La Guerre du feu (1981) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Jean-Jacques Annaud
Avec Everett McGill, Rae Dawn Chong et Ron Perlman

Édité par EuropaCorp

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 20/02/2015
Critique

Photo La guerre du feu

Il y a plus de 80 000 ans, alors que l’humanité était constituée de différentes espèces plus ou moins évoluées, les hommes savaient conserver le feu offert par les hasards de la nature, mais ignoraient encore comment le créer. Après que leur tribu d’Homo Sapiens a été attaquée par un clan de Néanderthaliens, un petit groupe de survivants se retrouve à la merci du froid et des bêtes sauvages. Les trois hommes les plus valeureux partent à la conquête de ce feu qui permettra à la tribu de survivre…

Dire que La Guerre du feu est le premier chef-d’oeuvre de Jean-Jacques Annaud est faux puisque le cinéaste avait déjà signé Coup de tête en 1979, son deuxième long métrage après La Victoire en chantant. Deux ans après les aventures de François Perrin dans l’équipe de Trincamp, Jean-Jacques Annaud nous transporte à l’époque de l’âge de Pierre.

Coproduction franco-canadienne de 12 millions de dollars, librement adaptée du roman éponyme de J.-H. Rosny publié en 1911 en France, La Guerre du feu est une merveille qui n’a pas pris une seule ride. De la mise en scène, à la beauté des paysages naturels (Canada, Ecosse, Kenya) en passant par les maquillages impressionnants, l’interprétation impliquée (Ron Perlman au générique), la beauté de la photographie du chef opérateur Claude Agostini, l’exceptionnelle, épique et envoûtante composition de Philippe Sarde et le langage inventé pour l’occasion par l’écrivain, linguiste, scénariste et dialoguiste Anthony Burgess (auteur d’Orange mécanique), ce troisième film de Jean-Jacques Annaud ne cesse de subjuguer encore aujourd’hui, reste unique en son genre dans le cinéma français.

Photo La guerre du feu

D’emblée, le cinéaste plonge le spectateur dans un monde inconnu, violent, sanglant, sexuel, où deux clans se disputent cet élément magique vénéré mais redouté qu’est le feu. Un objet de convoitises et de luttes pour la survie de leur espèce. Parallèlement, Jean-Jacques Annaud se focalise sur un personnage freiné dans sa volonté de pourvoir à la survie des siens par un ennemi intérieur, qui se nomme l’amour. Pas besoin de dialogues, l’émotion née des regards, des gestes qui se précisent, qui s’apprivoisent, s’adoucissent. Une quête initiatique qui aurait pu tomber dans le grand-guignolesque entre de mauvaises mains. Jean-Jacques Annaud a relevé ce défi et l’a emporté avec virtuosité.

La Guerre du feu est un énorme succès mondial à sa sortie, attire près de 5 millions de spectateurs en France, remporte deux César en 1982 (meilleur film et meilleur réalisateur), ainsi que l’Oscar du meilleur maquillage en 1983.

Photo La guerre du feu

Généralités - 4,0 / 5

La Guerre du feu fait peau neuve en HD. Le Blu-ray repose dans un boîtier classique de couleur bleue. Le visuel de cette nouvelle édition est attractif, même si l’on pourrait tout d’abord penser à un documentaire historique. EuropaCorp aurait gagné à reprendre la célèbre affiche du film. Le menu principal est beau, animé et musical.

Bonus - 1,5 / 5

Gros point noir de cette édition, nous ne trouvons que la bande-annonce en guise de supplément ! La précédente édition HD de La Guerre du feu, sortie chez Lancaster en 2008 - tout comme l’édition DVD Prestige éditée chez TF1 en 2003 - proposait une interview de 30 minutes de Jean-Jacques Annaud réalisée en 2002, un making of d’époque de 22 minutes, des galeries de photos et d’affiches, quelques planches du storyboard, des biographies, et last but not least, un commentaire audio du réalisateur. Si vous possédez la précédente édition, gardez-la, mais n’hésitez pas à repasser à la caisse car la nouvelle image HD concoctée par EuropaCorp surpasse en tous points celle de Lancaster, explications ci-dessous.

Photo La guerre du feu

Image - 4,5 / 5

Précédemment édité par Lancaster en Blu-ray, dont le résultat était on ne peut plus décevant, le chef-d’oeuvre de Jean-Jacques Annaud fait donc peau neuve chez EuropaCorp dans une édition HD (1080p, AVC). Nous ne sommes pas déçus. Quelques-uns rechigneront devant le piqué parfois émoussé, divers flous sporadiques ou la gestion aléatoire des noirs, tantôt denses, tantôt bouchés, mais force est de constater que nous n’avions jamais vu La Guerre du feu dans ces conditions.

Le grain est très présent, mais que serait l’extraordinaire photo signée Claude Agostini (Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine, Coup de tête, Les Compères) sans cette texture argentique qui ne cesse de ravir les yeux ! Certains plans sortent particulièrement du lot avec des détails riches et précis sur les décors, mais également sur les gros plans et les étoffes. Les contrastes (surtout sur les séquences sombres) apparaissent en parfait accord avec les volontés artistiques originales qui rendent largement indispensable l’élévation du film en Haute Définition, d’autant plus que la copie affiche une remarquable propreté et délivre des clairs-obscurs réellement saisissants.

Son - 4,5 / 5

Il n’existe qu’une «  version originale  » de La Guerre du feu, une langue imaginaire créée pour le film et non «  traduite  » par des sous-titres. Pour cette ressortie HD, nous trouvons une piste DTS-HD Master Audio 2.0 particulièrement ample et efficace, même s’il faut bien avouer qu’elle n’arrive pas à la cheville de la version DTS-HD Master Audio 5.1. En effet, dès la séquence d’introduction, la spatialisation de cette dernière s’avère remarquable, les enceintes latérales délivrent un lot fort appréciable d’ambiances naturelles, d’effets saisissants, sans oublier la magnifique partition de Philippe Sarde. Les grognements et les cris sont exsudés avec force par la centrale, la balance frontales-latérales est intelligemment équilibrée, l’ensemble est toujours dynamique et les basses interviennent à bon escient avec quelques pics remarquables. Dans les deux cas, aucun souffle n’est à déplorer, l’écoute demeure franche et limpide.

Photo La guerre du feu

Crédits images : © EuropaCorp

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,8
5
2
4
1
3
0
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 20 février 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Giuseppe Salza
Le 20 février 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Franck Brissard
Le 17 février 2015
Pas de commentaire.

Lire tous les avis »

Multimédia
La Guerre du feu
Extrait

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus