ACTUALITÉ

Luc Besson et/ou le DVD ?

Par Stéphane Leblanc | Publié le
Luc Besson et/ou le DVD ?

« Selon la volonté de Luc BESSON, le DVD Jeanne d’Arc doit servir d’écrin à l’oeuvre, et à elle seule »



Voilà ce que l’on peut trouver sur les plaquettes promotionnelles du distributeur GCTHV. Et la même phrase est valable pour Subway ! La rumeur était déjà persistante, mais là, c’est officiel : Besson n’aime pas le DVD !

Que conclure d’autre d’un cinéaste qui refuse à ses fans et aux cinéphiles des making of (pourtant approuvé par lui même et diffusé sur la chaîne Canal+ en ce qui concerne Jeanne d’Arc ), et autres suppléments ?

De plus, l’homme d’affaires ne manque jamais de sortir un livre (200/300Fr tout de même) sur la fabrication de chacun de ses films … alors ? Où est la logique dans tout ça ?

Et que penser d’un réalisateur qui laisse son oeuvre la plus célèbre (Le Grand bleu) dans les mains de gens qui ne connaissent pas le mot « qualité » ? (voir notre article à ce sujet)

Le prix de consolation ? Des menus animés, des filmographies, peut-être une poignée de bandes-annonces et du DTS français et anglais sur Jeanne d’Arc. Point final ! C’est bien maigre et bien ingrat pour un public souvent fidèle depuis les débuts si percutants (Le Dernier combat).

Voilà. Ca s’appelle un coup de gueule, et si il vous prend l’envie d’en faire de même, voici l’adresse adéquate : lucbesson@luc-besson.com.

Quant à Mr Besson, il est cordialement invité à utiliser son droit de réponse afin d’expliquer ce paradoxe du supplément et du making of, qui peuvent être diffusés en télévision et en livre, mais pas sur un DVD.

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
Plus d'infos
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus