ACTUALITÉ

REPORTAGE : Le DVD en Autriche

Par Giuseppe Salza | Publié le
REPORTAGE : Le DVD en Autriche

Voyage dans l’un des plus petits marchés européens, qui profite du gros choix des titres des voisins allemands, et qui offre aux professionnels quelques uns des centres de réplication les plus avancés du continent



L’Autriche est l’un des pionniers des médias numériques. Sony a installé ici en 1987 son centre DADC, qui est actuellement la principale usine de réplication en Europe des supports optiques. La kdg mediatech, une autre « digital factory » de dimension européenne. Plus d’une douzaine de centres d’authoring sont aussi opérationnels : le DVD est déjà devenu le support de préference pour les présentations multimédias (expositions, etc.), les productions industrielles et l’événementiel marketing.

Malheureusement, le DVD n’a pas encore connu l’essor public des autres pays européens. Le problème n’est pas lié au « software » (l’Autriche peut bénéficier des plusieurs centaines de titres sortis en Allemagne), mais à l’hardware. Au 21 décembre 1999, le parc des lecteurs de salon était de 20.000 unités (soit le 0,6% des foyers), contre 2,1 millions de magnétoscopes. L’Autriche devrait combler son retard à la fin du 2001, lorsqu’elle passera à 130.000 lecteurs et à une pénetration du 4%, d’après les estimes du groupe « Understanding & Solutions ».

Les visiteurs n’auront cependant aucun problème à trouver une discrète séléction de titres dans les magasins de Vienne. Seul détail : la plupart des achats sont effectués par les touristes, les hommes d’affaires et les voisins allemands… L’essentiel des titres en rayon sont clairement les Zone 2 allemands. A notre connaissance, les distributeurs vidéo autrichiens qui produisent des DVD se comptent dans les doigts d’une main. Et pour cause : pour les professionnels, il est plus simple (et économique) de signer des accords térritoriaux avec leurs partenaires allemands, au lieu de supporter tous seuls les coûts de fabrication.

Les DVD allemands sortent en avance par rapport à la France (Hurricane Carter, « Mission to Mars » et « The Talented Mr Ripley » sont déjà sur les bacs, et on a même vu un Seven avec du DTS 5.1 !). Cependant, l’allemand et le français se partagent très rarement les mêmes disques dans les éditions Majors. La plupart de ces DVD auront un intérêt limité à ceux qui pratiquent l’anglais et/ou l’allemand sans problème. Parmi les indépendants, il faut aussi savoir que le recours aux sous-titres allemands imposés en VO est monnaie courante, et que les petits distributeurs continuent à privilégier le format 4/3.

Il y a quelques exceptions notables. La plus belle surprise du moment est Anatomie, un horror film allemand avec l’epoustouflante Franka Potente (la Lola de Cours Lola cours) dans le rôle principal. Le DVD est édité par Columbia, et le film et la plupart des suppléments sont disponibles aussi en anglais. La critique en avant-première de Anatomie a été publiée sur Dvdfr il y a quelques semaines. On écrit « avant-première », car Gaumont/Columbia sortira le film en France dans la deuxième moitié du 2001 !

Les magasins standard offrent une bonne séléction d’imports Z2 britanniques. La complication supplémentaire pour l’acheteur est donc de déterminer si tel ou untel film ont été censurés au Royaume-Uni. Un conseil : faites attention aux films d’epouvante, aux thrillers d’action, aux films d’arts martiaux, et aux comédies osées avec un rating raisonnable). Après les derniers evénements sur le sort des Z1, ces conseils risquent aussi de s’appliquer un jour en France…

Pour bénéficier d’une discrète séléction d’imports Z1, il faut se rendre au Virgin Megastore, sur la Mariahilferstrasse (métro Neubaugasse). Aucune difficulté pour trouver certains titres récents non autorisés en France. Le seul problème est que les prix sont directement proportionnels à l’actualité, et les nouveautés peuvent s’approcher des 350/400 F ! (plus du double d’un DVD allemand).

Autre adresse spécialisée, Home Cinema Store, à Hofmühlgasse 23 (métro Pilgramgasse). Ce magasin est très orienté Home Cinema, avec les principales marques représentées. Le choix de titres Z1 est encore un peu inférieur à celui du Virgin, mais avec davantage de films de genre Sci-Fi et horror. Pour finir, la librairie internationale Morawa (à 100 mètres de la cathedrale de Vienne) offre dans son rayon kiosque toutes les principales revues de DVD et Home Cinema allemandes, britanniques et nord-américaines.

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
Plus d'infos

Accès aux fiches DVDFR citées dans l'article :

(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus