ACTUALITÉ

Ma série de confinement : 24 heures chrono, Saison 1

Par Giuseppe Salza | Publié le | Mis à jour
Ma série de confinement : 24 heures chrono, Saison 1

Sans pouvoir expliquer le pourquoi, je n’avais jamais vu la première saison de cette saga phare. C’était donc l’occasion rêvée pour découvrir si Jack Bauer nous aide à rester chez nous

La conserver pour les froides soirées d'hiver. Ce n'était pas le bon moment. Attendre une édition Blu-ray qui n'arrivera jamais… Comme pour des millions d'autres personnes, 24 heures chrono était pour moi la série la plus puissante de la première décennie. Et pourtant, pour des raisons que je ne saurais pas expliquer, je n'avais jamais vu la Saison 1

C'était même plus que cela : je connaissais l'elevator pitch de la saison (des forces inconnues menacent d'assassiner un candidat à la présidence des Etats-Unis, David Palmer), mais depuis vingt ans j'avais rasé les murs et j'ignorais les détails de l'histoire et ses coups de théâtre !

Le confinement forcé m'a ainsi donné la double occasion de rattraper le temps perdu, et de pouvoir savourer la saison sans rien connaître de ses rebondissements. Cette occasion permettrait aussi de tester si la série fondatrice des années 2000 a mal vieilli 20 ans plus tard, ou si elle reste toujours actuelle.

Cette Saison 1 a été pensée dans un monde qui n'existe plus, celui qui précède le 11 septembre 2001. Les producteurs se sont limités à remonter un attentat aérien qui se déroule dans le 1er épisode, et ont reporté de quelques semaines la diffusion nord-américaine. Ils avaient aussi prévu un mini-final dans le 13ème épisode, au cas où l'audience n'aurait pas suivi.

Des doutes légitimes. 24 suivait un arc narratif séquentiel épisode par épisode — inhabituel à l'époque sur les Networks, une progression continue en unité de temps et l'alternance entre plusieurs points de vue. Seule la pause pipi des écrans de pub — où la montre tourne toujours… — offrait un maigre répit. 24 heures chrono a été ma première série en binge-watching : tous les ans, j'attendais religieusement le nouveau coffret DVD, avec l'objectif de le regarder en 24 heures — ou au pire dans l'arc d'un week-end.

La vue de quelques technologies prête à sourire : on revoit des vieux portables à clapet, Jack Bauer utilise un mythique Palm Pilot (!), et on aperçoit un lourd et mystérieux objet "transportable" qui pourrait être un GPS. Les interfaces des écrans de la CAT (CTU en VO) sont toujours irréalistes. Toutefois, le récit tient toujours la route, et le climat omniprésent de paranoia nous empêche de deviner les prochaines actions et motivations des personnages.

Au fil des épisodes, on guette la première apparition de Chloe O'Brian, la geekette de 24. Raté, on la verra qu'à partir de la saison 3 ! On retrouve par contre l'informaticien Milo dans l'une de ses 2 saisons de présence dans la série. La Divison reste toujours une entité floue, et on est époustouflés par l'incroyable autonomie des batteries des portables de l'époque !

Ne rien savoir de l'histoire signifie qu'on pourra profiter des énormes coups de théâtre dans la deuxième partie de cette Saison 1. On apprécie aussi l'arrivée tardive mais intensement out of control de Dennis Hopper, et on imagine ce qu'ont pu éprouver les spectateurs de l'époque à la fin de la série. Le suspense omniprésent joue bien avec nos nerfs éprouvés par l'enfermement.

Mais si 24 heures chrono allait devenir l'une des séries phares de la décennie 2001/2010, son incursion dans la HD a été ratée. La saga n'a connu des éditions Blu-ray que pour ses 3 derniers volets — la Saison 7, la Saison 8 et la mini-série conclusive Live Another Day. La Fox avait planifié la réédition en Blu-ray des 6 premières saisons mais elles n'ont jamais vu le jour. De même, l'adaptation cinéma n'a été qu'un doux rêve, et le reboot Legacy a été vite enterré après 12 épisodes. N'est pas Kiefer Sutherland qui veut.

Il souffle une ambiance de fin de règne sur les éditions vidéo de 24 heures chrono. Les coffrets actuels ne seront plus commercialisés au-delà de la fin programmée de la FPE pour le 31 mai. Walt Disney France reprendra les rênes dès le 1er juin, mais nul ne connaît ses projets de réédition. Voici donc la gamme existante de 24 :

  

  

  


Existe aussi en intégrale 53 DVD, incluant le film-TV Redemption (vendu également à l'unité).

 

 

 

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus