ACTUALITÉ

Carlotta : Questions à Vincent Paul-Boncour

Par Giuseppe Salza | Publié le | Mis à jour
Carlotta : Questions à Vincent Paul-Boncour

Les Blu-ray culturels sont-ils moins sensibles à la crise de la Vidéo ? Comment Carlotta aborde les évolutions du format et quelles seront ses prochaines sorties ? Nous avons interrogé son Directeur Général

- Le marché vidéo physique a chuté de 16% en 2018, mais qu’en est-il de Carlotta ? Est-ce que vos chiffres sont en baisse aussi, ou la vidéo prestige culturelle se maintient ?

Le marché général est en effet en baisse d’année en année, et comme la plupart des éditeurs, cette baisse nous touche bien évidement aussi. Carlotta dès le début de son activité vidéo, il y a 18 ans, a toujours édité sur un des belles éditions, des coffrets, des éditions collectors (les coffrets Salò ou les 120 jours de Sodome et La Trilogie de la vie de Pasolini étaient nos premières sorties). Cela n’a pas changé depuis : nous sommes plus que jamais sur des éditions qualitatives, développant des coffrets livres, des collections comme le CUC (« Coffret Ultra Collector ») et EPL (« Editions Prestiges Limitées »). Et cela, afin de susciter le désir et l’envie de la cinéphilie, et atténuer la baisse des ventes de la 1ère vie de nos éditions.


- Le CNC a coupé ses subventions pour la numérisation des films de patrimoine en 2019. Est-ce que cela modifie votre planning de sorties ?

Le CNC arrive à l’échéance de son plan numérique, qui était quinquennal, mis en place pour la restauration de films français ou majoritairement français. Il concernait essentiellement les grandes sociétés françaises gérant des catalogues, et les laboratoires, qui passant brutalement du chimique (35mm) au numérique, faisaient face à de graves problèmes. Cette aide était indispensable pour ces sociétés, et quelques indépendants, pour restaurer, numériser de nombreux films, et de les faire de nouveau exister en salles, vidéo, VOD ou à la télévision.

Carlotta Films se constitue un catalogue, par des acquisitions spécifiques, essentiellement pour la France, des droits d’une durée précise. Nous sommes donc moins concernées par ce plan numérique du CNC. Même si avec un certain nombre de restaurations soutenus par le CNC comme les Jacques Rivette (OUT 1, Merry-Go-Round, Duelle (une quarantaine) ou Noroît (une vengeance) que nous sortons en Blu-ray et DVD en Février) ou encore le mythique mais invisible Cinq et la peau de Pierre Rissient, nous ont permis de les distribuer en salles et les éditer en DVD/BD. Cela aurait été impossible sans le plan numérique.
L’évolution du CNC sur le volet de la restauration, la baisse du budget et/ou évolution avec des mécènes, risque de laisser sur le côté de la route des titres « dits » plus difficiles…

En revanche, le CNC est toujours bien présent aux côtés des éditeurs vidéo, avec les soutiens sélectifs à l’édition vidéo, indispensable pour des éditeurs indépendants comme nous.


- Le public culturel exigeant a plébiscité le Blu-ray. Est-ce que cela a encore un sens commercial d’éditer des Combos ?

Le public en France est toujours autant porté sur le DVD que le Blu-ray. Nous sommes toujours sur un double marché, avec ses forces et faiblesses selon la typologie des titres, leur genre, nationalité, époque. Pour toujours toucher le plus de public cinéphile, il nous faut donc être sur les 2 supports.
Quant au Combo, nous ne les proposons que sur nos 2 collections, CUC et EPL, dans l’idée de proposer des éditions prestiges avec tous les supports. Sinon, nous sortons nos titres, en éditions individuelles DVD ou Blu-ray, séparément.


- Vous avez 3 « gammes » principales : les CUC (Coffret Ultra Collector), les EPL (Editions Prestiges Limitées) et les sorties « standard » (hors cas spéciaux comme le coffret Bergman). Quel est votre processus éditorial qui détermine le type d’édition, la présence ou non d’un livre, de vos sorties vidéo ?

L’envie qu’on imagine obtenir du public sur tel ou tel titre. Le potentiel qui pourrait exister d’un titre dans une édition précise. Et aussi, le choix du contenu que nous pourrons développer, afin de justifier un édition CUC ou EPL. De ne pas être déceptif sur l’édition à l’arrivée.


- Est-ce que Carlotta commencera à éditer des UHD cette année ?

Comme nous avons été parmi les premiers indépendants à sortir des Blu-ray sur la patrimoine il y a plus de 10 ans, nous travaillons aussi sur quelques sorties UHD en 2019. Notre directive sera de ne pas être déceptif, et être sur des élements restaurés en 4K qui apporteront une vraie plus-value, qui seront édités en UHD, en plus du Blu-Ray et DVD.

Carlotta Films a toujours été innovant et continuera à l’être, particulièrement sur le support physique.

 

Carlotta Films : L’agenda des sorties du 1er semestre 2019


- le 20 février : Jacques Rivette - La fiction au pouvoir (1976-1977)
Inclut les films Duelle (une quarantaine), Noroît (une vengeance) et Merry-Go-Round (vendus aussi à l’unité)
Nouvelles restaurations 2K

Edité aussi en coffret DVD
 

- le 6 mars 2019 : Time and Tide de Tsui Hark (2000)
Coffret EPL n° 8 : édition Combo avec mémorabilia (livret, dossier de presse, lobby cards, affiche)
Edité aussi en DVD single

 

- le 20 mars 2019 : Bergman, une année dans une vie de Jane Magnusson (2018)
Coffret Collection Limité, comprenant « L’Abécédaire » (inédit en France), et le documentaire « Bergman, une année dans une vie » et un livre
Versions multiples, un court-métrage d’animation et plus
Le documentaire est édité aussi en Blu-ray et DVD single


- le 10 avril 2019 : The Intruder de Roger Corman (1962)
Série B rare avec William Shatner
Nouveau master restauré en Haute définition
Edité aussi en DVD


- le 17 avril 2019 : Network, main basse sur la TV de Sidney Lumet (1976)
Coffret CUC n° 12 : édition Combo limitée et numérotée avec livre de 200 pages
Nouveau master restauré en Haute définition, documentaire inédit sur Blu-ray bonus, visuel exclusif
Edité aussi en Blu-ray et DVD single


- le 7 mai 2019 : Shampoo de Hal Ashby (1975)
Coffret EPL n° 9 : édition Combo avec mémorabilia (TBC) et bonus inédits
Nouvelle restauration 4K
Edité aussi en Blu-ray et DVD single


- le 22 mai 2019 : Le Temps des gitans d’Emir Kusturica (1988)
Au coeur de l’actu cannoise, Carlotta sort la 1ère édition en Blu-ray au monde !
Nouveau master restauré en Haute définition
Edité aussi en DVD


- le 12 juin 2019 : China Gate de Samuel Fuller (1957)
Nouveau master restauré en Haute définition
Edité aussi en DVD


- le 26 juin 2019 : Le Cavalier électrique de Sydney Pollack (1979)
Robert Redford et Jane Fonda à nouveau réunis après La poursuite impitoyable
Nouvelle restauration 2K
Edité aussi en DVD


… et dans le 2ème semestre 2019 :
- Donnie Darko de Richard Kelly (2001)
- les premiers UHD 4K
etc…


Lire aussi : Crowdfunding : offrez-vous 6 mois de Carlotta

 

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus