ACTUALITÉ

Dröle de Drame : comment réussir un Blu-ray de luxe

Par Giuseppe Salza | Publié le | Mis à jour
Dröle de Drame : comment réussir un Blu-ray de luxe

Pour son premier titre, l’éditeur RéZolution a co-produit « Carné-Prévert : Drôle de Duo », un documentaire de qualité sélectionné aux festival Lumière et de Pessac. Rencontre avec les réalisateurs.

Il y a un seul supplément dans le Blu-ray ou le DVD du premier titre édité par RéZolution Culturelle, Drôle de drame, paru le 1er octobre 2019 dans une édition combo limitée à 2000 exemplaires. Et ce documentaire constitue la deuxième raison pour acheter le titre, après le nouveau master resplendissant du film de Marcel Carné issu d’une copie restaurée en 4K.

 

Intitulé « Carné-Prévert : Drôle de Duo » et consacré au modernisme précurseur du grand classique du cinéma français, le film documentaire de 57 minutes réalisé par Nicolas Billon et Nicolas Chopin-Despres et co-produit par RéZolution Culturelle et Com’On Screen, est projeté mercredi 17 octobre au Festival Lumière de Lyon et sera en compétition au 30e Festival International du Film d’Histoire de Pessac (du 18 au 25 novembre 2019).

« Drôle de Duo » dépasse par durée et moyens les classiques interviews rétrospectives dans les suppléments des disques. La narration et les propos sont édités avec un montage qui écarte le superflu, et l’image a été construite par Thomas Cousin, un chef-opérateur avec de nombreux crédits dans la fiction et la pub. « Lorsqu’on a pris conscience de la richesse du matériel, nous avons « joué le jeu » et décidé de faire un film documentaire qui aurait pu être projeté dans un cinéma », raconte Stéphane André, directeur de RéZolution Culturelle et auteur de l’idée originale de l’oeuvre. « Nous avons tourné le film qu’on aimerait voir en tant que spectateurs », ajoutent les co-réalisateurs Nicolas Billon et Nicolas Chopin-Despres.
 

L’idée du format documentaire de 52’ est née au printemps 2019, en même temps que l’acquisition des droits de Drôle de drame. Avec une constatation au départ : un grand vide de documentaires historiques sur le cinéma dans les émissions TV, malgré le fort intérêt des acheteurs d’éditions collector Blu-ray sur les films de patrimoine, ou les bonnes audiences des documentaires culturels diffusés par Arte.

Les réalisateurs sont partis d’une thèse de départ : l’association entre Marcel Carné et Jacques Prévert a donné vie à un film avant-gardiste, en avance sur son époque. A l’instar de Prévert, Marcel Carné était un libertaire de gauche, et avait d’ailleurs tourné quelques plans de La Vie est à nous, un film de Jean Renoir de 1936 produit par le PCF, sur l’ascension du Front Populaire. Malgré l’inexperience de Carné (dont il était son 2e film), cette drôle d’association a conduit à une oeuvre hybride, avec des échos surréalistes, un goût théâtral, et des non-lieux avec des décors volontairement « faux » d’Alexandre Trauner — qui apparaissent en carton pâte au visionnage grâce aux détails de la copie restaurée. « Certains de nos invités, comme Jean-Ollé Laprune, ne sont pas nécessairement d’accord avec nos thèses, et c’est ce qui renforce la qualité des interventions », disent les réalisateurs, qui s’étaient trouvés dans la même position en 2018, en tournant un documentaire rétrospectif pour la nouvelle édition de Dirty Dancing, un film qu’ils n’appréciaient guère, mais où la parole des femmes interviewées les a amenés à voir le film sous un autre point de vue.

Tourné en juin 2019, le documentaire a bénéficié de photos rares de Prévert issues des collections d’Arnaud et Danièle Casiglia-Laster et Philippe Morrison, grands spécialistes de l’oeuvre de Carné. Toutefois, le projet a coûté cher, très cher — environ 10 fois plus qu’un documentaire standard de bonus. Un gros investissement pour un éditeur sans l’appui d’un diffuseur TV.

« Carné-Prévert : Drôle de Duo » a eu cependant un coup de pouce : les têtes chercheuses de Lumière ont eu vent du projet et ont demandé à visionner un premier montage du film, et l’ont sélectionné dans la section Documentaires sur le cinéma du Festival. Le comité de sélection du Festival de Pessac l’a également voulu pour sa cuvée 2019, où il sera cette fois-ci en compétition.

L’éditeur RéZolution a établi qu’il n’y aurait pas d’autres compléments sur le disque, pour éviter de dupliquer les propos ou de faire bis repetita avec la précédente édition collector de Drôle de drame parue chez Editions Montparnasse en 2006. Le documentaire devait se suffire à lui-même, et être accessible même aux spectateurs qui n’ont pas vu le film.
 

Hormis le passage en festivals, ce documentaire est aujourd’hui visible uniquement en vidéo. L’édition combo de Drôle de drame a écoulé 400 exemplaires dans sa première semaine d’exploitation, et pourrait s’épuiser pour la fin de l’année. Il est inclus aussi dans l’édition DVD du film.

Les réalisateurs Nicolas Billon et Nicolas Chopin-Despres ont un projet avec ESC Editions d’un documentaire — au format cinéma — sur les humoristes stand-up américains. RéZolution Culturelle s’apprête à sortir en Blu-ray et DVD La Neige en deuil, inédit en vidéo en France (le 6 novembre). Bien d’autres projets se trouvent dans les tiroirs, mais avec la conscience que les budgets de « Carné-Prévert : Drôle de Duo » seront difficilement rentabilisés par la seule diffusion en support physique. Un client possible : les émissions TV de cinéma, qui se concentrent actuellement aux seuls Films et séries « fraîches », et qui ne peuvent plus ignorer l’existence d’un public intéressé parmi les acheteurs des titres de patrimoine. Une autre piste à suivre : les ventes aux éditeurs vidéo étrangers. Et pour finir, Arte bien sûr. « Leurs moyens sont phénoménaux, mais on s’y rapproche », disent Nicolas Billon et Nicolas Chopin-Despres.

 

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus