ACTUALITÉ

Malavida Collector

Par Stéphane Leblanc | Publié le | Mis à jour
Malavida Collector

L’éditeur Malavida revisite son catalogue et propose des versions collector de ses titres les plus emblématiques ou les plus indispensables… à moins que ça ne soit les deux…

C'est au beau milieu de cet été 2020, le 15 juillet plus exactement, que Malavida a inauguré une nouvelle collection intitulée sobrement Malavida Collector.

Chaque titre de la collection répond à plusieurs critères :

  • édition limitée à 1000 exemplaires
  • nouveau visuel
  • nouveau master restaurés
  • boîtier Digipack
  • livret de 20 pages
  • bonus inédits

À l'image de la richesse de son catalogue, Malavida porte en collector des films d'horizons et d'origines tous azimuts : Suède, Tchécoslovaquie et République tchèque, Royaume-Uni, Belgique, Pologne, biographie, comédie dramatique, animation dystopique, poésie, … le tout orchestré par des réalisateurs parfois cultes comme Bo Widerberg, Jerzy Skolimowski ou encore Andrzej Wajda.

Joe Hill - DVD Collector

Le 15 juillet est donc sorti le premier titre de cette collection "Malavida Collector", Joe Hill (1971) du Suédois Bo Widerberg, Prix du Jury au Festival de Cannes en 1971, et qui s'inspire de la vie de Joseph Hillström, syndicaliste avant-gardiste d'extrême-gauche qui connaîtra un destin funeste aux raisons encore troubles. Le film est accompagné d'un documentaire sur le tournage du film, d'un avant-programme, et de bonus accessibles sur ordinateur (un portrait de l'acteur Thommy Berggren et des entretiens récents sur le film). Le livret propose textes et photos inédites commentées.

Le 26 août, 4 nouveaux titres sont venus étoffer la jeune collection avec Trains étroitement surveillés (1966) de Jirí Menzel, décédé le 5 septembre et qui fera l'objet d'une rétrospective en 3 films au mois de novembre ; Les Petites marguerites (1966) de Vera Chytilová ; La Ferme des animaux (1954) de John Halas et Joy Batchelor ; et enfin Éclairage intime (1965) d'Ivan Passer. Documentaires, courts métrages, analyses, entretiens,… agrémentent la partie bonus de ces titres dont vous trouverez tous les détails dans les fiches respectives en cliquant sur les titres ou les visuels.

Trains étroitement surveillés - DVD CollectorLes Petites Marguerites - DVD CollectorÉclairage intime - DVD Collector
La Ferme des animaux - DVD Collector

Parmi ces 4 titres, l'un d'eux a attiré notre attention : La Ferme des animaux. Réalisée en 1954, cette audacieuse adaptation du roman anti-totalitarisme de George Orwell est le premier long métrage britannique distribué en salles, alors que Disney régnait d'ores et déjà en maître sur le box office animé. Supervisé par le couple John Halas/Joy Batchelor, l'animation est tout simplement splendide et tout le film est soigné à l'extrême jusque dans sa musique, son interprétation (un seul acteur pour tous les animaux), ses cadrages et son montage.

Si comme tous les titres de cette collection, le film était déjà sorti en DVD chez Malavida (en 2005), cette nouvelle édition profite donc d'un master restauré inédit, et reprend les bonus existants en y ajoutant des nouveaux. Nous y reviendrons très prochainement dans une chronique complète.

La collection Malavida Collector s'étoffera le 30 septembre de 4 nouveaux titres, Le Départ (1967) et Walkover (1965) de Jerzy Skolimowski ; Rêves en rose (1977) de Dusan Hanák ; et Kanal (1957), second long métrage d'Andrzej Wajda, Prix du Jury à Cannes en 1957, et surtout premier long métrage à dépeindre la résistance des polonais de Varsovie lors de l'occupation de 1944, une oeuvre incontournable sur le sujet.

Le Départ - DVD CollectorWalkover - DVD Collector
Rêves en rose - DVD CollectorKanal - DVD Collector

Encore une fois, vous trouverez tous les détails de ces éditions dans leurs fiches respectives.

En attendant d'autres annonces pour cette collection, tous les titres disponibles ou en pré-commande sont à retrouver sur le site/boutique de l'éditeur malavidafilms.com au prix de 17 €.

Dans les bacs
Commentaires
Avatar

Ludo_88
Le 10 septembre 2020 à 18:49

Désolé, mais les DVD, je ne peux plus. Une technologie vieille de plus de 25 ans, sur les TV et vidéoprojecteurs actuels, ça ne passe plus à mes yeux... Je sais que certains ne voient pas l'intérêt de la HD (même dans ma famille), mais quand même...

D'un autre coté, il serait bon et temps de baisser les royalties sur le Blu-Ray...

1 personne sur 1 aime ça.
J'aime J'aime pas Signaler un abus Modifier

Avatar

jeronimo
Le 11 septembre 2020 à 08:29

Quelle tristesse de voir des films restaurés avec master HD sur des DVD... Ceux-ci ne devraient être réservés qu'à des disques bonus ou des films au master SD. Le reste devrait être tout bonnement interdit.

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus