mis à jour
2015 : l'année de la 4K et de l'Ultra HD Blu-ray ?

Panasonic dévoile un prototype de l’Ultra HD Blu-ray, l’UHD Alliance prend vie et Dolby Vision montre ses griffes. La course pour la 4K est lancée…

Ultra HD Blu-ray. Cette appellation un peu barbare, ou UHD Blu-ray pour faire court, est la dénomination officielle du Blu-ray 4K. La norme n’a pas encore de logo, ni de charte finale des spécifications (les deux sont prévues dans les prochains mois), mais il y a déjà un lecteur. Au dernier CES de Las Vegas (6-9 janvier 2015), Panasonic a dévoilé au monde le tout 1er prototype de lecteur Ultra HD Blu-ray 4K.

Les caractéristiques de la machine devraient être très similaires à celles du protocole du Ultra HD Blu-ray, qui sera finalisé et prêt pour les licenses à la fin du premier semestre :

  • Définition native de 4K pixels (3840 x 2160 pixels), soit 4 fois la Full HD actuelle
  • jusqu’à 60 images/sec (23,976p, 24p, 25p, 50p, 59,94p, 60p)
  • encodage HEVC (H.265), conçu pour la UHD
  • une bande passante de 100 Mbit/s (contre 40 M pour le Blu-ray actuel)
  • couleur 10 bits (contre 8 bits actuellement)
  • HDR, ou haute gamme dynamique dans l’image, le sujet chaud à Hollywood
  • colorimétrie BT.2020

En ce qui concerne les disques, on évoque en entrée de gamme des galettes double couche de 66 Go, suivi par le triple couche de 100 Go. Et bien sûr, les lecteurs Ultra HD Blu-ray liront tous les formats Blu-ray et DVD actuels, alors que l’inverse sera impossible. Les premiers films 4K pourraient arriver dans les bacs nord-américains en fin d’année, mais le vrai lancement en masse est prévu pour 2016.

4K

On pourrait se demander pourquoi Hollywood s’excite à tel point sur la 4K et le HDR, alors que les Blu-ray sont loin d’avoir atteint l’âge de maturité - et particulièrement en France, où il faut prier pour que les éditeurs de Séries TV et les indépendants se soient levés du bon pied le matin…

La 4K est en train de s’imposer comme une chaîne complexe dont l’Ultra HD Blu-ray n’est qu’un maillon, et dont ses ramifications se répercuteront dans la prochaine décennie. Les ventes d’écrans 4K sont supérieures aux attentes (aux Etats-Unis, 9,3 millions d’écrans UHD ont été vendus en 2014 (23,3 M prévus en 2015). Au CES, le 4K était dans le catalogue de chaque fabriquant. Sharp a même introduit une « quasi-8K » (même s’ils y arrivent en doublant les couleurs des sous-pixels, sans augmenter la définition). La bataille bat son plein aussi sur les systèmes d’exploitation des écrans (Tizen, WebOS, FirefoxOS…).

Le CES a vu aussi la naissance de l’UHD Alliance, une association globale pour le pilotage des prochains contenus Ultra HD. Les membres du 1er tour de table sont Disney, Fox, Warner, Netflix, Panasonic, Samsung, Sharp, Dolby Vision, Technicolor et DirecTV (et déjà une polémique : où est Sony ?). Aux Etats-Unis, Netflix est en première ligne dans la promotion de la 4K. Mais l’Europe est aussi sur les rails. Amazon lance le service de streaming Amazon Instant 4K au Royaume-Uni et en Allemagne.

L’UHD Blu-ray semble destiné à devenir un produit de niche à l’ombre du streaming. Oui, mais en France et dans d’autres pays d’Europe il y a une barrière numérique : la fibre est souvent freinée par des obstacles administratifs et le développement de l’infrastructure de l’ADSL dans les régions peu urbanisées semble au point mort. Et avec un débit 6 fois supérieur, les disques 4K offriront un rendu incomparable par rapport au streaming. Le support physique Ultra HD a une chance de prospérer… si les éditeurs jouent le jeu.

Dolby Vision

On tend à oublier que l’autre atout du support physique est la qualité du son. Mais face à l’incapacité des acteurs du Home Cinéma d’innover et de susciter une ruée comparable - par exemple - à celle des casques Hi-Fi, l’image continue à primer sur l’audio.

Cette constatation est peut-être l’un des facteurs qui a poussé Dolby a lancer Dolby Vision. Celui-ci est un ensemble de normes end-to-end (production, distribution et diffusion chez soi), taillées pour l’Ultra HD, afin d’offrir à l’utilisateur final un impact visuel le plus proche possible de la vision originale.

Les Blu-ray, les diffusions TV et les écrans actuels ont des nombreuses limitations (gamme dynamique et profondeur des couleurs, luminosité…). L’amélioration de ces points est le deuxième combat de l’UHD, avec l’augmentation des pixels. Les spécifications du Dolby Vision visent à imposer de nouveaux standards de luminosité, (40 fois plus qu’aujourd’hui) constrastes (10.000:1) et HDR (la nouvelle palette du BT.2020). Warner Bros, Microsoft et plusieurs fabricants ont déjà adopté le Dolby Vision. Certains films existants seront remasterisés (Chicago est le premier titre aux USA), mais l’impact sera plus fort avec l’arrivée des premiers films réalisés avec des équipements calibrés pour le Dolby Vision. Star Wars VII pourrait être l’un des premiers à en profiter. Affaire à suivre.

Voir aussi ces articles :
Blu-ray 4K: derniers préparatifs avant le lancement (29 décembre 2015)
- Introduction à l’Ultra HD Blu-ray (4 décembre 2015)
- Le Blu-ray 4K arrive fin 2015 ! (8 septembre 2014)
4K : premiers essais pour la Ultra Haute Définition (7 mai 2014)

Commentaires
Avatar

Ludo_88
Le 17 janvier 2015 à 12:11

Je vois plusieurs avantages dans ce nouveau standard par rapport au Blu-Ray : palette des couleur augmenté qui évitera les effets de solarisation sur les dégradés, l'arrivé enfin du 50 et 60p et la dynamique de l'image augmenté. En revanche, quid du 48p ?

Maintenant, le "4K" a proprement parler... Le 35mm argentique a déjà bien du mal a remplir la HD Blu-Ray actuelle, il suffit par exemple d'un passage en 70mm ou vidéo native pour voir une différence flagrante.

Donc, le 70mm est adapté au 4K avec les productions actuelles numériques et certains films d'animation. Et après ? Ben, c'est comme la 3D. Des sources et un marché réduit.

Sans oublier que certains journalistes le disent clair et net, sur une même source 4K, la différence entre un full HD et un UHD commence réellement a se voir sur un 65'' ! C'est sur que si on compare chez Darty un TV UHD avec une source 4K et un TV simple HD avec une source TNT-HD, la différence sautera aux yeux !

Quand on sait aussi que la majorité des gens ne voient pas la différence entre leur chaînes HD et SD sur la TNT...

Donc, je suis d'accord, on va vers un marché de niche. Beaucoup ont des téléviseurs 3D et ne s'en servent pas ou ne le savent pas... Ce sera sûrement le cas avec le UHD...

Je suis aussi d'accord avec votre remarque sur le streaming. Et je le vois avec les box familiales. La majorité des gens ont des lignes trop longue et des débits limités qui ne leur permettent même pas d'avoir les chaînes HD en ADSL... Alors, quand je vois tous ce que l'on peut conclure sur le net, fait par des journalistes qui habitent Paris et sont fibrés... Oubliant que la majorité des Français n'ont qu'un petit débit...

Avatar

jean-marc
Le 19 janvier 2015 à 12:30

Youpi, du 4K sur mon 42"

Il me fallait bien ça !

Je pense que ça sera sans moi. Je vais pas racheter tous mes films en 4K après les avoir racheté en BRD après le DVD et après le LD. indecision

Avatar

Guillaume (DVDFr)
Le 19 janvier 2015 à 12:55 - mis à jour le 19 janvier 2015 à 12:56

De mon côté je fais l'impasse d'une techno sur deux :-) Mon vidéo-projecteur est toujours 720p et j'en suis toujours content. Un jour je passerai au 4K... ou au 8K ! En attendant j'upgraderai éventuellement mon ampli.

Quant à la fibre... un jour peut-être (et pourtant je suis en région parisienne) !

Avatar

Ludo_88
Le 23 janvier 2015 à 00:29

J'ai quand même craqué pour me faire plaisir, pour troquer mon bon vieux Sony HS60 pour un SXRD de 2013... Et très franchement, je ne pensais pas avoir un tel écart.

Définition, surtout avec le "reality creation" de Sony, noirs profonds, couleurs plus naturelles... Et superbe 3D (sauf pour les lunettes d'origine d'un inconfort !). Puis, enfin le 24p.

Et surtout, j'ai pu agrandir mon image, passer de 1,80 de base à 2,20 là ou mon 720p 3LCD montrait clairement sa grille de pixel.

Mais c'est clair que sur une bonne majorité des films Blu-Ray (je ne parle même pas des box ADSL soit disante HD), la différence n'est pas toujours flagrante. Mais si vous mettez une source 70mm comme Baraka surprise

Bon, j'ai mis 6/7 ans pour changer mon 720p... Pas prêt de changer celui-ci, surtout que le prix des projos 4K, contrairement aux LCD, ne baisse pas trop sans enlever des fonctions que je pense utile (Iris dynamique).

Avatar

Guillaume (DVDFr)
Le 23 janvier 2015 à 00:56

En 4K il n'y a pas encore beaucoup de choix pour la vidéo-projection et ça reste donc cher. Je suis aussi en 1m80 de base mais je ne peux pas aller plus loin sans bouger les murs donc je vais m'abstenir cheeky

D'ici 2 à 5 ans ça devrait bien baisser j'espère. Je ne sais pas si j'aurais changé d'ici là, ça dépendra des opportunités. Ou alors la 8K devil

Avatar

Ludo_88
Le 23 janvier 2015 à 16:53

Perso, je ne peux aller plus non plus, mais pour cause de hauteur (plafond en V, dessous de toit).

Mais 4K ou 8K, le soucis sera le même... Les sources ! D'après les spécialistes, il n'y a guère pour le moment que les tournages de démos de TV de marquer vraiment une différence. Certains auraient d'ailleurs un peu peur de ce piqué : que l'on voit les astuces de tournage, ou certains acteurs, que l'on voit leur défaut de peau... Et autres (rires). D'ailleurs, on avait déjà ces remarques pour la HD. Et quand on voit certains tournages TV, même direct ou les visages sont adoucis...

Alors, même si je crois au 4K ou 8K, pour la projection en très grande taille (quand on a vu du 70mm, c'est moche les contours escaliers des projections 2K dans les salles de ciné !), je suis sceptique sur un réel écart domestique. Mais de toute façon, cela viendra naturellement. Mais pas avant de nombreuses années, a mon avis ! wink

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus