Rollerball (2002) - DVD

Pays : USA, Allemagne, Japon

Rollerball - DVD

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Toutes les éditions :

Rollerball - Blu-ray
Rollerball - Blu-ray

24 septembre 2008
1 Blu-ray. 5,16 €

Rollerball - DVD
Rollerball - DVD

5 août 2003
1 DVD. 1,99 €

Rollerball - DVD
Rollerball - DVD

17 septembre 2002
1 DVD. 1,29 €

Catégories

Synopsis : Le rollerball est un jeu extrême, le plus violent et le plus populaire de tous les temps. Le champion de l’équipe américaine est riche et célèbre, ses performances toujours plus spectaculaires. Mais le jeune sportif découvre que le créateur du jeu, génial et cupide manipulateur, est prêt à tout pour faire grimper l’audience, y compris à organiser des rebondissements inédits, illégaux et dangereux…

Réalisation

Histoire originale

Musique

Durée

Éditeur

Sony Pictures

Distributeur

Sony Pictures Home Entertainment

EAN

3333297819961

Sortie vidéo

Disponibilité

Hors catalogue

Date de sortie en salle :

Studios

MGM
Helkon
Toho Towa
Mosaic Media Group

Bonus vidéo
Commentaire audio des acteurs (VOST)
L’agenda de Rollerball :
  • Les équipes (fiches techniques et accès aux vidéos des moments forts)
  • Les joueurs (fiches techniques et accès aux vidéos des moments forts)
  • L’équipement : les casques, les véhicules et la balle (fiches et galeries d’images)
  • Le Rollerdome (fiches techniques)
Bandes-annonces de :
Pépins

- Aucun connu à ce jour.

Avis et critiques

Il y a 5 avis sur cette œuvre  :

Les Avis des Lecteurs

Avatar
ouioui
Le 2 août 2016
Pas de commentaire.

Laissé sur le BRD sorti le 24/09/2008
Avatar
kedkille
Le 4 avril 2009
aucun interet dans cette nouvelle version !!

Laissé sur le DVD sorti le 05/08/2003
Avatar
Grégori
Le 9 juin 2004
Pas de commentaire.
Avatar
vincent
Le 15 août 2003
Ceux qui n'ion rien compris au film commence sérieusement a m'aggacer, j'e deffendre ce film jusqu'a la fin de mes jours si il le fo bon pour comencer notre povre John conais d difficulté avec c producteur de merde! et c pas la premiere fois (le 13è guerrier charcuté comme pas possible!!), avec Rollerball c encore pire! mais john à su qd meme retournée la situation a son avantage, ce film n'est pas d'la violence gratuite! bon je sais c dur a avaler, mais regarder Fight club par ex, eh bien les producteur on dit eux meme que leur films et en réalité anti-violent ce qui est tres dur a avaler vis à vis d'une film comme Fight club.Mais avant de nous mener ici, McTiernan nous propulse de plein fouet dans l'action pour mieux nous faire jouir de la barbarie finale. Ainsi le suspens n'est-il pas tant dans les parties de Rollerball ni même leur score que dans les chiffres de l’audimat qui s'affichent en direct dans la loge de Petrovich et des divers actionnaires. Malin, McTiernan nous montre qu'il est impératif que les chiffres remontent et il sait que nous-mêmes, spectateur non pas du Rollerball en tant que sport mais de Rollerball le film, nous souhaitons qu'enfin l'audimat décolle car nous savons que ça fera suite à un énième "temps fort" de l'action (le Loft ?). Ainsi donc, plus Petrovich s'inquiète de l'audimat, plus le spectateur sait qu'il va se bouffer un nouveau morceau de bravoure. Et peu importe les règles (du Rollerball mais aussi dans l'absolu), on s'en fout, on est DANS LE FEU DE L'ACTION. Prolongement naturel d'un prologue "Die Hard 3-esque" filmé à ras le bitume, tels nos skaters urbains sentant le goudron leur chatouiller les coudes au moindre soubresaut. On fonce, on essaie d'esquiver les voitures, on ricoche sur les pneus. "On" ? Les personnages, certes, mais la caméra aussi, le spectateur de fait. Et lors d'une traque nocturne en infrarouge, il sera aussi difficile pour le spectateur de distinguer quoique ce soit, tels les persos : nous voilà encore en SITUATION ! Toujours plus abstractif et, paradoxalement plus "réel" que jamais, le style de McTiernan slalome entre les diverses coupes et la narration se veut de plus en plus sensitive. Tout est si physiquement fluide qu'il convient de savoir gérer l'action sans avoir le temps de l'analyser : le chaos du sport, le chaos d'une société civile en ébullition. Et dans un refus absolu du compromis, Jonathan conclura froidement quand le bras droit de Petrovich lui proposera de reprendre son contrat. Dans ce système, il ne peut y avoir de spéculateur plus honnête qu'un autre... Le nettoyage se devra d'être total, sans concession. Il prendra les formes les moins avouables, les plus barbares, les plus tribales, les plus primitives. Mais il faudra bien qu'il ait lieu semble nous dire McTiernan... et en cela, le final est aussi terrifiant que le "Bienvenue parmi les humains" lâché par Plissken à la fin de Los Angeles 2013. Terrifiant parce qu'on le veut, terrifiant parce qu'on en a peur.

Laissé sur le DVD sorti le 05/08/2003
Avatar
noel
Le 22 décembre 2002
violence gratuite et film stupide une honte par rapport à l'original.

Je donne mon avis !

Interdit aux moins de 12 ans
DVD
Acheter
Avis

Moyenne

3,0
5
1
4
1
3
0
2
3
1
0

Je donne mon avis !

Lire les avis »

» Vidéo

16/9 - 2.35:1

Images : Couleurs

» Disques
1
» Format, Boîtier
DVD-9
Keep Case
» Zone, Standard
Zones du DVD : 2, 4
PAL
» Audio

Dolby Digital

  • Français 5.1
  • Anglais 5.1
  • Espagnol 5.1
» Sous-titres
  • Français
  • Anglais
  • Espagnol
  • Arabe
  • Néerlandais
  • Portugais
  • Hindi
  • Anglais

6 langues de plus [+]

Compléter la fiche

Si vous souhaitez proposer un complément d'information, une jaquette ou tout autre élément concernant cette fiche, cliquez ici :

Participer
Partager
Dans l'actualité


Dans les bacs...

Dans les bacs…

Toute une semaine de sorties en une seule page ! Rien moins qu'une cinquantaine de nouvelles références à mettre sur vos étagères qui commencent sérieusement à s'écrouler. Quand on sait que l'offensive de Noël n'a pas encore commencé, ça fout les jetons !

(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus