Mort d'un pourri : le test complet du Blu-ray

Combo Collector Blu-ray + DVD

1977. Réalisé par Georges Lautner
Avec Alain Delon, Ornella Muti et Stéphane Audran

Édité par Pathé

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 31/03/2015
Critique

Photo Mort d'un pourri

Cherchant à protéger un ami, le député Philippe Dubaye, Xavier Maréchal rentre en possession d’un dossier compromettant. Des tueurs se lancent à ses trousses pour récupérer ces documents.

«  Certains élus du peuple vont connaître une petite traversée du désert… Au pas de course, rassure-toi. Quand ils reviendront, ils se seront fait le masque républicain, comme les vieilles putes se font retendre les fesses.  »

Comme l’indiquait Alain Delon dans une de ses interviews données lors de la promotion de Mort d’un pourri, «  c’est un film très dur, un film féroce, très violent, parlant de notre époque, cruel, sans concessions, qui plaira ou qui ne plaira pas, mais qui ne laissera jamais indifférent  ». Mort d’un pourri est un des chefs d’oeuvre du réalisateur Georges Lautner et un des sommets de la carrière prolifique du comédien - et ici producteur - Alain Delon, par ailleurs nommé pour le César du meilleur acteur en 1978. A cette époque, ce dernier n’a jamais été autant présent sur les écrans puisqu’il tourne six films en deux ans : Armaguedon, Comme un boomerang, Monsieur Klein, Le Gang, L’Homme pressé et Mort d’un pourri. Les cinq premiers sont des échecs ou semi-échecs commerciaux et quatre d’entre eux ne dépassent pas les 800.000 entrées en France. Alors que Delon pense mettre un frein à sa carrière et même à arrêter le cinéma, Mort d’un pourri est comme qui dirait sa dernière chance de se refaire au box-office.

Photo Mort d'un pourri

En dehors d’une apparition furtive dans Il était une fois un flic… (1971), Alain Delon et Georges Lautner collaborent sur Les Seins de glace, succès de l’année 1974, et se retrouvent pour Mort d’un pourri en 1977, leur dernière association, leur chef-d’oeuvre commun, adapté du roman noir de Jean Laborde, sous le pseudo de Raf Vallet. Ici, Alain Delon n’est ni flic ni voyou. Il est un homme comme les autres, droit dans ses bottes, qui va se retrouver plongé malgré lui dans une aventure extraordinaire, dans la spirale infernale des magouilles politiques, tentant d’établir la vérité au péril de sa vie puisque des tueurs sont lancés à ses trousses. Le comédien est parfait dans Mort d’un pourri, attachant, volontaire, sensible, son personnage est un des plus emphatiques de toute sa filmographie. N’oublions pas qu’il est entouré d’un casting exceptionnel avec à ses côtés Ornella Muti, Stéphane Audran, Mireille Darc, Maurice Ronet, Michel Aumont, Jean Bouise, Daniel Ceccaldi, Julien Guiomar et Klaus Kinski !

Ce polar sombre et complexe, magnifiquement orchestré par Michel Audiard à la baguette (au scénario et aux dialogues), merveilleusement mis en images par Georges Lautner (à qui le polar sied décidément très bien) qui filme Paris à hauteur des tours de la Défense, ainsi que la somptueuse composition de Philippe Sarde (avec Stan Gets en solo !) qui s’accorde magistralement à l’ensemble, permet à Alain Delon de se refaire une santé, tant du point de vue commercial (1,9 million d’entrées) que critique. C’est carré, c’est sec et nerveux, c’est superbe, c’est du grand cinéma.


Photo Mort d'un pourri

Généralités - 3,5 / 5

Le test du Blu-ray de Mort d’un pourri a été réalisé sur un check-disc. L’édition se présente sous la forme d’un combo Blu-ray-DVD. Le menu principal est animé, élégant et musical.

Bonus - 3,0 / 5

En plus de la bande-annonce, Pathé joint un documentaire rétrospectif de 27 minutes, intitulé L’Homme seul, réalisé par Jérôme Wybon. Ce module croise les propos d’Olivier Rajchman (journaliste), Philippe Sarde (compositeur), Rémy Julienne (directeur des cascades) ainsi qu’Alain Delon (en pleine promo du film), Georges Lautner et Michel Audiard grâce à la magie des images d’archives. Le casting, l’aspect politique du film, les conditions de tournage (Lautner qui avait peur du Delon producteur, Kinski doux comme un agneau), les cascades, la musique, bref les anecdotes de production s’enchaînent comme d’habitude sur un rythme soutenu et le retour sur ce chef-d’oeuvre de Georges Lautner est très complet.

Photo Mort d'un pourri

Image - 4,0 / 5

Attendu par les fans d’Alain Delon et de Georges Lautner, Mort d’un pourri s’offre enfin à nous en HD (1080p), dans une nouvelle copie entièrement restaurée en 2013 par Pathé à partir d’un master 2K. Parfois sensiblement ouatée, notamment sur les gros plans de la sublime Ornella Muti, l’élégante photo signée Henri Decaë (Ascenseur pour l’échafaud, Les quatre cents coups, Le Cercle rouge) n’a jamais été aussi claire à l’écran. Cette édition renforce les contrastes et l’homogénéité n’est que rarement prise en défaut. Le codec AVC consolide l’ensemble avec brio, même si certains visages peuvent paraître trop blafards et les couleurs un poil ternes, tirant sur le jaunâtre. L’image est stable, entièrement débarrassée de scories diverses et variées, les yeux bleus d’Alain Delon brillent de mille feux, les scènes en extérieur affichent une luminosité inédite, tout comme un relief inattendu, un piqué parfois. Hormis quelques saccades notables et de légères pertes de la définition, revoir Mort d’un pourri dans de telles conditions ravit souvent les pupilles !

Son - 4,0 / 5

Ce mixage DTS-HD Master Audio Mono instaure un très bon confort acoustique. Les dialogues sont ici délivrés avec ardeur et clarté, même si la postsynchro laisse parfois à désirer avec certains échanges enregistrés en postproduction donc, qui détonnent par rapport au reste. La propreté est de mise, les effets riches et les silences denses, sans aucun souffle. La superbe composition blues-jazzy de Philippe Sarde avec mister Stan Gets en solo, jouit également d’un écrin phonique somptueux.

L’éditeur joint également une piste Audiovision, ainsi que les sous-titres anglais et français destinés au public sourd et malentendant.

Photo Mort d'un pourri

Crédits images : © Pathé

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

5,0
5
2
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
F
Le 31 mars 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Franck Brissard
Le 20 février 2015
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Mort d'un pourri
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus