ACTUALITÉ

L'enfer des zombies en collector : Thierry Lopez, d'Artus, nous dit tout !

Par Alex Gand | Publié le | Mis à jour
L'enfer des zombies en collector : Thierry Lopez, d'Artus, nous dit tout !

Focus sur l’oeuvre mythique de Lucio Fulci et le gore à l’italienne, avec un combo restauré 2K Blu-ray + DVD et livre de 80 pages, prévu pour le 2 mai…

A l’heure ou le lundi de Pentecôte approche, célébrant la descente du Saint-Esprit sur les apôtres, Artus a le bon mauvais-goût de frapper fort et de sortir, le 2 mai prochain, une édition combo Blu-ray/DVD Collector regorgeant de bonus et contenant un superbe livre de 80 pages sur L’Enfer des zombies (Zombi 2, 1979), faisant dégouliner le sang à peine coagulé des morts-vivants en putréfaction de ce maître de l’horreur sur nos rétines d’apôtres exstasiés du gore italien.

Gore à l’italienne en 2K restauré

Artus nous habitue depuis de nombreuses années, à sortir du tréfond nombre de films vintage au sein de collections bien marquées (British Horror, Ciné Fumetti, Horror US 70’s et autres Jess Franco), bardés de bonus et Goodies.

L’Enfer des zombies inaugure une nouvelle collection sous un format grand luxe. Et pour le film cultissime de Lucio Fulci, on n’osait rêver du traitement qu’Artus a su mettre en oeuvre : Combo Blu-ray/DVD, bonus conséquents et livre-bible superbe.

Le film en lui-même pousse plus loin le genre zombiesque que celui de Romero : bien plus gore (effets de maquillage signés par le mythique Giannetto De Rossi), il est marqué par la violence brute qui caractérisait alors sur tous les points les années 80 hardcore naissantes.

Une édition de L’Enfer des zombies, vu par Artus, cela donne donc une image en 2.35, partant d’un Master 2K restauré en version intégrale non censurée, récupérant ainsi deux minutes passées sous les ciseaux, le tout couplé aux deux pistes sonores, française et italienne, en 2.0. Nouvelle restauration, donc, et pas une reprise des masters existantes qui supprimaient un peu de grain et du détail, et qui offre une colorimétrie différente, comme Thierry Lopez, d’Artus, nous l’explique :

DVDFR : Comment c’est passé cette restauration ?

Thierry Lopez : Les ayants droits nous ont d’abord fourni un master restauré par leurs soins. Le problème est qu’il était justement trop restauré, avec artefacts disgracieux, DNR abusif etc… Le labo Eclair qui a géré l’authoring pour ce projet a refusé ce master. Nous avons donc demandé le master vierge de toute restauration, juste étalonné. Selon le labo de l’ayant droit, le disque dur contenant ce fichier a été détruit. Nous avons donc fait le forcing pour qu’ils nous fassent un nouveau transfert 2K d’après le négatif original. Cela a pris un peu de temps, mais ils ont fini par céder, et nous ont donc fait part d’un master tout neuf et étalonné. Que nous avons par la suite fait nettoyer et restaurer par un petit labo français. Il a fallu, outre le nettoyage, fixer quelques plans, et régler un problème de pompage qui revenait de manière récurrente.

DVDFR : Mais l’intérêt de cette édition Collector, outre un beau coffret, réside à la fois dans le livre qui l’accompagne, et dans les bonus proposés… Combien de temps, bonus inclus (par exemple) vous a-t’il fallu pour concocter cette édition ?

Thierry Lopez : Difficile à dire, car, avec les problèmes liés au master, cela s’est étalé dans le temps. Je dirai 6 mois au minimum. La partie écrite a pris beaucoup de temps également, entre rédaction, relecture et correction, iconographie, maquette…

DVDFR : Ce livre, et les prochains de la collection Fulci que vous allez sortir (avec L’au-delà, puis Frayeurs), contient 80 pages d’anecdotes, d’affiches originelles, de matériel du film, ca ne se refuse pas, mais la somme de travail, impressionante, la qualité des bonus, n’a pas du être facile a gérer ?

Thierry Lopez : L’idée de Lionel Grenier, pour ses livres, a été de se pencher sur une thématique en relation avec le film, plus que de parler du film lui-même. Ces trois films de Fulci sont très connus, et tout a été écrit, ou presque, à ce sujet. Nous nous en sommes servis pour explorer le zombie italien pour L’enfer des zombies, la Louisiane pour L’au-delà, et l’univers de Lovecraft pour Frayeurs.

De la même manière, L’Enfer des zombies (ainsi que les deux autres) ont déjà bénéficié de plusieurs éditions vidéo, en France et à l’étranger, en DVD ou Blu-ray. De nombreux bonus différents ont été réalisés pour ces éditions. Comme il était impossible de reprendre ces différents bonus, à moins de proposer une édition collector à 250 euros, nous avons pris le parti de réaliser une édition complémentaire, en terme de bonus. Les fans français possèdent déjà tous leur édition Néo Publishing, la nôtre vient en complément.

DVDFR : Nous avons parlé de l’image, du livre, des bonus, qu’en est-il de la partie audio de cette nouvelle édition ?

Thierry Lopez : Pour les pistes sonores, nous n’avons pas eu trop le choix, nous avons signé un contrat avec l’ayant droit qui nous a fourni les pistes italienne et française. 3 ou 4 fans se sont plaints sur les réseaux sociaux de l’absence de la version anglaise… Il faut savoir que la seule version originale voulue et conçue par Lucio Fulci est l’italienne. Une version anglaise pour un film italien n’est pas légitime, tout comme une version tchèque ou japonaise, sur un produit français.

Des bonus rouge sang

Les bonus en question de cette édition luxueuse tiennent toutes les promesses : bandes-annonces d’époques, française et anglaises, mais surtout 4 entretiens inédits :

La première, « Quand les morts sortiront de leurs tombes » consiste en une analyse et présentation du film par Lionel Grenier. Analyse fouillée, construction du film, Lionel Grenier nous dévoile la génèse du film de Fulci.

Suivent deux entretiens, avec Dardano Sacchetti et Maurizio Trani.

Dardano Sacchetti, l’un des scénaristes du film, revient sur son arrivée dans le projet et sur le mélange des genres entre Western et horreur/gore voulu par Fulci.

L’entretien de Maurizio Trani, l’un des responsables des maquillages du film, plonge à pieds joints dans les anecdotes du tournages et la conception des zombies.

Enfin, Alain Petit, grand spécialiste des entretiens bonus, y va, lui aussi, de ses souvenirs.

Rendez-vous donc le 2 mai pour réveiller de nouveau les morts et reprendre le flambeau que The Walking Dead vient tout juste de laisser tomber dans une flaque de sang. Pour un peu moins d’une trentaine d’euros, l’objet se pose là, et nul doute que l’on va guetter avec délectation les prochains coffrets de cette collection Fulci auxquels Artus est déjà en train de s’attaquer : L’au-delà (1981) et Frayeurs (1980).

Avatar
Par
Le (mis à jour )

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
Plus d'infos

Accès aux fiches DVDFR citées dans l'article :

Les Sagas

Accès aux fiches DVDFr des sagas cités dans l'article

(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus