Phantom of the Paradise (1974) : le test complet du DVD

Réalisé par Brian De Palma
Avec Paul Williams, William Finley et Jessica Harper

Édité par 20th Century Fox

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/05/2002
Critique

Brian De Palma aux frontières du Glam Rock et du fantastique… Voilà ce qui pourrait résumer en quelques mots l’ambiance de ce « Phantom of the Paradise ».

Il s’agit surtout d’une variation cinématographique autour de trois grands mythes : « Faust », « Le Portrait de Dorian Gray » et, bien sûr, « Le Fantôme de l’Opéra ».

Gonflé, Brian De Palma ? Peut-être… car son sujet est ambitieux et démesuré. D’ailleurs, avec le recul, certains effets paraissent aujourd’hui un peu kitch - on pense notamment à la scène finale…

Rappelons tout de même l’histoire : Winslow Leach, compositeur solitaire et émérite, se fait voler sa cantate par un producteur véreux et diabolique, Swan, maître d’un club appelé « Paradise ». Après un accident qui lui a défiguré la moitié du visage, Leach revient masqué pour se venger de Swan… Mais qui est vraiment Swan ?

Avec ce long-métrage de 1974, on peut déjà admirer tout le sens de la mise en scène que Brian De Palma a développé durant la suite de sa carrière de cinéaste. Par ailleurs, on relève déjà, à l’époque, certains thèmes chers au réalisateur : l’obsession, la folie, le dédoublement de personnalité.

Si certains passages ont un peu de mal à traverser le temps, « Phantom of the Paradise » demeure une oeuvre à part, culte, à ranger à côté de The Rocky Horror Picture Show, par exemple…

Généralités - 2,0 / 5

L’authoring, sans grande originalité, déçoit quelque peu : des menus fixes et muets - en 16/9 anamorphique tout de même - offrant une navigation simple. Le film est découpé en trente- deux chapitres. La piste originale et la VF sont en mono d’origine. L’image est en 16/9 anamorphique. Un mauvais point : les langues et sous-titres ne sont pas zappables à la volée.

Bonus - 1,0 / 5

Un bande-annonce en VO… C’est tout ! Une habitude de l’éditeur…

Image - 2,5 / 5

Il faut l’avouer, c’est une déception. Même si le master est propre, l’image reste assez granuleuse. L’ensemble bénéficie toutefois de nuances correctes et de bons contrastes.

Son - 3,0 / 5

Etrange de ne pas profiter d’un remixage en DD 5.1. En effet, il n’est pas étonnant de voir des films musicaux, plus ou moins vieux, profiter de cet apport sonore. Ce n’est peut-être pas plus mal car certains DD 5.1 se sont avérés décevants - on pense notamment au cultissime The Rocky Horror Picture Show

Toujours est-il que cette édition nous offre de la stéréo dans les deux langues (qui s’apparente au mono pour la VF), qui a le mérite d’être claire et dynamique, que ce soit en VF ou en VO.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M
Note du disque
Avis

Moyenne

4,3
5
3
4
4
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 28 avril 2017
Phantom of the Paradise va vous entraîner dans un délirant tourbillon d’images et de musique. Absent des catalogues, ce film d’une folle inventivité nous revient avec une image et un son remasterisés, dans une superbe édition limitée, débordant de suppléments.
Avatar
Stéphane Leblanc
Le 10 janvier 2017
Pas de commentaire.
Avatar
Franck Brissard
Le 5 novembre 2013
Pas de commentaire.

Lire tous les avis »

Multimédia
Phantom of the Paradise
Bande-annonce VO
Phantom of the Paradise
Bande-annonce
Phantom of the Paradise
Spot TV
Phantom of the Paradise
Unboxing VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus