Vive la France (2013) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Michaël Youn
Avec José Garcia, Michaël Youn et Isabelle Funaro

Édité par Gaumont

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 21/06/2013
Critique

Muzafar et Feruz sont deux gentils bergers du Taboulistan… tout petit pays d’Asie centrale dont personne ne soupçonne l’existence. Afin de faire connaître son pays sur la scène internationale, le fils du président tabouli décide de se lancer dans le terrorisme « publicitaire » et de confier à nos deux bergers, plus naïfs que méchants, la mission de leur vie : détruire la Tour Eiffel ! Pour atteindre leur objectif, ils devront traverser le milieu le plus hostile qui soit : la France !

Une France, bien loin de l’Occident qu’on leur avait décrit : entre les nationalistes corses, les policiers zélés, les taxis malhonnêtes, les supporters violents, les employés râleurs, les serveurs pas-aimables, les administrations kafkaïennes et les erreurs médicales… rien ne leur sera épargné. Ils rencontreront heureusement Marianne, jeune et jolie journaliste qui, pensant qu’ils sont deux sans-papiers, les aidera à traverser ces épreuves et leur fera découvrir un autre visage de la France… Celui d’une terre d’accueil, magnifique et généreuse, où il fait si bon vivre. Vive la France !

Fort du succès dans les salles de Fatal, son premier long métrage en tant que réalisateur qui avait attiré plus d’1.2 million de spectateurs dans les salles en 2010, Michaël Youn dispose d’un budget confortable de 15 millions d’euros et de la présence du génial José Garcia, qui s’en donne à coeur joie à ses côtés pour Vive la France.

Sa seconde mise en scène témoigne de son incroyable énergie et du sens du gag largement influencé par les comiques anglo-saxons. Si l’on excepte la prestation peu convaincante d’Isabelle Funaro (pas une seule de ses répliques ne sonne juste) et si l’ensemble fait évidemment penser au Borat de Sacha Baron Cohen (un personnage à moustache avec un drôle d’accent venant d’un pays imaginaire lointain), Michaël Youn s’affranchit de cette référence pour signer une comédie bien de chez nous en prenant pour cible… le français.

Certes, tous les clichés propres au « fromage qui pue » sont présents, à part la baguette et le béret, mais l’ancien trublion du PAF parvient à en jouer intelligemment, sans vulgarité gratuite et même avec une certaine tendresse bienvenue. Si l’ensemble fait davantage penser à une succession de sketchs mis les uns à la suite des autres, les gags et les répliques demeurent redoutablement efficaces, les deux terroristes qui deviennent persécutés par les « autochtones » sont attachants et l’ensemble est joliment emballé.

Généralités - 4,0 / 5

Le test a été réalisé sur check-disc. Le menu principal est lumineux, animé et musical, dans le ton de l’affiche du film.

Bonus - 4,0 / 5

L’éditeur joint un excellent making of (55’) agrémenté des commentaires et souvenirs de tournage de Michaël Youn, José Garcia et Isabelle Funaro, qui découvrent les images en même temps que les spectateurs. Les images des prises de vue et des préparations (dont la chorégraphie de la Tawa, la danse traditionnelle du Taboulistan) abondent, du Maroc en passant par la Corse et Marseille, l’ambiance n’est pas triste (un accident de chèvre, le vertige d’Ary Abittan, la scène des nudistes), on se marre tout du long et on peut y apprécier l’évidente complicité des deux comédiens qui rivalisent de blagues. Mention spéciale pour la séquence où Michaël Youn, en slip, dirige une équipe de 80 personnes en essayant de garder son sérieux.

S’ensuivent une dizaine de scènes coupées ou prolongées (17’), drôles et réussies, qui prolongent entre autres la séquence d’ouverture, celle de l’entrainement et le quotidien des personnages au Taboulistan.

L’interactivité se clôt sur un bêtisier aux fous-rires contagieux (3’).

Image - 5,0 / 5

Après un beau succès dans les salles, Gaumont prend soin du service après-vente de Vive la France et livre superbe master HD du film de Michaël Youn. La définition est optimale, la luminosité aveuglante, ainsi que le relief, la gestion des contrastes et le piqué sans cesse affûté. L’apport HD est constant et renforce l’éclatante colorimétrie estivale, l’encodage AVC consolide l’ensemble avec brio, les détails fourmillent sur le cadre large, notamment lors du voyage pour Paris des protagonistes et toutes les séquences de jour tournées en extérieur sont magnifiques de précision.

Son - 4,5 / 5

Le spectateur a le choix entre les pistes DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0. Notre préférence va pour la première qui instaure un confort acoustique percutant, une spatialisation musicale aussi convaincante qu’omniprésente et des effets latéraux foisonnants. Le caisson de basses s’invite à la partie à moult reprises, les ambiances naturelles sont légion (notamment lors du 14 juillet), la balance frontale est toujours dynamique et équilibrée, et le report des voix solide. La piste stéréo est évidemment plus plate mais riche et remarquablement équilibrée.

L’éditeur joint également les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant.

Crédits images : © Gaumont

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 25 juin 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Vive la France
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus