ACTUALITÉ

LIVRE : Flammes sur l’Indochine

Par Philippe Gautreau | Publié le | Mis à jour
LIVRE : Flammes sur l’Indochine

« Flammes sur l’Indochine, les classiques du cinéma de la guerre du Viêt Nam », signé Francis Albert Louis Moury, vient de sortir en librairie. Séance feuilletage…

Francis Albert Louis Moury, philosophe, auteur de l’Introduction à la philosophie des sciences d’Émile Meyerson (Les Éditions Ovadia, 30 mars 2018), historien et critique de cinéma et, à ses heures perdues, chroniqueur sur DVDFR, vient de publier Flammes sur l’Indochine, Les classiques du cinéma de la guerre du Viêt Nam (Les Éditions Ovadia, mars 2019, 24 €).

Flammes sur l'Indochine
© Ovadia mars 2019

Première monographie sur le sujet, l’ouvrage de 334 pages entreprend une large revue des films sur le thème de la guerre au Viêt Nam. Ou plutôt des trois guerres qui ont ensanglanté le pays pendant plus d’un demi-siècle : la guerre française d’Indochine de 1945 à 1955, la guerre américaine du Viêt Nam de 1955 à 1975, suivie d’une troisième guerre, intestine celle-là, de 1975 à 2000.

Découpé en trois chapitres en suivant cette chronologie, l’ouvrage recense environ 150 films, parmi lesquels 73 font l’objet d’une « fiche » en deux parties, résumé du scénario et critique, d’une longueur variant suivant l’intérêt, l’impact du film ou les polémiques qu’il a soulevées.

Parmi les fiches les plus détaillées, celles de Loin du Vietnam, le travail collectif dirigé par Chris Marker en 1967, Les Visiteurs (The Visitors, Elia Kazan, 1972), ou encore Les Bérets verts (The Green Berets, Ray Kellogg & John Wayne, 1968).

Les Bérets verts
Les Bérets vets (USA, 1968) - Collection Francis Moury © Warner

Francis Moury s’autorise parfois à franchir les frontières avec, par exemple, une fiche de quatre pages sur La Déchirure (The Killing Fields, 1984), le poignant compte-rendu de Roland Joffé du massacre perpétré au Cambodge par les Khmers rouges.

Son goût pour l’histoire pousse l’auteur à épingler les infidélités dont certains scénarios se sont rendus coupables à son encontre, comme il le fait à la fin de son analyse de Hamburger Hill (John Irvin, 1987), un film pourtant regardé comme l’un des plus respectueux de la réalité. L’apparent intérêt qu’il porte aux armes nous vaut aussi quelques indications techniques qu’on ne sera pas surpris de trouver dans la fiche consacrée à… Full Metal Jacket (Stanley Kubrick, 1987).

Les fiches n’omettent que très peu des films majeurs. On y trouve ainsi La 317ème section (Pierre Schoendoerffer, 1965), Platoon d’Oliver Stone, le plus important volet, sorti en 1986, de sa trilogie sur le Viêt Nam, Outrages (Casualties of War, Brian De Palma, 1989), Voyage au bout de l’enfer (The Deer Hunter, Michael Cimino, 1978), ressorti en septembre 2018 dans une magnifique édition par Studiocanal… et bien d’autres encore !

Platoon
Platoon (USA, 1986) - Collection Francis Moury © MGM

On peut aussi y dénicher des titres plus insolites, tel Nightcrawlers (aussi connu sous le titre Little Boy Lost), un épisode, coréalisé par William Friedkin en 1985, de l’anthologie La Quatrième dimension (The Twilight Zone), qui s’aventure dans le domaine du fantastique et de l’horreur, une autre tasse de thé de Francis Moury. Il présida, en effet, à une « brève résurrection », selon ses propres termes, du Midi-Minuit (ex Bergère), une salle de cinéma des Grands Boulevards qui fut, dans les années 60 et 70, le temple du cinéma fantastique et de l’horreur.

Le livre, illustré d’une dizaine d’affiches et d’une vingtaine de lobby cards, se referme sur l’analyse d’une douzaine de documentaires de l’armée américaine et un utile index des noms cités.

Un intéressant ouvrage de référence pour les cinéphiles.

Info .
Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus