Shaft (2000) : le test complet du DVD

Réalisé par John Singleton
Avec Samuel L. Jackson, Vanessa L. Williams et Jeffrey Wright

Édité par Paramount Pictures

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 15/09/2001
Critique

« What’s my name ?… « SHAFT !!! ».

Shaft est un policier Noir qui n’aime pas le désordre… surtout quand un jeune Black vient de se faire tuer par un blanc-bec de fils à papa…

« Shaft » est à l’origine un film de la « Blaxploitation » (le cinéma noir des années 70) qui, à défaut d’être un grand film, présentait un héros justicier flingueur n’aimant pas les Blancs racistes… Ce héros avait également un penchant immodéré pour les jolies filles… Shaft, c’était la classe, la fierté Black…

Logique donc de retrouver le charismatique Samuel L. Jackson dans cette version 2000 signée John Singleton (« Boyz in the Hood »). L’acteur américain joue le rôle du neveu de John Shaft, le héros du film original… Comme à l’accoutumée, il est impeccable… Il confère à son personnage toute l’animalité et la frime nécessaire… C’est sûr, ce Shaft-là on n’irait pas l’embêter ! Le film est assez agréable, sans pour autant être inoubliable… Une bonne série B en somme avec une B.O d’enfer qui reprend allègrement le célébrissime thème de Shaft composé par Isaac Hayes…

Généralités - 4,0 / 5

Conformément à ce qu’indique la jaquette, ce DVD édité par Paramount dans un boîtier Amaray traditionnel propose deux pistes sonores en DD 5.1, six sous-titrages différents et quelques bonus. L’image est en 16/9 anamorphique.

L’interactivité est claire mais sans grande originalité. Seul le menu principal est semi-animé et musical ; il est introduit par un splash screen. Le film aurait toutefois mérité un chapitrage plus important plutôt que 12 découpages. L’ensemble est techniquement à la hauteur avec un bon dosage de suppléments.

Bonus - 3,5 / 5

Du classique :

- Une bande-annonce en VO,
- treize minutes d’interviews de l’équipe de tournage (VOST) ainsi qu’un making of promotionnel (VOST) de seize minutes…
La belle Vanessa Williams apparaît bien plus dans les suppléments que dans le film… A noter également des interviews de Richard Roundtree, l’acteur du Shaft d’origine et dont la présence dans la nouvelle version est un clin d’oeil, ainsi qu’une interview d’Isaac Hayes sur la composition de la musique.
Il vous restera encore à visionner deux clips : celui de R. Kelly et celui d’Isaac Hayes.

Image - 4,5 / 5

Un très bon 16/9 anamorphique. Le master est impeccable. L’image est très chaude, quelquefois un peu trop… ce qui donne parfois une impression de numérisation trop importante. Les contours sont très fins, les premier et second plans sont très nets. L’image reste stable de bout en bout et aucun scintillement n’est à déplorer.

Son - 5,0 / 5

Un DD 5.1 qui sait être très enveloppant quand il s’agit de la musique, élément majeur du film, et des bruitages. Votre caisson de basse va également rugir dès les premières images… Toutes les enceintes sont parfaitement à contribution. VF et VO font jeu égal : elles sont toutes deux très claires et dynamiques à souhait.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony 535
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
2
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
P. de Melun
Le 7 mars 2021
On retrouve l'esprit et la BO (un peu trop présente à mon goût) de la série des années 70 avec un Samuel L. Jackson dont la cool attitude nous permet de passer un bon moment. Le scénario n'est pas très original et sans grande surprise mais pas pour autant inintéressant. Ce film repose avant tout sur les deux personnages centraux avec un second coup de chapeau pour Christian Bâle, plus cynique que jamais.
Avatar
kedkille
Le 4 avril 2009
Assez déçu, film ou domine la violence gratuite histoire dans mettre plein les yeux aux spectateurs !!

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)