ACTUALITÉ

REPORTAGE : L'Italie au tournant

Par Giuseppe Salza | Publié le
REPORTAGE : L'Italie au tournant

Grâce à des prix intéressants et à des sorties précoces, l’Italie rattrape son retard en matière de DVD. Et les éditeurs transalpins commencent à s’intéresser de près aux mangas

.

« Provocatorio, brillante, indimenticabile ». Warner Bros Italie ne tarit pas les éloges - ni les pages de pub sur la presse spécialisée et non - pour accompagner la sortie en DVD de Eyes Wide Shut . Le dernier film de Stanley Kubrick se retrouve en tête d’affiche dans les bacs italiens, ainsi que dans le reste de l’Europe - exception faite pour la France (surprise, surprise), qui devra patienter jusqu’au 21 juin.

Même si les vitrines des magasins du « centro » de Milan sont monopolisées par la VHS de « La menace fantôme », est en moindre mesure par celle de « Fight Club », le DVD avance à grands pas vers la consécration. A l’instar de l’Espagne (voir notre récent reportage), l’Italie offre des réels atouts pour inciter le consommateur à l’achat. La fenêtre qui sépare les sorties salles de l’homevidéo, est parfaitement alignée avec le reste de l’Europe civilisée. Ainsi que les prix. Nous avons vu Eyes Wide Shut à 39.000 lires TTC (132 francs). Le DVD à 20 Euro maximum, c’est possible !

Le bouquet des sept films d’animation Walt Disney partage le gâteau de Paques avec Gremlins, avec des configurations audio qui comprennent le français. Mais ce n’est pas toujours le cas. Si Fox et Universal offrent physiquement les mêmes éditions commercialisées en France, les titres Columbia peuvent inclure ou non la VF au cas par cas, selon le taux d’occupation du disque. Disney est aussi généralement alignée avec la France : Instinct est disponible avec une VF 5.1, tandis que Le 13ème guerrier est dépourvu de VF (les droits français sont détenus par Metropolitan/Seven Sept, ce qui est un peu une exception européenne).

L’Italie a vu récemment l’essor de deux éditeurs locaux : Cecchi Gori (l’un des principaux mini-Studios transalpins, avec des gros intérêts dans la TV par satellite) et Medusa (détenu par Berlusconi). Après un faux départ, ces deux entités ont commencé à sortir en DVD des film italiens et des « indies » nord-américains, avec parfois des petites exclusivités (par exemple « Arlington Road », toujours pas annoncé en France). En revanche, le modèle de distribution est comparable à celui des Film Office et TF1 : les pistes audio disponibles sont uniquement l’anglais (où applicable) et l’italien, et les sous-titres sont souvent imposés en VO.

La surprise du mois d’avril vient de Yamato Video, un microscopique éditeur italien, qui vient de sortir la première saison de « Lupin III », la célèbre saga d’animation de Masaaki Osumi et Hayao Miyazaki (piste japonaise en mono, mais audio italien en 5.1 !). Le reste de la série est d’ores et déjà programmé sur 4 autres DVD, qui sortiront dans les mois à venir. Yamato Video veut se proposer comme le pilier de référence pour le made in Japan, un domaine où l’Italie est souvent à l’avant-garde (quel autre pays européen sort chaque nouveau roman de Banana Yoshimoto en simultanée avec le Japon, avec une moyenne de 200.000 exemplaires vendus en quelques semaines ?). Pour les intéressés, disons juste que l’apprentissage de la langue italienne n’est pas difficile..

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
Plus d'infos
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus