Ilo Ilo : le test complet du DVD

2013. Réalisé par Anthony Chen
Avec Koh Jia Ler, Angeli Bayani et Tian Wen Chen

Édité par Epicentre Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 07/05/2014
Critique

A Singapour, Jiale, jeune garçon turbulent vit avec ses parents. Les rapports familiaux sont tendus et la mère, dépassée par son fils, décide d’embaucher Teresa, une jeune Philippine. Teresa est vite confrontée à l’indomptable Jiale, et la crise financière asiatique de 1997 commence à sévir dans toute la région…

Anthony Chen est un jeune cinéaste né à Singapour en 1984. Auteur et réalisateur de six courts-métrages depuis 2005, dont le très remarqué Ah Ma, récompensé à Cannes en 2007, il signe avec Ilo Ilo un remarquable premier long métrage, inspiré de quelques souvenirs d’enfance puisque le metteur en scène a été élevé par une nourrice philippine originaire d’une province dans l’île de Panay, au centre des Philippines, ayant pour capitale Ilo Ilo.

Anthony Chen s’appuie sur un superbe casting et la beauté de la photographie signée Benoît Soler, chef opérateur français qui avait déjà collaboré avec le cinéaste sur quelques-uns de ses courts-métrages, afin de restituer de manière authentique le contexte social de la fin des années 1990 à Singapour, tout en dressant un parallèle avec les rapports de classes, l’immigration et la crise économique d’aujourd’hui.

Ilo Ilo touche par sa simplicité, sa délicatesse, sa pudeur et sa tendresse. Si l’on se doute immédiatement que les rapports intimes entre le petit Jiale (remarquable Koh Jia Ler) et sa nourrice Teresa (poignante Angeli Bayani) vont être amenés à évoluer tandis que ceux des parents s’étiolent (le mari perd son boulot, la femme enceinte est également sur la sellette) en délaissant leur fils, Anthony Chen distille un parfum nostalgique qui touche petit à petit en plein coeur et à l’universel, jusqu’à la déchirante scène finale.

Présenté au Festival de Cannes en 2013 dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs, Ilo Ilo a été récompensé par la Caméra d’Or, prix récompensant le meilleur premier film dans toutes les sélections confondues du Festival. Un trophée largement mérité qui devrait permettre à Anthony Chen de s’installer puissamment dans le panorama cinématographique international.

Généralités - 4,0 / 5

Comme d’habitude, Epicentre Films soigne particulièrement son DVD, de la jaquette reprenant le visuel de l’affiche du film, en passant par la très belle sérigraphie du disque et le menu principal animé et musical. Un très bel objet, élégant et attractif.

Bonus - 4,0 / 5

L’éditeur joint tout d’abord un lot d’entretiens croisés (15’) avec le réalisateur Anthony Chen d’un côté et le directeur de la photographie français Benoît Soler de l’autre. Nos deux interlocuteurs se penchent sur la part autobiographique d’Ilo Ilo, leur collaboration (sur quelques courts-métrages), le casting, les difficultés quant à la mise en scène d’un premier long métrage, l’aspect visuel et esthétique (le film se passe dans les années 1990), ainsi que les influences du cinéaste (Hou Hsiao-Hsien, Ang Lee, Lee Chang-Dong). Quelques images dévoilent également l’avant-première parisienne du film.

S’ensuit un making of (22’), composé d’images issues de la présentation d’Ilo Ilo au Festival de Cannes en première mondiale le 19 mai 2013, mais également du tournage proprement dit avec le réalisateur à l’oeuvre avec ses acteurs. Ces derniers, y compris le cinéaste, prennent également la parole sur le plateau et évoquent leur collaboration. Notons quelques propos redondants avec ce qui a pu être entendu dans le segment précédent. Nous y découvrons également quelques réactions de spectateurs à l’issue de la projection cannoise, ainsi que la remise de la Caméra d’Or au metteur en scène par Agnès Varda, Présidente du Jury.

Epicentre Films a eu la bonne idée d’inclure également le superbe court-métrage d’Anthony Chen, Ah Ma (2007, 15’). Une grand-mère est en fin de vie sur son lit d’hôpital. Les membres de la famille se retrouvent autour de son chevet mais la situation les isole plus qu’elle ne les rapproche. Ah Ma a été récompensé par la Mention spéciale du Jury lors de sa présentation au Festival de Cannes dans la catégorie Court-métrage. Il s’agit également du premier film de Singapour à remporter un prix dans ce Festival.

L’interactivité se clôt sur une bio-filmographie d’Anthony Chen, une galerie de photos et la bande-annonce d’Ilo Ilo.

Image - 3,5 / 5

Ilo Ilo a été tourné en numérique. Le master livré par Epicentre Films respecte les très beaux partis pris esthétiques du chef opérateur français Benoît Soler avec une clarté remarquable, quelques touches de couleurs orangées contrastant avec l’atmosphère blanche et sensiblement ouatée. Les contrastes sont légers, la copie immaculée. Dommage toutefois que le piqué ne soit pas aussi ciselé qu’espéré et que les détails manquent parfois à l’appel.

Son - 3,0 / 5

Seule une piste Dolby Digital 5.1 mêlant mandarin et anglais est au programme. Ce n’est pas une surprise, l’essentiel de ce mixage est concentré sur les enceintes avant. Les voix sont correctement positionnées sur la centrale, mais les latérales n’ont pas ou peu l’occasion de soutenir l’ensemble. Heureusement, quelques plages musicales, scènes en extérieur ou le passage d’un train aérien rappellent que nous sommes bel et bien en présence d’une DD 5.1.

Les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant sont également disponibles.

Crédits images : © Epicentre Films

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 2 mai 2014
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Ilo Ilo
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus