ACTUALITÉ

British Terrors : place à la Hammer Film

Par Giuseppe Salza | Publié le | Mis à jour
British Terrors : place à la Hammer Film

La collection d’ESC qui a édité 6 films Amicus, reprend du service le 21 mai avec une vague Blu-ray collector du mythique Studio d’épouvante. Présentation

La British Terrors d’ESC Editions a été l’une des success stories du label en 2018. Avec une charte éditoriale dédiée (masters restaurés, Blu-ray combo en Mediabook avec livrets intégrés et décryptages maison), la collection avait publié une demie-douzaine de films horror vintage de la deuxième maison de production britannique spécialisée dans l’épouvante. Cette année, la British Terrors reprend du service, en se consacrant cette fois au premier studio de genre : la mythique Hammer Film.

A partir du 21 mai, au rythme d’une sortie par mois, une première vague de 4 films de la Hammer - parmi lesquels 2 inédits en vidéo - hantera les nuits estivales. Les voici :

La programmation d’été de la Hammer chez ESC :

LA REVANCHE DE FRANKENSTEIN (The Revenge of Frankenstein, 1958), de Terence Fisher - le 21 mai 2019 (29,99 €) - inédit
Le film est mis en production à la suite de l’énorme succès de premier volet, Frankenstein s’est échappé ! (1957). Terence Fisher reprend la baguette et Peter Cushing endosse à nouveau le rôle de Victor von Frankenstein mais pas Christopher Lee, car à la différence des Classic Monsters Universal, le personnage central de la saga selon la Hammer, est celui du Docteur. Ce dernier échappe à la guillotine et se cache sous une fausse identité dans un hôpital de deuxième rang, où il ne tarde pas à reprendre ses expériences… La Revanche de Frankenstein est un gros succès populaire et critique — et il est considéré égal et par certains supérieur à l’original. La machine Hammer est lancée. Il faudra toutefois attendre 1964 pour un troisième Frankenstein.

LES DEUX VISAGES DU DR JEKYLL (The Two Faces of Dr. Jekyll, 1960), de Terence Fisher - le 18 juin 2019 (29,99 €)
Après Dracula, Frankenstein et La Momie, la Hammer et son réalisateur vedette portent à l’écran un nouveau personnage mythique du fantastique, le Dr. Jekyll & Mister Hyde. Le Studio se détache à nouveau des codes et de l’esprit du roman de Stevenson, en imaginant un Mr Hyde séduisant et un Jekyll vieillissant et amer. L’atmosphère de sensualité et dépravation du film l’empêche de sortir aux Etats-Unis ; Columbia, le distributeur de la société britannique, le sous-traite à l’AIP, et la pellicule doit se soumettre à 8 minutes de coupures et un changement de titre (House of Fright) pour obtenir le visa.
En France, le film avait été édité en DVD par Sony il y a 10 ans.


HURLER DE PEUR (Taste of Fear, 1961), de Seth Holt - le 16 juillet 2019 (29,99 €)
Cette fois, la Hammer délaisse les goules et le Technicolor pour un thriller psychologique glaçant (une jeune file croît voir le cadavre de son père dans son immense demeure), qui devient l’un de ses grands succès. Son affiche avec Susan Strasberg hurlant de peur devient iconique, et Christopher Lee déclarera que ce fut l’un des meilleurs rôles de sa carrière. Pour la mise en scène, Michael Carreras engage le monteur Seth Holt, qui tournera 2 autres films pour la Hammer - Confessions à un cadavre en 1965 (couronné d’un grand succès), et Blood from the Mummy’s Tomb (La momie sanglante) (1971), où il décède pendant le tournage.
Hurler de peur était paru lui aussi en DVD chez Sony il y a 10 ans.

LA GORGONE (The Gorgon, 1964), de Terence Fisher - le 20 août 2019 (29,99 €) - inédit
ESC boucle sa 1ère vague Hammer avec un petit classique sur le mythe de la Gorgone qui réunit les 4 stars britanniques de l’épouvante - Christopher Lee, Peter Cushing, Barbara Shelley et Terence Fisher. Malgré cela, le film n’a pas été un grand succès. Pour Terence Fisher en revanche, c’était l’une de ses oeuvres favorites.




La Charte éditoriale

Chaque titre de la British Terrors présente une charte commune : un étui Médiabook aux pages de garde rouge sang, avec le Blu-ray et le DVD du film, et un livret de 16 pages intégré au boîtier incluant un décryptage signé par Marc Toullec et une sélection de photos et affiches. Les copies sont des masters HD de qualité en version intégrale, avec les pistes audio d’origine. Au niveau des bonus, une présentation générale du studio et/ou film par Laurent Aknin, spécialiste du cinéma britannique d’épouvante. Le tout avec un tirage limité de 2 500 exemplaires.

Les titres de la Amicus Productions

Dans la deuxième moitié des années Soixante et pendant la 1ère partie de la décennie suivante, une deuxième factory spécialisée dans le fantastique et l’horror s’était installée au Royaume-Uni, la Amicus Productions, créée par les américains Milton Subotsky et Max Rosenberg, qui ont tenté de répliquer le succès de la Hammer. Malgré des budgets plus réduits, la Amicus s’est souvent assurée les services de Peter Cushing et Christopher Lee et de quelques vedettes maison (Joan Collins, Donald Sutherland), et à imposé un style de narration très différent de ses concurrents : un climat contemporain, parfois de la SF, et surtout ce qui deviendra sa marque de fabrique : le film à sketches.

ESC a édité entre septembre et décembre 2018 6 films de la Amicus en Mediabook combo :
- Le Train des épouvantes (Dr. Terror’s House of Horrors, 1965), de Freddie Francis
- La Maison qui tue (The House That Dripped Blood, 1971), de Peter Duffell
- Asylum (Asylum, 1972), de Roy Ward Baker
- Histoires d’outre-tombe (Tales from the Crypt, 1972), de Freddie Francis
- Le Caveau de la terreur (The Vault of Horror, 1973), de Roy Ward Baker
- Les Contes aux limites de la folie (Tales That Witness Madness, 1973), de Freddie Francis


Crédits images : © ESC Editions

 

Commentaires
Avatar

Falastus
Le 5 mars 2019 à 16:24 - mis à jour le 5 mars 2019 à 17:06

ESC vend la plupart de ses éditions blu-ray à des prix prohibitifs... Si c'étaient des éditions limitées, comme chez le Chat qui Fume ou chez The Ecstasy of Films, je ne dirais rien mais ce n'est pas le cas ici. Ainsi suis-je intéressé par deux prochaines de ses éditions. Sauf que bon... l'édition blu-ray de "Zombie" est annoncé à 69,99 € et l'édition blu-ray de "L'exorciste III" est annoncé à 29,99 €. D'autre de ses éditions m'intéressent : "Maximum Overdrive" et "Quand la terre s'entr'ouvrira". Vendus à 19,99 € chacune, leur prix est abordables.

Je pourrais dire pareil pour l'édition blu-ray de "Jason et les Argonautes", chez Sidonis, qui m'intéresse, mais à 29,99 €.

Je n'adhère pas à la maxime qui dit que lorsque l'on est fan, on ne compte pas. Ces derniers temps, l'inflation chez certains éditeurs qui rééditent en blu-ray certains films a explosé ! Ah bien sûr, l'argument qui me sera avancé, c'est tout le travail de restauration et les multiples bonus qui il y a en amont. La pilule ne passera pas, de toute façon.

Pire, je peux attendre un an, le prix de ces éditions ne baissera pas... L'édition de ESC de l'intégrale de "Phantasm", sortie le 31 octobre 2017, coûte toujours 79,99 €. Au fil du temps, même chez les autres petits éditeurs, les prix des éditions baissent.

Giuseppe, comme je te l'ai dit par mail, je suis attaché à la vidéo physique, mais je remarque que plus le marché de la vidéo physique dégringole, moins il y a d'éditeurs, moins il y a de concurrence, plus les prix de certaines rééditions en blu-ray augmentent. Je remonte seulement 5-6 ans en arrière : de telles éditions n'auraient jamais coûté aussi chères. Aujourd'hui, alors que pour certains films que j'ai en DVD, je souhaiterais profiter d'une restauration en HD, j'en viens à m'en priver à cause de leurs prix farfelus.

C'est un constat amer que je fais. Ce n'est pas un ressentit car ça fait très longtemps que j'achète des DVD et des blu-ray et j'observe ce changement, à mon grand regret.

1 personne sur 1 aime ça.
J'aime J'aime pas Signaler un abus Modifier

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus